Accueil Moto GP MotoGP Portimao : Marc Marquez doute de son « niveau » pour se battre...

MotoGP Portimao : Marc Marquez doute de son « niveau » pour se battre pour la victoire à chaque course

206
0

Bien que ce week-end soit la quatrième visite du sur le circuit portugais depuis le début de l’année 2020, Marquez n’a participé qu’une seule fois à la course, terminant septième lors de son retour d’une fracture du bras droit en avril dernier.

La diplopie a ensuite forcé Marquez à manquer la manche de novembre, avec un autre épisode de vision double déclenché par le highside du mois dernier à Mandalika.

Heureusement, la course de COTA s’est déroulée sans aucun autre problème oculaire et, bien que les espoirs de Marquez aient été ruinés par un problème technique au départ, il avait le rythme pour se battre pour la victoire.

« En Amérique, nous avons montré notre vitesse et ce dont nous sommes capables, même si tout ne s’est pas déroulé parfaitement », a déclaré Marquez. « Je veux à nouveau me battre en tête et obtenir de bons points après un début d’année qui n’a pas été des meilleurs.

« Nous devons continuer à travailler sur nous-mêmes et sur la moto pour être en mesure d’atteindre notre maximum, mais je sais que moi-même et Honda travaillons dur. »

Marquez : « Les points faibles que nous devons améliorer ».

Malgré sa remontée à COTA, l’octuple champion du monde est loin d’être à l’aise sur la toute nouvelle RCV et pense qu’il aura plus de mal sur les circuits plus petits et plus sinueux.

« Maintenant, nous devons comprendre notre niveau sur les circuits européens. Je ne pense pas que ce soit le niveau pour se battre pour la victoire à chaque course », a-t-il admis au Texas.

Lire aussi:  GP du Portugal MotoGP 2022 : Résultats complets de la course

« Comme COTA est un circuit que je connais très bien, j’ai pu voir exactement les points faibles de la moto. J’ai déjà dit à Honda ‘tu dois travailler ici et là si tu veux être compétitif lors des prochaines courses’.

« C’est vrai que Pol roule bien sur certains circuits, Nakagami roule bien sur certains circuits, mais il y a des points faibles que nous devons améliorer si nous voulons être réguliers sur tous les circuits.

« Nous avons une moto qui est vraiment bonne sur les freins, mais ensuite pour tourner la moto et comprendre le pneu avant est difficile. C’est une moto complètement opposée à celle de l’année dernière. Nous roulons avec des réglages complètement différents. Mais nous devons comprendre la manière.

« [In COTA] nous avons fait quelques améliorations, j’ai essayé certaines choses sur la moto dont j’ai dit ‘c’est la voie’ et ensuite quand les autres pilotes Honda l’ont essayé, tout le monde a aimé. Donc c’est important que ce que je ressens, les autres l’aiment aussi. Nous devons continuer. »

Après avoir participé à seulement deux des quatre courses, Marquez fait partie des grands noms – aux côtés de Francesco Bagnaia, dauphin du titre, et de l’ancien champion Joan Mir – qui ne sont pas encore montés sur le podium cette saison.

« Ce que j’ai appris, c’est qu’on ne peut pas prévoir ce championnat », a déclaré Marquez, actuellement 13ème au classement et à 40 points d’Enea Bastianini.

Lire aussi:  Qatar MotoGP : Yamaha : "Intéressant de voir où nous en sommes".

« Vous ne pouvez pas dire ‘ce GP, je peux le gagner, celui-là, je vais finir dans le top 5, celui-là, dans le top 10’. Vous ne savez pas.

« Pendant le week-end, vous devez accepter où vous êtes et si vous êtes dixième, vous finissez dixième. Mais bien sûr, je vais pousser et prendre le risque et l’objectif est d’essayer d’être sur le podium à chaque course. »

Le seul podium de Honda jusqu’à présent cette saison est venu des mains de son coéquipier Pol Espargaro, qui était troisième lors de l’ouverture de la saison au Qatar. Depuis lors, Espargaro a chuté de la troisième à la onzième place au championnat du monde, non aidé par un accident en Argentine et une maladie au Texas.

« Avec le retour en Europe, j’espère réinitialiser un peu et retrouver ce que nous avions en début d’année », a déclaré Espargaro. « Après le Qatar, il semble que les choses ont été un peu contre nous, mais il reste encore beaucoup de courses et beaucoup de travail à faire.

« Portimao est un circuit que j’ai toujours apprécié, donc avec la nouvelle Honda, j’ai de bons espoirs pour ce week-end. »

Le meilleur résultat d’Espargaro à Portimao est une quatrième place pour KTM en 2020, terminant sixième pour Repsol Honda lors de la visite de novembre.

Article précédentLa voiture de Kanaan pour l’Indy 500 sensibilisera au suicide des anciens combattants
Article suivantWATCH : Découvrez les moments forts du Grand Prix 2021 d’Émilie-Romagne.