Accueil Indycar McLaughlin franchit la barrière des minutes lors d’un entraînement mouvementé à St....

McLaughlin franchit la barrière des minutes lors d’un entraînement mouvementé à St. Pete

185
0

Scott McLaughlin est passé sous la barrière d’une minute – et sous le record officiel de la piste – pour mener les essais samedi matin pour le Grand Prix Firestone de St. Petersburg présenté par RP Funding.

Le meilleur tour de McLaughlin a été réalisé en 59,7342 secondes au volant de la Chevrolet n°3 de l’équipe Penske de DEX Imaging, sur le circuit de 1,8 miles à 14 virages situé dans les rues de St Petersburg. Il s’agit d’une nette amélioration par rapport à son meilleur temps de 1:01.5354 vendredi, bon pour la huitième place sur le tableau des vitesses lors de la première séance d’essais de ce début de saison 2022 du NTT INDYCAR SERIES.

C’est la troisième fois que McLaughlin court à Saint-Pétersbourg, puisqu’il a fait ses débuts en NTT INDYCAR SERIES lors de cet événement en octobre 2020 avant de se lancer dans une saison complète de rookie avec l’équipe Penske en 2021. Il s’agit de la première course de McLaughlin avec l’ingénieur Ben Bretzman, car son ingénieur de 2021, Jonathan Diuguid, a rejoint le programme de voitures de sport Porsche de Penske.

VOIR : Résultats de la pratique

« La Chevy de DEX Imaging se sent vraiment bien, » a déclaré McLaughlin. « Nous avons travaillé très dur avec mon ingénieur, Ben Bretzman, pour peaufiner ce que je veux de cette voiture, et je suis très fier de cette équipe.

Lire aussi:  Grand Prix Big Machine Music City

« Mais à la fin de la journée, ce n’est qu’un entraînement, et il n’y a pas de tour parfait, donc je vais travailler dessus et m’améliorer. Nous savons que nous allons devoir revenir plus forts parce que, mec, ça va être serré. »

Les qualifications du Prix NTT P1 commencent à 12h30 (ET) aujourd’hui, avec une couverture en direct sur Peacock Premium. Le record de piste officiel de 1 minute, 0,0476 seconde, établi par Jordan King lors des qualifications en 2018, semble être en péril.

Colton Herta a terminé deuxième au classement des vitesses pour la deuxième séance consécutive, en réalisant un meilleur tour en 1:00.0851 sur la Honda Gainbridge n°26. Simon Pagenaud, quatrième vendredi, a poursuivi son bon week-end avec le troisième meilleur temps samedi matin, 1:00.0853, sur la Honda AutoNation/SiriusXM n°60.

Alexander Rossi était quatrième en 1:00.1075 sur la Honda NAPA AUTO PARTS/AutoNation n°27, et Will Power complétait le top 5 en 1:00.1600 sur la Chevrolet Verizon Team Penske n°12.

Les pilotes ont eu du mal à trouver le rythme et à prolonger la séance de 45 minutes en raison de trois drapeaux rouges.

Le premier drapeau rouge est apparu 17 minutes après le début de la séance lorsque le côté droit de la Honda Hy-Vee n°45 de Jack Harvey a heurté le mur du côté droit à l’apex du virage 9, avant de percuter la barrière à la sortie du virage 9, infligeant de lourds dommages à l’avant gauche de la voiture. Harvey n’a pas été blessé.

Lire aussi:  Le chemin des prétendants au titre jusqu'à l'épreuve de force

Romain Grosjean, qui menait les essais vendredi, a déclenché le deuxième drapeau rouge 26 minutes après le début de la séance lorsqu’il a percuté l’arrière de la Honda NURTEC ODT n°51 de Takuma Sato, double vainqueur de l’Indianapolis 500 présenté par Gainbridge, à l’entrée du virage 10. Sato était à l’arrière d’une file de voitures qui avançaient lentement, essayant de créer des écarts pour les courses de pilotage du tour suivant.

Il y a eu des dommages modérés à l’avant de la voiture de Grosjean et à l’arrière de celle de Sato. Les deux pilotes n’ont pas été blessés.

Le champion en titre du NTT INDYCAR SERIES, Alex Palou, a déclenché le troisième et dernier drapeau rouge à six minutes de la fin, lorsque sa Honda NTT DATA Chip Ganassi Racing n°10 a percuté la barrière avec son nez dans le virage 9, subissant de lourds dégâts. Palou n’a pas été blessé.