Accueil Moto GP MotoGP Jerez : Marquez : mon test commence demain, « grand respect » pour...

MotoGP Jerez : Marquez : mon test commence demain, « grand respect » pour Lorenzo

107
0

Mis à l’écart pendant deux des cinq premières courses en raison d’une blessure à l’œil, COTA est le seul circuit où Marquez a montré son rythme de victoire, passant de la dernière à la sixième place après un problème technique.

Mais Marquez est toujours rapide à COTA et le résultat de Portimao, où il était l’une des trois Honda dans un groupe très serré, a donné une image plus claire de la situation actuelle de la toute nouvelle RC213V.

« Portimao, nous étions trop loin », a déclaré Marc Marquez à la veille du espagnol de ce week-end à Jerez . « Ok, sixième, ce n’est pas trop mal, mais nous étions trop loin du podium, de la victoire.

« Nous avons eu beaucoup de mal en course, mais nous allons essayer de trouver le moyen d’être plus rapides ici à Jerez. Bien sûr, nous avons déjà quelques idées à essayer, pas seulement la moto mais aussi moi-même, je dois continuer à m’améliorer et nous y travaillons. »

Actuellement onzième au championnat du monde et à 38 points de Quartararo, Marquez a indiqué qu’il n’avait pas grand-chose à perdre à commencer ses essais du lundi pendant le week-end du grand prix.

« Nous sommes dans une situation différente [to the championship leaders] et mon test du lundi commence demain. Donc à partir de demain, nous allons commencer à essayer certaines choses, pas de nouvelles choses, parce que nous devons d’abord trouver la base », a-t-il expliqué.

« Les autres ont une bonne base et se battent pour le championnat pour cette raison. Quand vous avez une bonne base, vous êtes capable d’être rapide partout. C’est là que nous devons travailler. Essayer de trouver tout d’abord une base avec laquelle nous nous sentons à l’aise et à partir de là, commencer à essayer les nouvelles choses. »

Lire aussi:  Comment le retour d'un favori du MotoGP s'est produit au cours d'une année que même Hitchcock n'aurait pu écrire.

Mais on ne sait pas exactement pourquoi la nouvelle moto a eu des difficultés après avoir été si performante lors des essais de pré-saison et du premier week-end au Qatar – où son coéquipier Pol Espargaro a mené une grande partie de la course pour obtenir le seul podium de la moto à ce jour.

Marquez a suggéré que la réduction de la performance du train avant, compromise dans la recherche de l’adhérence arrière, pourrait leur coûter plus cher sur les circuits plus serrés comme Portimao.

« C’est vrai que c’est une moto qui, sur les grands circuits, fonctionne très bien, comme nous l’avons vu en pré-saison, comme en Malaisie, au Qatar. Mais dès que nous arrivons sur des petits circuits et que vous devez tourner en peu de temps, c’est là que nous avons beaucoup de mal et c’est là que nous devons comprendre », a expliqué l’octuple champion du monde.

« Nous ne savons pas si la solution est proche ou lointaine, mais je crois que le potentiel est là, mais nous devons trouver le chemin. Trouver comment tirer profit de ce potentiel. »

Les nouvelles difficultés des motos de Honda et Ducati ont ajouté au débat sur la question de savoir si la réduction récemment confirmée des essais hivernaux, à seulement 6 jours avant 2023, est suffisante.

« Si vous recevez un bon paquet, alors un jour est suffisant. Vous pouvez courir tout de suite, le deuxième jour », a déclaré Marquez. « Mais si pour une raison quelconque vous avez des problèmes ou si ce que vous recevez ne fonctionne pas comme l’équipe l’espère, alors vous avez assez de marge… [with six days].

Lire aussi:  2022 Qatar MotoGP, Circuit International de Lusail - Résultats des courses

« Le nouveau moteur que vous allez essayer à Valence, le premier jour, et ce sera le moteur que vous recevrez en Malaisie après l’hiver. Et vous allez courir avec ce moteur. Ensuite, tout le travail sur le châssis et le bras oscillant pourra être fait pendant la saison.

« Donc je suis d’accord [with the reduction]. Parce que vous ne pouvez pas garder les mêmes essais si vous augmentez les courses. Il faut trouver un équilibre car il n’y a pas plus de week-ends dans une année. »

Marc Marquez : « Grand respect pour Lorenzo ».

Alors que Marquez est très concentré sur l’avenir, ce samedi, le quintuple champion du monde et ancien coéquipier de l’équipe, Jorge Lorenzo, sera intronisé en tant que légende officielle du MotoGP.

Comme il le dit, « je ne suis pas un grand pilote, je suis un champion ». Et il était l’un de ces gars spéciaux avec une forte personnalité. Vous pouvez être d’accord ou non avec lui, mais il avait sa personnalité et il était vraiment fort », a déclaré Marquez à propos de son compatriote espagnol.

« Quand il était dans son meilleur moment, il était presque imbattable et il pilotait d’une manière incroyable. J’ai donc beaucoup de respect pour lui car j’ai appris beaucoup de choses en me battant contre Jorge.

« Bien sûr, quand il était mon coéquipier, c’était dans une autre atmosphère, on peut dire, une autre mentalité.

« C’est impossible de faire un classement [of champions]. Et je n’aime pas ça. Parce que chaque pilote a sa période et chaque pilote a ses années et quand Lorenzo roulait bien, il roulait très vite et de manière constante, avec une forte personnalité, ce qui fait la différence. »

Article précédentAlfa Romeo : Les équipes rivales ont « joué le jeu » avec la FIA pour augmenter la limite de poids en F1.
Article suivantMotoGP Jerez : Raul Fernandez « toujours pas en forme », « je vais peut-être perdre deux courses… ».