Accueil Moto GP Moto2 espagnole : Ogura s’empare de sa première pole grâce à un...

Moto2 espagnole : Ogura s’empare de sa première pole grâce à un bon timing

228
0

Ai Ogura a réalisé son meilleur run alors que la température montait à Jerez avant le Grand Prix d’Espagne Moto2.

Le pilote de l’équipe Idemitsu Honda tTeam Asia a su gérer le changement de température qui affectait l’adhérence sur le circuit Angel Nieto de Jerez pour décrocher sa première pole de la catégorie intermédiaire lors des qualifications de la sixième manche du Grand Prix d’Espagne.

Le style d’Ogura consiste à s’accrocher à la moto plus que la plupart des pilotes, ce qui lui permet de gagner du temps lorsque l’adhérence diminue. Courant en solo, le pilote japonais semblait prêt pour la course et a réalisé un temps record de 1m 41.289s. Ce résultat a été obtenu lors de son cinquième tour, alors que la performance diminuait et que les améliorations devenaient difficiles à trouver, ce qui a permis à la n°79 de conserver sa première pole dans la catégorie.

Tony Arbolino l’a gardé en échec sur la feuille de temps et sur la piste, en s’accrochant à la moto Idemitsu pour l’utiliser comme marqueur et réaliser le deuxième meilleur tour, juste 0.010s plus lent pour Elf Marc VDS.

Un Sam Lowes bien plus satisfait a retrouvé son meilleur niveau et était assez content de sa performance pour faire un wheelie à la fin de la séance, malgré une dislocation du coude à Portimao qui a ajouté à ses problèmes de blessure. Il complète la première ligne de la grille, aux côtés de son coéquipier, avec leurs deux meilleurs temps réalisés au début de leur troisième tour de piste.

Aron Canet a fait un effort remarquable pour se classer quatrième et lorsqu’il était clair que les temps ne seraient pas améliorés, il a ramené sa Kalex aux stands et est resté assis pendant les derniers instants de la séance Q2.

Canet combat la barrière de la douleur

De nombreux pilotes souffrent de blessures mineures suite au carambolage qui a mis fin à la première tentative de course du Grand Prix Moto2 du Portugal le week-end dernier.

Avec très peu de temps pour récupérer, toutes les personnes impliquées sont blessées, mais Aron Canet est le plus touché.

Parmi les premiers arrivés au plus fort de la tempête, le pilote Flexbox HP40 a subi une fracture du radius gauche et a déjà subi une opération du bras pour faire soigner sa blessure.

Lire aussi:  Moto3 Qatar : Guevara laisse ses rivaux dans la poussière pour sa première pole position

Bien que souffrant, l’Espagnol ne s’est pas ralenti, faisant autant de tours que d’habitude au lieu de se reposer.

La détermination à réussir sur son sol a permis au Valencien d’être neuvième à la fin de la première journée. Lorsque le rythme s’est accéléré, il n’a pas lâché et lors de la FP3, une dernière poussée l’a fait passer de la 13e à la 3e place – le tour a été annulé à cause des drapeaux jaunes mais il a conservé la 13e place, montrant le rythme nécessaire et économisant son corps lors de la Q1.

C’était toujours difficile de s’approcher de sa performance de la pole du Portugal, mais Canet a courageusement poussé assez pour être quatrième en qualification, tout en étant assez raisonnable pour savoir quand il était temps de s’arrêter quand les temps ne baissaient plus pour donner la meilleure chance de progresser dans la course demain.

Fermin Aldguer était de nouveau impressionnant et s’est maintenu à la cinquième place, seul Ogura l’ayant fait reculer d’une place après son effort initial pour Lightech Speed Up. L’Espagnol était le meilleur des pilotes non-Kalex sur le circuit.

Le leader du championnat, Celestino Vietti, a connu une séance assez calme, mais a réussi à réaliser le sixième meilleur temps.

Après avoir passé la première moitié des qualifications avec le meilleur temps – un temps assez rapide pour envoyer le pilote thaïlandais directement en Q2 s’il l’avait réussi lors des essais, Somkiat Chantra a continué à travailler, bien que son temps ait été plus lent que celui qu’il avait obtenu en Q1, montrant l’effet de la piste et de l’adhérence des pneus sur le terrain. Il s’est classé septième sur la deuxième voiture Idemitsu, confirmant ainsi l’excellent samedi de l’équipe.

Bo Bendsneyder (Pertamina Mandalika SAG Team) a été l’un des rares à trouver quelques dixièmes de seconde dans la piste plus tard dans la séance, se hissant à la huitième place et utilisant judicieusement les connaissances acquises en courant en Q1, juste plus rapide qu’Augusto Fernandez en neuvième position pour Red Bull KTM Ajo.

Son coéquipier Pedro Acosta a essayé une approche différente de la séance, en partant d’abord avec des pneus usagés avant de les changer, alors que la plupart des pilotes ont opté pour un long run. Il est passé de la 13e à la 10e place dans les dernières minutes.

Lire aussi:  Marquez n'aurait pas participé au MotoGP du Mugello si la nouvelle de l'opération était arrivée plus tôt.

Jake Dixon voit la forme le quitter lors d’une séance de qualification cruciale.

Désireux d’effacer le souvenir de sa chute en tête du Grand Prix de Portimao le week-end dernier, Jake Dixon a attaqué le week-end de manière positive et est arrivé en tête des qualifications après avoir dominé les trois séances d’essais.

Après plusieurs tours hors du rythme en essayant de trouver une piste dégagée, le pilote du team Autosolar Aspar a progressé dans la séance, mais était toujours hors du rythme.

Poussant sa Kalex à la limite tout en poursuivant les motos devant lui pour tenter de réduire l’écart, la n°96 a été victime d’un dérapage dans le cinquième virage, mettant fin à tout espoir d’un début de week-end de rêve. Dixon n’a pas perdu de place dans les graviers et sera onzième demain.

La séance a été difficile pour l’équipe en général, avec Albert Arenas à la douzième place après avoir fait un gros effort pour remonter de la Q1.

Un dérapage en début de séance a stoppé la progression de Jorge Navarro. Désireux de continuer à progresser après ses efforts dans la première partie des qualifications qui lui ont permis de réaliser le deuxième meilleur temps, il venait de réaliser la pole provisoire avant de partir à la faute au premier virage. Le pilote du team Flexbox HP40 n’est pas revenu en piste et ce tour l’a laissé 13ème.

Joe Roberts, vainqueur au Portugal, a lui aussi connu une journée à oublier, le pilote Italtrans n’a pu réaliser que le 14ème temps, mais il a été le meilleur des Américains, ni Cameron Beaubier ni Sean Dylan Kelly n’ayant réussi à sortir de la Q1.

Le pilote andalou Marcos Ramirez a manqué de peu la pole position. Il a réalisé le 5ème meilleur temps en Q2 et sera 19ème sur la grille de départ pour MV Agusta.

Keminth Kubo, qui s’est aligné le week-end dernier pour le team Yamaha VR46 Master Camp après l’incident du drapeau rouge, est remplacé cette semaine par Stefano Manzi en raison des séquelles de la chute. Il était 12ème en Q1 pour être 26ème sur la grille.

Les Moto2 reviennent dimanche avec le warm-up à 8h20 (heure française) et la course qui revient au milieu du programme à 11h20.

Article précédentGrand Prix d’Espagne Moto2 2022, Jerez – Résultats des qualifications
Article suivantGrand Prix d’Espagne MotoGP 2022 : résultats complets des qualifications et grille de départ.