Accueil Moto GP Marquez n’est pas déçu par la moto MotoGP 2022 de Honda.

Marquez n’est pas déçu par la moto MotoGP 2022 de Honda.

187
0

Après quelques années difficiles, a choisi de redessiner radicalement sa moto pour 2022 dans le but de remédier aux problèmes d’adhérence arrière dont elle souffrait auparavant et de la rendre plus utilisable – ce qui est dû à la grave blessure au bras de Marquez en 2020.

Mais le changement de caractère de la moto pour la rendre plus orientée vers l’arrière a causé des difficultés à Marquez pour adapter son style de pilotage à la RC213V, son meilleur résultat en 2022 étant une cinquième place lors du premier tour au Qatar.

Après avoir récupéré la cinquième place sur la grille de départ du Grand Prix d’Espagne à Jerez, on a demandé à Marquez s’il était déçu de la direction prise par la moto, compte tenu de l’effort qu’il a dû fournir pour obtenir ce résultat.

« Je ne suis pas déçu, parce que c’est vrai que c’était un grand changement », a-t-il répondu.  » J’ai entendu certains commentaires, mais j’étais d’accord avec ce changement. Mais c’est vrai qu’avec l’autre moto, tout était plus naturel.

 » C’était une moto que je pilotais depuis 2013, des petites évolutions, mais le caractère était le même.

 » Maintenant, il y a un grand changement et même Honda essaie de comprendre beaucoup de choses.

Lire aussi:  Pourquoi la dernière mise à jour technologique de Honda en MotoGP est son plus grand changement philosophique.

« Pol [Espargaro] par exemple, roule d’une manière différente. Il est rapide, même s’il part en 13ème position, il roule peut-être mieux que moi sur cette nouvelle moto parce que je pense qu’il roule un peu comme il le faisait chez .

« Donc, c’est quelque chose avec le style de pilotage que je dois améliorer. »

Marquez a été laissé en 19ème position à la fin de la course de vendredi, mais dit que c’était dû à l’essai d’un grand changement de réglage qui n’a pas fonctionné.

Il est revenu à un réglage qui lui permet de piloter la moto « de la façon dont elle veut être pilotée », mais il continue à avoir des difficultés au freinage et à tourner sur l’avant.

« C’est vrai qu’avec cette nouvelle moto, c’est une grosse différence », a-t-il ajouté. « Vous devez rouler d’une manière différente. Hier, j’ai déjà dit que nous devions travailler pour essayer d’adapter la moto de manière radicale à mon style de pilotage, mais avec cette moto, je ne peux pas rouler comme ça.

« Donc, aujourd’hui, nous sommes revenus à la façon dont la moto veut être pilotée et c’est ce que j’ai fait aujourd’hui.

« Je suis juste revenu à ce que nous avions, plus ou moins la même base que les autres Honda.

Lire aussi:  Quartararo : "Pas mon problème", les autres pilotes Yamaha MotoGP sont en difficulté.

« Mais c’est vrai que dans mon cas, j’ai encore beaucoup de mal avec l’avant, le virage est lent.

« C’est là qu’il faut comprendre car dès que j’essaie de pousser un peu plus, alors c’est facile de s’écraser. »

En ce qui concerne la course, Marquez dit que malgré son bon résultat en qualification, il ne se bat pas pour le podium et estime que « cinquième, sixième, septième » est son objectif réaliste.

« Vous pouvez être frustré si l’attente est trop élevée », a-t-il déclaré. « Mon attente aujourd’hui était de finir en troisième ligne et j’étais en deuxième ligne. Donc, je suis content.

« Hier, j’étais 19ème et à Portimao, j’avais 16 secondes de retard sur le leader, donc l’objectif doit toujours être optimiste, mais en même temps essayer de réaliser ce que vous pouvez.

« Et demain, ce qu’on peut faire, c’est cinquième, sixième, septième dans une bonne course.

« Bien sûr, je voudrais qu’aujourd’hui je sois prêt à gagner, à me battre pour le podium, mais maintenant nous ne sommes pas prêts. Le passé était le passé, maintenant c’est maintenant. Dans le passé tout était plus facile, maintenant tout est plus difficile. »

Article précédentVeeKay se hisse en tête des essais préqualificatifs à Barber
Article suivantMotoGP Jerez : Fabio Quartararo n’a « rien signé », mais Yamaha est « confiant ».