Accueil Moto GP MotoGP Portimao : Marc Marquez : Mon ADN est d’attaquer, le podium...

MotoGP Portimao : Marc Marquez : Mon ADN est d’attaquer, le podium est la prochaine étape ?

124
0

La star du team Repsol Honda a pourtant réussi à remonter la pente dans le premier virage du circuit de COTA, suite à un problème technique, pour prendre la sixième place à seulement 6.6s du vainqueur Enea Bastianini.

« Austin a été un bon week-end. L’objectif était de reconstruire la confiance et nous l’avons fait, » a déclaré Marquez jeudi. « Nous avons fait un week-end solide donc c’était le plus important.

« C’est vrai que je veux toujours plus et finir sixième, c’était bien, la remontée était très bonne, mais nous cherchions quelque chose de plus. Mais de toute façon, nous avons eu un problème technique au départ.

« Désolé, je ne peux pas dire ce qui s’est passé sur la moto. Je ne sais pas si Honda va le dire mais je ne peux pas. Ces choses peuvent arriver avec une nouvelle moto et le plus important est que Honda ait trouvé le problème et l’ait résolu pour l’avenir.

« Après la course. J’ai dit ‘les gars, en dix ans nous n’avons pas eu de problème sur la moto donc parfois ça peut arriver’. Parfois j’ai fait des erreurs, parfois j’ai chuté quatre fois dans un week-end comme en Indonésie, et les mécaniciens ne me disent jamais rien et ont toujours des visages heureux. C’est une équipe et nous travaillons de la même manière dans les bons et les mauvais moments. »

Marquez prévoit d’aborder le week-end de Portimao de la même manière que COTA, sans attentes, mais a admis que s’il se sent bien sur la moto, il sera à l’attaque.

« Je vais avoir la même approche ici à Portimao mais si je me sens bien, mon ADN est de pousser, d’attaquer. C’est ce que j’ai fait à Austin et ce que je ferai ici si je me sens bien.

Lire aussi:  2022 Grand Prix Moto2 d'Autriche, Red Bull Ring - Résultats des courses

« Je me sens prêt mais il est vrai que cette saison ma meilleure position est le top 5, donc je ne peux pas penser qu’il faut partir du top 5 pour gagner une course. Il y a des étapes entre les deux. Maintenant, j’ai besoin de faire cette prochaine étape, de finir sur le podium peut-être, ou un autre top 5. Je ne sais pas.

« Mais avec ce imprévisible, vous ne pouvez pas aborder un week-end avec un objectif clair, vous devez comprendre pendant le week-end où vous êtes. »

En ce qui concerne sa condition physique, épuisée par un hiver passé à se reposer de sa blessure à l’œil, puis par le retour de la diplopie à Mandalika, Marquez ne s’attend pas à devoir économiser son énergie autant qu’à Austin, surtout avec le temps humide prévu pour vendredi.

« A Austin, je me suis beaucoup contrôlé pour survivre sur le plan physique, et cela m’a beaucoup aidé pour la course de dimanche. Ici, je suis en meilleure forme et la météo sera aussi une petite aide, car sous la pluie, on ne force pas beaucoup sur la moto.

« Dans notre box, nous n’avons pas beaucoup de références ici parce que je n’ai participé qu’une seule fois et c’était des conditions moitié-moitié, » a ajouté Marquez, qui a fait son retour après une longue blessure au bras droit avec une septième place à Portimao il y a un an.

« Mais lors du dernier Grand Prix ici, Alex et Pol ont été assez rapides, donc nous devons comprendre également avec cette nouvelle moto si nous pouvons continuer sur la même voie qu’Austin. Il est temps de reconfirmer ici à Portimao.

Lire aussi:  Qatar MotoGP : Nakagami : la nouvelle Honda fait une énorme différence, Marquez : un changement "radical".

« La meilleure chose à faire est d’aborder le week-end sans attente. Il faut juste essayer de comprendre, de sentir la moto et après le warm-up, nous saurons où nous en sommes. »

Oliveira m’a parlé du flux à Portimao

Le circuit de 4,6 km à 15 virages est caractérisé par des changements constants d’élévation, ce qui le rend passionnant à piloter mais plus difficile à apprendre que d’habitude. Marquez a révélé avoir reçu des conseils utiles de la star locale et vainqueur de la course 2020, Miguel Oliveira, il y a un an.

« J’aime le tracé, les montées et descentes, les bosses, les virages différents, les virages étranges. L’année dernière, j’ai eu un peu de mal à comprendre, notamment avec le banking dans certains virages », a déclaré Marquez.

« Je me souviens avoir été à la conférence de presse pré-événement l’année dernière et j’ai parlé à Miguel Oliveira – parce qu’il était le précédent vainqueur – qui a dit que vous devez être fluide sur cette piste et c’est vrai. Si vous trouvez la fluidité, tout est plus facile. Mais si vous vous battez contre la moto, tout devient de plus en plus difficile ici.

« On verra. Ce sera un week-end instable avec la météo donc ce sera un autre problème, mais pour moi la chose la plus importante est de comprendre cette nouvelle moto et ce nouveau package sur une piste européenne, qui est plus petite, plus étroite et vous devez être plus précis. »

Marquez, qui avait pris la cinquième place lors de l’ouverture de la saison au Qatar avant la blessure à l’œil de Mandalika, est actuellement 13e au championnat du monde, à 40 points d’Enea Bastianini.

Article précédentAlfa Romeo : « Bon sentiment » de se battre contre le milieu de terrain de la F1 au lieu de la voiture médicale.
Article suivantHamilton est le « capitaine », selon Russell, qui explique la dynamique entre les coéquipiers de Mercedes.