Accueil Moto GP MotoGP portugais 2022, Portimao – Résultats complets des courses

MotoGP portugais 2022, Portimao – Résultats complets des courses

215
0

* Rookie

Le champion du monde en titre, Fabio Quartararo, a disparu dans le lointain pour remporter sa première victoire en depuis Silverstone la saison dernière, lors de la course de Portimao dimanche.

Le Français a été rejoint sur le podium par (Pramac Ducati) et Aleix Espargaro (Aprilia) après que Jack Miller ait chuté et renversé en essayant de dépasser le pilote Suzuki pour la troisième place.

Avec l’abandon du leader du championnat, Enea Bastianini, Quartararo est maintenant à égalité en tête du championnat du monde avec Alex Rins, qui a fait une étonnante remontée de la 23ème à la 4ème place.

Après des essais libres sous la pluie, puis des qualifications humides, le warm-up de 20 minutes du dimanche matin (dominé par Quartararo) a été la seule véritable préparation au sec avant la course.

Zarco, qui partait en pole, a perdu face à Mir dans le premier virage en descente, Quartararo et Miller ont également dépassé le pilote Pramac à la fin du premier tour.

Mir et Quartararo, considérés par Marc Marquez comme les pilotes à battre, ont commencé à s’échapper en tête de la course tandis que le coéquipier de Rins chez Suzuki a commencé une brillante remontée depuis la 23ème place sur la grille, pour atteindre la 9ème place – juste devant Marc Marquez – après les premiers tours !

Le champion du monde en titre, Quartararo, a dépassé Mir au virage 1 au début du quatrième tour pour prendre la tête, et s’est rapidement détaché de la GSX-RR pour sa première victoire en tant que champion du monde.

Lire aussi:  2022 Portimao Moto3 Grand Prix, Portugal - Résultats du warm-up

L’attention de Mir s’est tournée vers la défense de la deuxième place face à Zarco, et Miller a rejoint la bataille du podium à mi-parcours. Zarco a finalement réussi à dépasser Mir à 9 tours de l’arrivée, et Miller a attaqué à 7 tours de l’arrivée, au freinage du virage 1…

…Mais le désastre a frappé lorsque l’Australien a perdu l’avant de sa Desmosedici, est tombé et a entraîné Mir dans sa chute. Mir, ayant perdu ce qui aurait pu être un premier podium de la saison, a d’abord donné une tape sarcastique avant d’aller vérifier l’état de Miller, l’Australien embrassant l’Espagnol.

La malchance de Mir a permis à Aleix Espargaro et Rins de se hisser en troisième et quatrième position, Espargaro s’est ensuite détaché de Rins pour menacer Zarco dans les derniers instants, avant de compléter le podium en troisième position.

Rins a peut-être manqué un trophée, mais son passage de la 23ème à la 4ème place est une performance remarquable.

Bastianini, qui a commencé la course dimanche en tête du championnat du monde avec cinq points d’avance sur Rins, a été une autre victime des conditions difficiles de la première partie de la course, laissant le pilote de la Ducati Gresini partir de la 18ème place avec une douleur au poignet droit.

Bastianini a progressé jusqu’à la douzième place, juste devant Brad Binder de KTM, avant que les deux pilotes ne soient retardés par les Repsol de Marc Marquez et Pol Espargaro.

Le désastre a frappé Bastianini lorsqu’il a chuté au virage 8 juste avant la mi-course, lui faisant perdre la tête du championnat, suivi de Takaaki Nakagami, qui a heurté l’arrière de Binder.

Lire aussi:  Suzuki confirme les discussions avec Dorna pour quitter le MotoGP.

Pendant ce temps, une lutte tout aussi intense se déroulait pour la cinquième place entre Aleix Espargaro, Rins, Alex Marquez et la star locale Miguel Oliveira.

Oliveira s’est échappé des frères Marquez dans les derniers instants pour prendre la cinquième place, Marc prenant le dessus sur Alex dans le dernier tour et Francesco Bagnaia dépassant Pol pour la huitième place.

Après s’être qualifié 25e et dernier en raison d’un gros highside en Qualification 1, après quoi il a passé des scans à l’hôpital sur son épaule droite, Bagnaia avait été déclaré apte à rouler dimanche matin.

La star de l’usine Ducati a progressé lentement au début, passant les premiers tours en dehors du top 20, avant d’augmenter son rythme pour se frayer un chemin dans le classement.

Jorge Martin a chuté derrière Marc Marquez au 6ème tour, son deuxième abandon de la saison, avec Brad Binder également sur la liste des abandons.

Tous les pilotes ont choisi le pneu avant medium et la plupart l’arrière medium, seuls Pol Espargaro et Alex Marquez ayant opté pour l’arrière dur.

Le rookie de Tech3 KTM, Raul Fernandez, a été déclaré inapte par l’équipe médicale du MotoGP dimanche matin en raison de douleurs à la main dues à son accident lors de la première qualification.

Le MotoGP se dirige maintenant directement vers Jerez pour le Grand Prix d’Espagne du week-end prochain.

Article précédentLes pilotes de F1 pourraient être confrontés à une « spirale de la misère » lors de la course d’Imola sous la pluie ou le sec.
Article suivantNous serons plus rapides demain  » – Ricciardo est optimiste quant aux chances de McLaren après le sprint d’Imola.