Accueil Indycar McLaughlin gagne à Mid-Ohio en présence de sa famille

McLaughlin gagne à Mid-Ohio en présence de sa famille

90
0

Une journée sauvage et chaotique sur le circuit de Mid-Ohio n’a pas suffi à faire dérailler Scott McLaughlin, qui a remporté sa deuxième victoire de la saison en NTT INDYCAR SERIES dimanche lors du Indy 200 à Mid-Ohio, présenté par la toute nouvelle Civic Type R 2023.

Au volant de la Chevrolet n°3 de l’équipe Penske d’Odyssey Battery, McLaughlin a tenu tête au champion en titre de la NTT INDYCAR SERIES, Alex Palou, sur la Honda n°10 de NTT DATA Chip Ganassi Racing, pendant les 17 derniers tours, le devançant de 0,5512 seconde à l’arrivée.

C’est la deuxième fois cette saison que ces deux pilotes terminent premier et deuxième dans cet ordre – la première fois, c’était lors de la course d’ouverture de la saison à St Petersburg, en Floride, lorsque McLaughlin a remporté sa première course de série.

CLIQUEZ : Résultats de la course

« C’est incroyable », a déclaré McLaughlin.  » Je suis vraiment fier de l’équipe (du Team Penske). La voiture qu’ils m’ont donnée était un peu difficile à conduire vers la fin. J’aimerais bien que ce soit un peu plus facile pour moi, mais je suis super fier d’eux.

« Vous pensez au carburant (à la fin de la course), mais heureusement Chevy nous a donné une bonne consommation de carburant et une bonne maniabilité lors des redémarrages qui m’ont permis de prendre un peu d’avance sur Palou. »

Will Power, champion 2014 de la NTT INDYCAR SERIES, est remonté de la 21e place au départ et d’un tête-à-queue dans le virage 9 au premier tour pour terminer troisième et monter sur son quatrième podium de la saison au volant de la Chevrolet n°12 de l’équipe Verizon Penske.

Rinus VeeKay de Ed Carpenter Racing a terminé quatrième sur la Chevrolet n°21 de Bitcoin Racing Team with BitNile, et Scott Dixon, six fois vainqueur de la course de Mid-Ohio, a complété le top 5 sur la Honda n°9 de PNC Bank Chip Ganassi Racing.

La course de 80 tours a été plus difficile que les précédentes courses du NTT INDYCAR SERIES sur le circuit routier permanent de Lexington, Ohio. Au milieu des nombreux contacts entre les roues, il y a eu six avertissements pour 17 tours, ce qui est plus que les cinq dernières courses NTT INDYCAR SERIES de Mid-Ohio combinées. La course de 2021 et la course 2 du programme double de 2020 ont chacune donné lieu à deux avertissements, tandis que la course 1 du programme double de 2020 et les événements de 2019 et 2018 se sont déroulés sans avertissements.

Lire aussi:  Ericsson donne le ton lors du dernier warm-up avant le Grand Prix GMR

Le premier arrêt a eu lieu au premier tour pour un départ annulé, et le second au 10e tour pour une panne mécanique sur la Chevrolet Vuse Arrow SP n°7 de Felix Rosenqvist, qui courait en troisième position lorsque sa voiture a commencé à toucher le limiteur de régime dans le virage 2, avant de dégager de la fumée.

C’était un signe de mauvais augure pour le vainqueur du prix NTT P1, Pato O’Ward, qui est parti en tête et a mené les 28 premiers tours sur la Chevrolet Arrow McLaren SP n°5. Cependant, au 30e tour, O’Ward a commencé à signaler des problèmes de puissance sur sa voiture.

Au 54e tour, la voiture d’O’Ward a complètement perdu de la puissance et a calé à la fin de la voie des stands. Son équipe Arrow McLaren SP a poussé sa voiture jusqu’aux stands, d’où O’Ward est sorti et a mis fin à la série de trois victoires de poles à Mid-Ohio.

La malchance d’O’Ward a permis à McLaughlin, parti deuxième, d’hériter de la tête lors d’un cycle d’arrêts aux stands sous drapeau vert au 31e tour. Pendant les arrêts, le rookie Kyle Kirkwood est sorti de piste dans le virage 9 dans la Chevrolet Sexton Properties n°14 de AJ Foyt Racing.

Le drapeau jaune a été agité juste au moment où les arrêts au stand ont été effectués sous le drapeau vert, ce qui a permis à McLaughlin de prendre la tête. Le pilote de deuxième année de la série contrôlait entièrement la course sur le circuit routier permanent de 13 tours et 2,258 miles.

McLaughlin a mené 45 des 52 derniers tours. Colton Herta a mené sept tours après ne pas s’être rangé sous le drapeau jaune au 53e tour alors que le reste des leaders s’étaient rangés. McLaughlin a repris la tête au 60e tour et n’a jamais regardé derrière, gardant Palou dans son rétroviseur à travers une série d’avertissements et de redémarrages.

L’Espagnol Palou n’a jamais été plus loin que la deuxième place derrière le Néo-Zélandais McLaughlin, et le dernier avertissement au 59e tour pour un contact entre la Honda ForeverLawn/DHL n°28 de Romain Grosjean et la Honda NAPA AUTO PARTS/AutoNation n°27 d’Alexander Rossi lui a donné une dernière chance de remporter sa première victoire en 2022.

Lire aussi:  Herta est déterminé à remporter sa première victoire sur l'anneau en 2022.

« Mec, c’était tellement proche », a déclaré Palou, qui est parti septième. « Notre voiture NTT DATA n°10 était rapide. Nous l’avons juste manqué de ‘tant’ aujourd’hui, mais je suis super fier. Je ne pense pas avoir été assez bon pour dépasser (McLaughlin). J’aurais aimé y aller, mais je n’ai pas vu que c’était clair pour le faire. »

Le troisième podium de la saison de McLaughlin et le quatrième de Palou leur ont permis de se rapprocher du championnat NTT INDYCAR SERIES. Marcus Ericsson a conservé son avance avec une sixième place sur la Honda Ridgeline Lubricants n°8, mais il n’a plus que 20 points d’avance sur Power. Josef Newgarden, qui a terminé septième, est troisième, à 34 points.

Palou se hisse à la quatrième place du classement, à seulement 35 points. McLaughlin a grimpé de deux positions pour atteindre la septième place du classement, à 69 points d’Ericsson, le vainqueur des 500 miles d’Indianapolis présentés par Gainbridge.

Si la remontée de McLaughlin au classement du championnat sera bénéfique pour la suite, le triple champion australien de V8 Supercars se délectait de la gloire de sa première victoire dans la NTT INDYCAR SERIES en présence de ses parents, Wayne et Diane. Le couple est venu aux États-Unis en mai pour le « 500 » et a retrouvé son fils pour la première fois en deux ans et demi. C’était la première course qu’ils le voyaient gagner dans cette série.

« Oh, je voulais vraiment gagner ici avec maman et papa pour la première fois », a déclaré McLaughlin. « Avoir maman et papa ici le week-end de l’Amérique est génial. »

Le NTT INDYCAR SERIES prend une semaine de repos avant de se rendre à Toronto pour la première fois en trois ans en raison des restrictions liées à la pandémie de COVID-19. Le Honda Indy Toronto aura lieu le dimanche 17 juillet à 15 heures (ET), en direct sur Peacock Premium et le réseau radio INDYCAR.

Article précédentHuttunen passe à la Puma M-Sport WRC au Rallye de Finlande
Article suivantLa révolution derrière l’ascension d’Aprilia du statut de lanterne rouge du MotoGP à celui de leader du peloton.