Accueil Moto GP MotoGP Jerez : Fabio Quartararo : Je me sens un peu stupide,...

MotoGP Jerez : Fabio Quartararo : Je me sens un peu stupide, je me suis fait ça tout seul !

226
0

Le champion du monde en titre a été éjecté de sa Yamaha au début de la FP1, lorsque l’arrière de la moto a glissé sur une zone humide dans le dernier virage, et il était clairement mal à l’aise lorsqu’il a essayé de retourner au garage de l’équipe.

« C’était cinq minutes difficiles après la chute, je ne pouvais pas respirer à un moment donné ! » a-t-il souri. « Tout va bien maintenant. Je peux avoir des enfants normalement ! »

Alors que les enregistrements semblent montrer que la roue arrière de la moto de Quartararo a frappé le Français à l’aine, Quartararo a admis plus tard qu’il n’avait pas été blessé dans sa chute, mais en sautant sur sa moto !

« Je me suis fait ça tout seul ! Ce n’était même pas le vélo. Quand j’ai sauté sur la moto, nous avions mis quelque chose de nouveau sur le dessus du réservoir d’essence, et j’ai sauté dessus », a-t-il dit.

« Donc je me sens un peu stupide ! Parce que j’ai chuté et je n’avais rien, mais quand j’ai récupéré la moto et que j’ai sauté dessus… Peut-être qu’il vaudrait mieux mentir et dire que c’était le pneu… ». [that did it]! Mais je dois dire que j’ai été stupide ! »

Lire aussi:  Test MotoGP de Sepang : Mir : La Suzuki a clairement amélioré sa vitesse de pointe et est prête pour la course.

Quartararo : les plaques humides sont  » assez dangereuses  » à Jerez en MotoGP

Alors que sa propre chute est survenue dans le dernier virage, Quartararo était plus préoccupé par une autre plaque d’humidité s’infiltrant dans la piste au virage 8, beaucoup plus rapide.

« Même lors de la FP2, il y avait quelques plaques humides dans le virage 8 », a-t-il déclaré. « Ce n’est pas un bon endroit pour les avoir, donc j’espère que si demain il ne fait pas sec… [there] quelque chose sera fait pour le sécher.

« Parce que pour être honnête c’est un endroit où c’est assez dangereux. Le dernier virage est lent, mais au virage 8 vous pouvez avoir un gros accident de l’avant ou de l’arrière. »

Malgré le drame du début, Quartararo, qui a pris la tête du championnat pour la première fois cette saison avec sa victoire à Portimao dimanche, est revenu pour terminer cinquième dans la FP1, puis a signé le meilleur tour de la journée dans la FP2.

« J’ai été assez surpris parce que normalement chaque vendredi de notre côté nous n’allons pas si bien et aujourd’hui nous avons fait un bon pas », a-t-il déclaré. « Demain, nous essaierons de faire le même chrono ou même mieux en roulant de manière plus fluide. Parce que je pense que l’adhérence sera meilleure. »

Lire aussi:  Marché des pilotes du MotoGP : Les dernières nouvelles sur qui pourrait se diriger vers où en 2023 ?

Quartararo a insisté sur le fait qu’il n’a « aucune idée » de qui est le plus fort.

« Je n’ai pas encore vérifié le rythme, mais je pense que la piste change beaucoup entre vendredi et samedi. Donc demain, après les qualifications, vous verrez qui est dans les trois premières lignes et qui a le meilleur rythme, » explique Quartararo, qui semblait prêt à remporter sa troisième victoire à Jerez la saison dernière avant de rencontrer des problèmes de pompe à bras.

« Mais aujourd’hui, il est impossible de dire qui sera là. Ce que je vois un peu, c’est que Bagnaia, Mir et Aleix avaient un bon rythme. Mais j’étais plutôt content de la première journée parce que d’habitude je me sens toujours bizarre le vendredi. »

Suzuki Alex Rins, actuellement à égalité de points avec Quartararo, a été le huitième plus rapide. Franco Morbidelli, le coéquipier de Quartararo, a été le deuxième meilleur Yamaha en 14ème position (+0.8s).

Article précédentMarc Marquez et Aleix Espargaro s’affrontent sur l’incident survenu lors des essais MotoGP à Jerez.
Article suivantPodcast Autosport : Classement des 10 meilleurs pilotes américains de F1