Accueil Moto GP MotoGP, pneus: Michelin explique l’utilisation des pneumatiques

MotoGP, pneus: Michelin explique l’utilisation des pneumatiques

38
0

Le responsable de Michelin, Piero Taramasso, aborde la fin de la saison

La fin de la saison MotoGP a été marquée par une certaine tension, ce qui a conduit à des discussions animées. Piero Taramasso, responsable des compétitions à deux roues chez Michelin depuis 2012, nous donne son point de vue sur cette situation. Il déclare : « Nous avons mené des analyses et vérifié les processus : aucune anomalie n'a été détectée. Nous voulons des champions heureux, pas des complots. »

Une saison agitée avec des débats enflammés

Un certain nombre de facteurs ont contribué à faire de cette saison un véritable tourbillon d'émotions. La pression du titre, l'ouverture du marché des pilotes, les réglementations sur la pression des pneus et l'introduction des sprint qui ont ajouté une charge nerveuse. La performance de Jorge Martin au Qatar, en deçà des attentes, a également alimenté les débats et les controverses.

Lire aussi:  Aprilia MotoGP vue de l'Est, une exposition photographique rend hommage à la marque italienne

Des analyses approfondies effectuées par Michelin

En réponse à ces critiques, Michelin a mené une série d'analyses sur les machines où elles ont été construites, vérifié les processus de qualité et de transport, et examiné l'histoire des pneus. « Nous avons constaté qu'il n'y avait pas de problèmes de fabrication ou de qualité« , affirme Taramasso.

Un investissement massif pour garantir la qualité

La quête de la perfection est une priorité pour Michelin, comme en témoigne l'investissement de dizaines de millions d'euros chaque année. Taramasso souligne que « Michelin est plus cher, mais la qualité de Michelin est supérieure à celle de ses concurrents. » Il ajoute que la compagnie fait tout son possible pour produire des pneus de la plus haute qualité, malgré la possibilité de variations dans un processus industriel.

Lire aussi:  Martin remporte le sprint MotoGP à Valence, Bagnaia se classe cinquième

Des réactions face aux critiques

Taramasso exprime sa déception face aux critiques non fondées et aux accusations de complots. Il est particulièrement déçu que peu de gens aient remarqué les 36 records établis par Michelin. Cependant, il reste optimiste pour l'avenir et espère renouveler le contrat de Michelin avec la MotoGP qui expire fin 2026.

  • Source 1: Pierre Dupasquier, ancien directeur de Michelin Motorsport, commente régulièrement les événements du sport automobile dans le magazine français « Auto Hebdo ».
  • Source 2: Matthieu Bonnevie, journaliste spécialisé dans le sport automobile pour le site français « Motorsport.com », a suivi de près la saison MotoGP.
  • Source 3: Jean-Philippe Lustyk, journaliste sportif français et grand connaisseur des sports mécaniques, a couvert de nombreux événements de MotoGP pour la chaîne de télévision Eurosport.
4.7/5 - (4 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News