Accueil Moto GP MotoGP : Binder :  » Je peux utiliser plus d’adhérence  » avec...

MotoGP : Binder :  » Je peux utiliser plus d’adhérence  » avec la moto 2022,  » plus douce  » pour les pneus.

195
0

Alors que l’ouverture de la saison le week-end prochain au Qatar sera le véritable test, pense que a fait un pas en avant en ce qui concerne les performances lors des qualifications.

Après un lent début des essais de pré-saison à Sepang, le retour du MotoGP en Indonésie pour la première fois depuis 1997 a permis à Binder et à la KTM RC16 2022 de montrer des performances bien meilleures, tant sur un tour que sur la distance de la course.

Le Sud-Africain, qui a terminé les essais en neuvième position, a terminé à la troisième place lors de la première journée, et était également le pilote KTM le plus rapide à la fin des essais.

Mais à sept jours de l’ouverture de la nouvelle saison, qui sera la troisième de Binder dans la catégorie reine, KTM aura bientôt une idée plus précise de sa position.

Le rythme des qualifications étant l’un des talons d’Achille du constructeur autrichien en 2021, trouver plus de rythme avec les tout nouveaux pneus tendres n’est pas seulement un besoin évident, mais peut-être leur plus grand besoin en 2022.

Lire aussi:  MotoGP Unlimited : critique : Meilleur que Drive to Survive ?

Après les trois jours d’essais à Mandalika, Binder a rapidement fait remarquer que seule une ‘vraie’ séance de qualification permettra de déterminer si des améliorations suffisantes ont été apportées, mais l’ancien champion du monde Moto3 a fait allusion à la possibilité d »utiliser l’adhérence que nous avons’ beaucoup plus, ce qui manquait manifestement à certains moments l’année dernière.

Binder a déclaré : « La seule façon de le savoir, c’est lors d’une vraie qualification. La seule chose que je peux dire, c’est que cette année, par rapport à l’an dernier, lorsque nous chaussons un nouveau train de pneus, je peux utiliser l’adhérence dont nous disposons et nous pouvons sentir la différence.

« Alors que l’année dernière, quand nous avons mis un nouveau pneu et que je n’ai pas senti – ok, j’ai senti un peu plus d’adhérence, mais je ne pouvais pas l’utiliser parce qu’il y avait beaucoup d’autres points négatifs.

« En général, l’équilibre de notre moto est assez différent par rapport à l’année dernière. Je pense que ça va beaucoup nous aider, surtout sur le rythme d’un tour, mais sur la distance de la course, je pense que ça va être plus doux pour nos pneus.

Lire aussi:  Bagnaia salue le "meilleur tour de tous les temps" après avoir dominé la pole position du MotoGP à Jerez.

« Nous allons devoir attendre et voir. J’ai besoin d’aller m’asseoir avec les gars. Allons-y et faisons le meilleur plan possible pour avoir une bonne journée demain et aller au Qatar prêt. »

Même si KTM fait des progrès en ce qui concerne le rythme des qualifications, Binder pense que le passage en Q2 pourrait une fois de plus être un problème en raison du nombre écrasant de motos Ducati (8), couplé à leur rythme impressionnant sur un tour qui était le plus souvent le meilleur en 2021.

Binder poursuit : « La réalité est qu’elles sont super rapides sur un tour. L’année dernière, il était difficile d’entrer en Q2 parce qu’il y en avait tellement devant.

« Je suppose que ce sera la même chose cette année. Nous devons juste continuer à travailler et à nous placer parmi eux. »

Article précédentSainz : Ferrari est « loin » de rechercher la performance pour sa nouvelle F1.
Article suivantLe Grand Prix Big Machine Music City rendra hommage à Clauson