Accueil Indycar Meyer Shank, Dale Coyne, Team Penske

Meyer Shank, Dale Coyne, Team Penske

190
0

Note de l’éditeur : C’est le troisième jour d’une série de quatre jours de présentation des équipes de la NTT INDYCAR SERIES 2022. Aujourd’hui, l’équipe Penske sera présentée à 10 heures (ET), Dale Coyne Racing à midi et Meyer Shank Racing à 14 heures. Visitez INDYCAR.com souvent aujourd’hui jusqu’à samedi pour obtenir les informations sur chaque équipe et chaque pilote ! Cliquez ici pour les avant-premières de mercredi et ici pour celles de jeudi.

MEYER SHANK RACING

Ligne de départ : Helio Castroneves (n°06 AutoNation/SiriusXM Honda), Simon Pagenaud (n°60 AutoNation/SiriusXM Honda).

2021 en revue : L’année peut-elle se résumer à la victoire aux 500 miles d’Indianapolis présentée par Gainbridge ? Castroneves a profité de cette quatrième victoire à Indianapolis, un record, pour s’engager avec MSR pour la saison 2022. Le Brésilien a participé à cinq autres courses à la fin de la saison, couronnées par une neuvième place au Big Machine Music City Grand Prix à Nashville. Jack Harvey était le pilote à temps plein de MSR et a obtenu deux quatrièmes places. Pagenaud a terminé sa septième saison avec l’équipe Penske avec deux podiums et une huitième place au championnat.

Nouveau pour ’22 : Castroneves a une voiture INDYCAR pour la première fois depuis 2017, la dernière année où il a participé à toutes les courses aux côtés de Pagenaud chez Team Penske. Ce sera également la première saison où MSR alignera deux voitures à plein temps.

Gardez un œil sur ce qui suit : Castroneves est toujours en quête de l’échelon le plus élevé des gagnants du prix NTT P1. Castroneves a 50 poles en carrière, trois derrière A.J. Foyt en troisième position. Mario Andretti est en tête avec 67 poles. Will Power en a 63. En termes de victoires, Castroneves est à égalité avec Paul Tracy et Dario Franchitti avec 31. Une autre victoire lui permettrait de s’emparer de la 10e place sur la liste des meilleurs pilotes de l’histoire du sport.

Fait peu connu : On a beaucoup parlé de Scott Dixon qui a étendu le record INDYCAR du plus grand nombre de saisons avec au moins une victoire en course – la marque est maintenant de 19 – mais Castroneves en a maintenant 17 et est à une unité de A.J. Foyt, qui détenait le record jusqu’à l’année dernière.

Défiez tout : Pagenaud a déclaré que Gil de Ferran, deux fois champion de la saison INDYCAR SERIES et vainqueur de l’Indianapolis 500 en 2003, lui a donné des conseils qu’il utilise toujours. « Faites en sorte que vos mauvais jours ressemblent à de bons jours, afin que les gens ne remarquent pas quand vous en avez un mauvais », a déclaré Pagenaud. « Si vous pouvez faire en sorte que vos mauvais jours aient l’air décents, vous aurez une chance de remporter un championnat ». Pagenaud a remporté le championnat de la saison INDYCAR en 2016 et a capturé le titre LMP de l’American Le Mans Series en 2010.

DALE COYNE RACING

Ligne de départ : Takuma Sato (N°51 NURTEC ODT Dale Coyne Racing avec RWR Honda), David Malukas (N°18 Dale Coyne Racing avec HMD Motorsports Honda).

Dale Coyne Racing2021 en revue : Romain Grosjean a connu une première saison INDYCAR exceptionnelle avec l’équipe, remportant le prix NTT P1 du Grand Prix GMR d’Indianapolis Motor Speedway en mai avant de terminer deuxième. Grosjean a également terminé deuxième de la course sur route d’IMS en août, le Grand Prix Big Machine Spiked Coolers, et a ajouté un troisième podium au Grand Prix Firestone de Monterey au WeatherTech Raceway Laguna Seca (il a terminé troisième). Grosjean a mené 53 tours au cours de la saison et a terminé 14e lors de ses débuts sur circuit ovale au World Wide Technology Raceway. Le deuxième passage d’Ed Jones dans l’équipe de Dale Coyne a été marqué par une sixième place sur le circuit urbain de Nashville. Pietro Fittipaldi a rejoint Jones pour les « 500 », se qualifiant 13e avant de terminer 25e.

Lire aussi:  Les fans d'INDYCAR répandent la joie des fêtes et parrainent 34 enfants

Nouveau pour ’22 : Aucune équipe INDYCAR n’a autant fait peau neuve que celle-ci. Sato et Malukas remplacent Grosjean et Jones, et le personnel d’ingénierie a également un nouveau look, Olivier Boisson ayant suivi Grosjean chez Andretti Autosport. Sato sera en charge après avoir échoué à gagner une course la saison dernière pour la première fois depuis 2016. Ne vous endormez pas sur Malukas. Si ce n’est pas Kyle Kirkwood qui a remporté les courses d’Indy Lights l’année dernière – il a remporté un record de 10 sur 20 – c’est Malukas, qui a remporté sept courses. Sur les 11 dernières courses de la saison, Malukas a affiché une moyenne de 2,0, avec trois victoires consécutives et toutes les places sur le podium. Au cours de la saison historique de Kirkwood, Malukas ne comptait que 13 points de retard à la fin de l’année.

Gardez un oeil sur ça : Malukas est un excellent qualificateur. L’année dernière, il a remporté plus de poles que Kirkwood, et sa position de départ moyenne était de 2,0.

Fait peu connu : Au cours des cinq dernières saisons INDYCAR, seuls six pilotes ont remporté plus de courses que Sato, qui en a remporté cinq. Il s’agit de : Josef Newgarden (17), Scott Dixon (11), Will Power (11), Alexander Rossi (six), Simon Pagenaud (six) et Colton Herta (six). Seize pilotes ont remporté au moins une course au cours de cette période.

Defy Everything : Sato n’a pas eu le même chemin vers le pilotage professionnel que la plupart des pilotes INDYCAR. Il n’a assisté à sa première grande course, le Grand Prix du Japon à Suzuka, qu’à l’âge de 10 ans. Il est devenu un fanatique de ce sport, mais ses parents ne connaissaient pas grand-chose à la course automobile et n’avaient aucun lien avec elle. Ce n’est donc qu’à l’âge de 20 ans qu’il a enfin eu l’occasion de conduire une voiture de course à l’école de course de Suzuka, où il a obtenu une bourse. « C’est comme ça que j’ai commencé », a-t-il déclaré. « Par rapport aux pilotes qui ont eu une expérience à l’adolescence, ce n’était pas mon cas. J’ai toujours eu de l’ambition et… ça s’est construit à partir de là. « 

TEAM PENSKE

Alignement de départ : Josef Newgarden (Hitachi Chevrolet n°2), Scott McLaughlin (PPG Chevrolet n°3), Will Power (Verizon Chevrolet n°12).

Équipe Penske2021 en revue : Newgarden a remporté deux courses et s’est battu pour le championnat, terminant à 38 points de ce qui aurait été son troisième titre en cinq ans. Newgarden a remporté le Honda Indy 200 au Mid-Ohio Sports Car Course et le Bommarito Automotive Group 500 au World Wide Technology Raceway, pour porter son total de victoires en carrière à 20. En milieu de saison, il a remporté trois prix NTT P1 consécutifs pour la première fois de sa carrière (il a remporté trois poles en quatre courses en 2018). Newgarden a terminé la saison avec un record de quatre poles, dont celle de la finale, le Grand Prix Acura de Long Beach, alors qu’il avait besoin de tous les points possibles pour avoir une chance de remporter le titre. Newgarden a mené 355 tours sur la saison, ce qui le place en troisième position. Power a remporté le Grand Prix Big Machine Spiked Coolers sur le circuit routier de l’Indianapolis Motor Speedway pour sa 40e victoire en carrière, portant à 15 sa série de victoires consécutives (deuxième de tous les temps). Le prix NTT P1 obtenu au World Wide Technology Raceway était la 63e pole de sa carrière, ce qui le rapproche à quatre du record de Mario Andretti. McLaughlin est devenu le premier Rookie de l’année de l’équipe Penske grâce à sa deuxième place au Genesys 300 du Texas Motor Speedway et à sa quatrième place au World Wide Technology Raceway. Il a terminé 14e au classement, une position devant Romain Grosjean, autre rookie de la série. La septième et dernière saison de Simon Pagenaud au sein de l’organisation de Roger Penske a été marquée par deux podiums, dont une troisième place aux 500 km d’Indianapolis présentés par Gainbridge.

Lire aussi:  Une saison 2022 palpitante qui propulse l'INDYCAR sur une trajectoire ascendante

Nouveau pour ’22 : Après une saison avec quatre voitures complètes, l’équipe Penske revient à trois voitures pour la quatrième fois en cinq ans.

Gardez un oeil sur ça : C’est peut-être beaucoup demander à McLaughlin, mais les pilotes de l’équipe Penske ont toujours obtenu de grands résultats lors de leur deuxième année avec l’équipe. Rick Mears (1979), Emerson Fittipaldi (1991), Helio Castroneves (2001) et Juan Pablo Montoya (2015) ont gagné les 500 miles d’Indianapolis, et Tom Sneva (1978), Mears, Gil de Ferran (2001) et Pagenaud (2016) ont remporté le championnat de la série. Ryan Briscoe a remporté trois courses en 2009, Power a remporté cinq courses en 2010 et Newgarden a remporté trois courses en 2018. McLaughlin sera à la recherche de sa première victoire en série en année 2.

Fait peu connu : Si la conduite d’une voiture de course ne convenait pas à McLaughlin, il avait un plan B. C’était d’être un fabricant de tôles, pour lequel il a fait un apprentissage. Il a construit la première voiture de course qu’il a conduite professionnellement.

Defy Everything : Newgarden n’a pas toujours été sur la voie qui l’a conduit à remporter deux championnats INDYCAR et 20 courses en carrière. À la fin de l’année 2010, il pensait qu’il était sur la voie du néant dans le sport automobile après avoir terminé 18e dans la GP3 européenne. « Je n’avais plus de financement (et) je n’avais pas de sponsor pour l’année suivante », a-t-il déclaré. « Je suis revenu en Amérique et j’avais l’impression de rentrer à la maison pour la fin de ma carrière de pilote. Mais nous avons été en mesure de mettre en place une opportunité – à la dernière minute – avec Sam Schmidt pour courir en Indy Lights. (Il a remporté le championnat en 2011.) J’ai eu la chance d’être au bon endroit au bon moment. »