Accueil Moto GP MotoGP Jerez : Joan Mir en tête de la FP1 alors que...

MotoGP Jerez : Joan Mir en tête de la FP1 alors que Fabio Quartararo est victime d’une mauvaise chute.

145
0

Malgré un soleil radieux sur le circuit de Jerez pour le début de la FP1 , la piste de 4,428 km (2,7 miles) est restée humide par endroits.

Après avoir manqué le Grand Prix du Portugal, il a été confirmé avant la FP1 que le pilote Tech 3 KTM, Raul Fernandez, manquerait également le week-end en raison d’une blessure à la main droite.

Désireux de reproduire sa superbe performance du week-end dernier, le champion MotoGP en titre, , a immédiatement pris le pas sur Marc Marquez et son coéquipier Franco Morbidelli.

Enea Bastianini a ensuite remplacé le pilote Yamaha en haut de la feuille de temps, mais le pilote français est revenu dans la foulée avec un temps de 1:34.439s – une demi-seconde d’avance sur le pilote de la Ducati Gresini.

Dans une bataille pour la place de Jack Miller, Bastianini a été relégué à la quatrième place par Jorge Martin. Les deux pilotes étaient à plus de trois dixièmes de Quartararo au début de la course, tout comme Marquez qui a repris la deuxième place.

Quartararo souffre beaucoup après sa chute au virage 13…

Alors que Quartararo et Marquez s’échangeaient une nouvelle fois la première place, le pilote Yamaha a été victime d’une violente chute au virage 13. Quartararo est passé à l’intérieur de Fabio Di Giannantonio avant de perdre l’arrière au milieu du virage.

Lire aussi:  Test MotoGP de Sepang : Marquez : "Quand je pousse, la vitesse est là", termine P8

Après être revenu dans la voie des stands, Quartararo s’est dirigé directement vers son motorhome car il semblait très mal à l’aise.

Malgré sa chute, Quartararo est resté le plus rapide devant Aleix Espargaro et Joan Mir – les deux pilotes se sont approchés à deux dixièmes.

Quartararo a ensuite subi un autre gros moment au virage huit après avoir perdu l’arrière, mais heureusement il est resté sur sa M1 cette fois.

La FP1 mouvementée du champion du monde s’est poursuivie un tour plus tard après une erreur dans le cinquième virage, qui l’a conduit à rouler dans les graviers.

Espérant rejoindre son coéquipier à l’avant, et ainsi retrouver la forme que beaucoup attendaient en 2022, Morbidelli a commencé la FP1 de belle manière en se classant troisième. Mais lorsque le rythme s’est accéléré, l’Italien a été une fois de plus relégué au bas de l’échelle – il était 12e à la moitié de la séance.

A 18 minutes de la fin de la séance, Quartararo est retourné sur la piste, tandis que Pol Espargaro a pris la tête du classement. Marquez a ensuite rejoint son coéquipier en réalisant un tour rapide et en prenant la troisième place.

Lire aussi:  WATCH VIDEO - Prédiction : Qui peut arrêter Fabio Quartararo au MotoGP d'Indonésie ?

Alors que Mir est devenu deuxième pour Suzuki, Morbidelli a également grimpé dans l’ordre en se classant septième. La deuxième place est donc devenue la première pour Mir qui a besoin d’un grand week-end après son malheureux abandon à Portimao.

Un changement de rythme tardif de Takaaki Nakagami lui a permis de passer en deuxième position derrière Mir, avant que son tour suivant ne lui permette d’être le plus rapide. Mais à l’entrée du virage 13, le pilote de la LCR Honda a mal freiné et est sorti de la piste.

Bien qu’il n’ait pas montré de rythme tout au long de la séance, Alex Marquez a pris la tête avec un peu moins d’une minute à faire, mais Mir s’est immédiatement battu pour reprendre la première place.

Suzuki commence sa quête de la première victoire en MotoGP en 2022 en pleine forme.

Parallèlement au rythme impressionnant de Mir, Rins a réussi à se hisser à la deuxième place pendant la dernière minute d’action.

Rins aurait pu rejoindre Mir dans le top 2 plus tôt, mais le co-leader du championnat a été bloqué par un Stefan Bradl très lent.

Article précédentDorna interrompt le tournage de la deuxième série MotoGP Unlimited d’Amazon.
Article suivantLeclerc est convaincu que l’erreur d’Imola en F1 ne se reproduira pas