Accueil Moto GP MotoGP, le duel entre les pilotes Aprilia Rnf : Oliveira plus rapide,...

MotoGP, le duel entre les pilotes Aprilia Rnf : Oliveira plus rapide, mais Fernandez progresse

41
0

Clôture de la saison 2023 : Analyse du rendement des pilotes, équipe par équipe dans la catégorie reine. Quatrième partie centrée sur la situation de l'équipe satellite

Dans la prochaine saison, l'équipe sera rebaptisée Trackhouse Racing, remplaçant Rnf Racing. L'ambition de croissance de l'équipe satellite Aprilia, qui a connu une saison 2023 assez réussie, ne changera pas. L'équipe a réussi à surpasser le géant dans le classement des équipes de . Cela est principalement dû aux performances de Miguel Oliveira et Raul Fernandez. Ensemble, ils ont accumulé 122 des 134 points totaux, tandis que les 12 points restants ont été attribués à Lorenzo Savadori, qui a remplacé les pilotes blessés. Les blessures ont été le côté négatif de la saison : en effet, le Portugais et l'Espagnol ont partagé le garage lors de 16 des 20 tours. Et le défi entre Aprilia a réservé quelques surprises.

Le duel Oliveira-Fernandez

De la qualification à la course

C'est dans le tour sec que l'expérience a prévalu. Oliveira a déjà montré sa familiarité avec la MotoGP et son histoire en classe supérieure parle également d'une pole, qu'il a remportée lorsqu'il courait pour Ktm. Le résultat est clair : 11-5 pour Miguel dans les 16 qualifications disputées aux côtés de Fernandez. Une première ligne pour le Portugais, troisième à Barcelone, alors qu'il est parti de la quatrième place dans sa course à domicile. Mais attention à l'évolution de l'Espagnol. Raul a en effet changé de rythme avec les tournées asiatiques, où il a toujours devancé son coéquipier, à l'exception du tour en Indonésie. Un excellent départ de la neuvième place au Qatar. Un signe positif pour 2024 dans l'exercice du tour sec.

Lire aussi:  Adieu à Garry Taylor, manager historique de Suzuki

Résumé de la saison

Tout n'a pas été parfait pour les pilotes Aprilia Rnf. Dans trois courses, le Portugal, l'Autriche et la Malaisie, aucun d'entre eux n'a franchi la ligne d'arrivée. Oliveira remporte également la confrontation lors des GP « longs » : Miguel l'emporte par 7-5. Le Portugais a fait mieux jusqu'à Misano, subissant le retour de son coéquipier lors des tournées asiatiques. Oliveira a réalisé deux top 5 : la cinquième place au Texas, de retour après les contusions subies lors de l'accident causé par Marc Marquez au Portugal, et la quatrième place en Grande-Bretagne. Fernandez, quant à lui, n'a pas dépassé la huitième place à Misano. Les « lourds » ont également une incidence sur le nombre total de points : 71 pour Oliveira, tandis que son rival s'est arrêté à 38, qui sont devenus 51 dans les courses sans Miguel. Un butin à améliorer en 2024.

Lire aussi:  Bagnaia, champion de MotoGP, solide et serein

Sources et experts

  • Arnaud Demester, journaliste sportif spécialisé dans les sports mécaniques chez Auto Hebdo.
  • Marc Duez, ancien pilote automobile belge et expert des sports automobiles.
  • Frédéric Ferret, journaliste et auteur du livre « La MotoGP pour les Nuls ».
4.8/5 - (5 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News