Accueil Moto GP MotoGP Jerez : Aleix Espargaro : « Je ne sais pas ce que...

MotoGP Jerez : Aleix Espargaro : « Je ne sais pas ce que fait Marc Marquez ».

252
0

Plus tôt dans la séance de l’après-midi, un Marquez très lent avait bousculé son coéquipier chez Repsol Honda, Pol Espargaro, et le rookie Remy Gardner dans le dernier virage du circuit de Jerez.

« J’étais derrière quelqu’un qui voulait ralentir pour entrer dans le box, puis quand j’ai su que Pol et [Remy] arrivaient derrière moi, j’ai essayé de rester en dehors de la ligne, mais il y avait une certaine confusion », a déclaré Marquez.

Marquez a ensuite fait une double chute pendant les étapes intermédiaires.avant de terminer la séance en 19ème position, avec Aleix Espargaro d’Aprilia qui lui a fait signe de se dépêcher pour ne plus le suivre.

« On dirait que je pleure toujours à ce sujet, mais c’est incroyable. Je ne sais pas ce que ce gars fait », a déclaré Espargaro. « Tout le monde l’a vu. Mon frère a failli s’écraser dans le T13. Puis Gardner. Puis Oliveira [when Marquez was returning to the pits after his first fall, and fell again].

« Puis avec moi. Je suis sorti en piste et il n’y avait personne dans la pitlane. Je suis allé sur la ligne droite arrière et il n’y avait personne. Et il s’est arrêté au milieu de la ligne droite arrière, m’attendant pendant une minute. Incroyable !

Lire aussi:  MotoGP : Hernandez : Quand on a un pilote comme Marc, l'objectif est de remporter le titre.

« Je dis ‘go, go, go’. Et il s’en fiche. Il regarde derrière lui. C’est juste incroyable. Je ne vais pas le blâmer, mais je vais blâmer les gens de Race Direction. Il peut faire ce qu’il veut et personne ne lui dit rien.

« Les gens disent tout le temps, ‘Moto3, Moto3, Moto3’. [has a problem with slow riding]. Le est pire ! Qu’est-ce qu’ils font ? »

Marc Marquez : ‘C’est normal pour Aleix’.

Marc Marquez s’est moqué de l’incident, insistant sur le fait que les pilotes qui cherchent à se faire remorquer par des concurrents plus rapides font partie de la course et qu’il a été la cible de nombreuses fois dans le passé.

« C’est normal avec Aleix. C’est le motocyclisme. Aleix se plaint toujours. Si cette année il est rapide, alors il doit être fier, nous cherchons son sillage ! » a déclaré Marquez. « Normalement, c’était toujours le contraire.

« Cette année, je cherche son sillage parce qu’il est troisième au championnat, il roule très bien et le MotoGP est comme ça. Vous cherchez les pilotes rapides pour faire le tour. Dans ce cas, je finissais juste les essais parce que je roulais avec une moto que je n’aime pas et je n’ai pas essayé de suivre qui que ce soit. »

Lire aussi:  Suzuki : "Pas de panique, pas de précipitation" pour la recherche du directeur de l'équipe MotoGP.

Distrait par l’incident, Espargaro a glissé de la quatrième place de la séance du matin à la 13e place de l’après-midi.

« C’est sûr que 13ème, ce n’est pas bon. Mais j’ai eu quelques problèmes avec le pneu tendre, avec le trafic et aussi avec le chattering, » a déclaré Espargaro. « Je n’ai pas pu faire un tour rapide. Mais je ne suis pas inquiet. J’ai été très rapide avec le pneu arrière médium, le pneu de course. J’ai été en tête de la séance pendant un long moment. Donc pas de problème, pas de stress.

« Ici aussi à Jerez, les chronos rapides viendront demain matin en FP3. On verra. »

Espargaro et Marquez rejoignent Johann Zarco et Joan Mir en dehors du top 10 actuel pour un accès direct aux qualifications 2.

Article précédentSchumacher : Le nouvel accord Sainz Ferrari F1 était « une étape évidente ».
Article suivantPourquoi Latifi a du mal avec la F1 2022 Williams