Accueil Moto GP Moto3 espagnol : Un tour tout ou rien permet à Guevara de...

Moto3 espagnol : Un tour tout ou rien permet à Guevara de décrocher la pole.

325
0

Izan Guevara a décidé de courir en solo lors d’une séance de qualification mouvementée et pleine de trafic, et sa décision a payé lorsqu’il a lutté pour rester à bord sur la route de la pole à Jerez pour le Grand Prix d’Espagne Moto3, sixième manche du championnat.

Le pilote du team Gaviota GasGas Aspar mènera une équipe 1-2 sur la grille de départ de son Grand Prix national après un tour remarquable qui l’a mené en haut de la feuille de temps avec un meilleur temps de 1m 45.880s – le seul tour sous les 1m 46s.

Le Majorquin a roulé jusqu’à la limite, avec un moment presque hors du siège sauvé sans hésiter sur le chemin du meilleur tour de la journée, bien que le temps soit plus lent que ses temps de la veille et ceux de Diogo Moreira.

Ce tour permet à Guevara de s’aligner en pole pour la première fois de la saison – bien qu’il ait obtenu cette position lors du premier tour au Qatar, la #28 a été rétrogradée en fond de grille.

Il est rejoint sur la grille par son coéquipier, Sergio Garcia, leader du championnat, qui vient de remporter une victoire à Portimao dans des conditions difficiles. Le pilote GasGas était frustré d’avoir manqué un dernier tour rapide alors que les pilotes devant lui ralentissaient et faisaient des embardées. Son meilleur temps précédent a tenu bon pour prendre la deuxième place à seulement 0.124s de Guevara.

Jaume Masia n’a pas eu de problème lors de son dernier tour avant le drapeau à damier et a terminé troisième pour compléter la première ligne pour le team Red Bull Ajo en tant que première KTM. Il espère faire fructifier la deuxième place qu’il avait obtenue dans la course le week-end dernier.

Dennis Foggia joue maintenant à rattraper son retard dans la course au titre. Avec un seul point d’écart au classement, l’Italien devra renverser la situation à Jerez, où il n’a jamais terminé dans les points lors de ses précédentes visites.

La pole continue d’échapper à l’Italien, bien qu’il ait terminé les qualifications en tant que meilleur Honda, Leopard étant quatrième.

Deniz Oncu s’est emparé de la pole au Portugal, mais a été rétrogradé en toute fin de séance lorsque les tours tardifs de Masia et Foggia sont arrivés. Le pilote turc Tech3 a montré son rythme constant et semblait prêt pour la course en bouclant tous ses tours en solo sans avoir besoin de chercher un remorqueur.

Lire aussi:  Le départ de Suzuki MotoGP n'a pas pesé sur les pilotes lors des essais au Mans

Xavier Artigas était le meilleur des diplômés de la Q1, mais il a dû fournir un autre effort en fin de course pour gagner des places sur la grille. Le pilote du team CFMoto Racing PruestelGP a été traqué lors de son dernier run par Kaito Toba, mais n’a pas été inquiété, passant de la douzième à la sixième place lors de son dernier run.

Ayumu Sasaki était dans le groupe qui s’est fait surprendre et a pris le drapeau à damier tôt, mais il avait fait assez pour être septième pour Sterilgarda Husqvarna Max.

Riccardo Rossi s’est classé huitième pour SIC58 Squadra Corse, devant le rookie Moreira, qui était le plus rapide après les essais et qui a continué sur sa lancée en se qualifiant en neuvième position pour MT Helmats – MSI.

Carlos Tatay complète le top 10 sur la deuxième voiture de CFMoto.

Le dernier Britannique debout – Ogden part en onzième position

John MCPhee et Joshua Whatley ayant été déclarés inaptes à la course, Scott Ogden est désormais le seul représentant britannique en Moto3 ce week-end. Ogden était en tête de la nuit et de la Honda, mais un accident survenu plus tôt dans la journée l’a empêché de participer à la Q1. Travaillant sur un programme différent avec Xavier Artigas, derrière qui il s’était assis plus tôt dans la séance, le pilote VisionTrack a pu réaliser le deuxième meilleur temps pour progresser, même s’il a raté l’occasion d’aller plus loin, prenant le drapeau à damier à la place après avoir réalisé le premier tour sous 1m 47s de la journée.

Les progrès ont été moindres en Q2, bien que compétitifs, et encore une fois avec Artigas en début de séance, la #19 a dû se contenter de la onzième place, même si elle n’était qu’à une demi-seconde du temps de la pole.

Kaito Toba a pris le risque d’être en retard en Q1 dans son dernier tour, mais il a eu moins d’impact dans la seconde moitié de la séance de qualification, talonnant Artigas en fin de séance. Le pilote du team CIP Green Power n’a pu faire mieux que 18ème et n’a pas été classé dans le classement final après avoir dépassé les limites de la piste à plusieurs reprises.

Lire aussi:  Enea Bastianini mène une démonstration impitoyable de Ducati dans la FP2 du MotoGP de Misano.

La surprise de ces quinze premières minutes de qualification a été le rookie Matteo Bertelle (QJMotor Avintia), qui a terminé la Q1 en deuxième position après un excellent tour en solo et le troisième meilleur temps, avant de se classer 17ème.

Tatsuki Suzuki était en pole sur le circuit d’Angel Nieto la saison dernière. Cette année, l’histoire a été complètement différente. Un problème mécanique l’a retenu lors de la séance FP3, ce qui a nécessité une séance de Q1. Le pilote japonais a fait peu de progrès et c’était un cas de trop peu, trop tard, terminant la session en sixième position pour Leopard, ce qui équivaut à une 20ème place sur la grille de départ.

Qui manque à l’appel à Jerez ?

Les essais ont été délicats pour la catégorie légère, avec des pertes avant d’atteindre les qualifications ou la course, tandis que les Moto3 ont dû faire face aux conditions les plus délicates après une averse jeudi qui les a laissés avec une première course sur une piste criblée de taches humides.

Joshua Whatley se mêlait aux autres pilotes Honda lorsqu’un highside à faible vitesse l’a projeté par-dessus le toit de sa moto VisionTrack, atterrissant sur le visage.

Ne se sentant pas bien, l’équipe a tenu une réunion au cours de laquelle elle a raisonnablement retiré la décision au jeune homme de 16 ans, en suivant le protocole de commotion cérébrale et en retirant la n°70 de la course.

Lorenzo Fellon a également pris le départ de la course de vendredi mais a chuté au virage 11 juste avant que Sergio Garcia ne le suive. Garcia n’a pas été pénalisé car le drapeau jaune n’était pas encore sorti alors qu’il suivait rapidement derrière.

John McPhee est toujours absent et poursuit sa convalescence après avoir découvert de nouveaux problèmes avec sa fracture du dos. Il est à nouveau couvert par Lorenzo Salvador (16e).

Syarifuddin Azman revient également, à la place d’Alberto Surra. Le Malaisien est tombé en Q1 et s’est donc classé 25e.

Les Moto3 reprennent la piste à 8h (heure anglaise) dimanche pour le warm-up avant de commencer la course à 10h (heure anglaise).

Article précédentGrand Prix d’Espagne Moto3 2022, Jerez – Résultats des qualifications
Article suivantFerrari : il est important de poursuivre l’accord de sponsoring de Mission Winnow F1