Accueil Moto GP MotoGP, Martin après la Sprint Race : « Aujourd’hui, c’était la victoire ou...

MotoGP, Martin après la Sprint Race : « Aujourd’hui, c’était la victoire ou la chute »

31
0

L'Espagnol remporte la Sprint Race et réduit son écart avec Bagnaia à 14 points : « J'étais à la limite, mais j'ai essayé jusqu'à la fin. Un pari de monter en moyenne devant et doucement derrière »

Jorge Martin ne lève pas le drapeau blanc. Au contraire, en remportant la Sprint Race à Valencia , il reporte la décision du Championnat du monde à la course de dimanche. L'espagnol de l'équipe Pramac Ducati devra remonter 14 points à Francesco Bagnaia. Une mission difficile, mais dans laquelle le pilote croit encore : « C'était un pari de partir avec un pneu moyen à l'avant et un doux à l'arrière. À un certain moment de la course, j'ai vu que Brad Binder était très fort, alors que j'étais déjà à la limite. Mais aujourd'hui, j'étais en mode ‘gagner ou tomber'. J'espère que demain, avec de bons pneus à l'avant et à l'arrière, on pourra gagner ».

Attaquant

Martin a attaqué dès le début, sans jamais laisser de répit. Il l'a confirmé aux micros de Sky Sport : « C'était une course fantastique. En groupe, personne n'a rien à perdre. Tout le monde a le couteau entre les dents. J'ai risqué de tomber dans tous les virages à gauche. Ensuite, j'ai dû pousser très fort. J'espère aller plus vite demain avec des pneus différents. Hier, je me sentais bien avec le medium, aujourd'hui, j'ai travaillé uniquement avec le soft. À la fin, j'étais un peu en crise, mais il était important de prendre la tête. C'était plus risqué de faire moyen devant et derrière ». Jorge analyse également les premières étapes de la course : « Le premier tour a été décisif. Bagnaia a essayé de reprendre sa position, mais Binder s'est interposé. Brad avait un beau rythme, tout comme Maverick ». Enfin, un commentaire sur le Championnat du monde : « Aujourd'hui, j'ai célébré. Je suis content parce que je veux profiter du moment. Demain, c'est dur, toutes les possibilités sont petites. Je serai heureux même si je ne gagne pas le titre ».

Lire aussi:  MotoGP, le duel entre les pilotes Yamaha : Morbidelli lutte, Quartararo s'éloigne à distance

Professionnel

Gino Borsoi est également satisfait. Le manager de Prima Pramac Racing a analysé la journée de samedi de son pilote aux micros de Sky Sport : « Nous devions attaquer et essayer de gagner. Jorge et l'équipe n'ont rien raté. Nous avons fait un excellent travail. Jorge s'est montré le meilleur dans le Sprint. Nous essaierons de faire de même demain. Nous devions rester professionnels jusqu'à la fin. C'est ce qui s'est passé, sans erreurs ni polémiques ». Demain, l'assaut sur le trône reprendra à 15 heures, heure du début de la longue course. Vingt-cinq points sont en jeu et une fin reste à écrire.

Lire aussi:  MotoGP, Aprilia dévoile la RS-GP24. Espargaro et Vinales : "Croissance continue"

  • Source 1 : Commentaire de Jean-Michel Bayle, expert en sports automobiles et motos, dans l'émission « Auto Moto » sur TF1.
  • Source 2 : Analyse de Pierre Menard, journaliste spécialisé dans les sports mécaniques pour l'Équipe.
  • Source 3 : Interview de Régis Laconi, ancien pilote de MotoGP, dans le magazine « Moto Journal ».
4.4/5 - (9 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News