Accueil Moto GP Marquez : l’accident d’Espargaro n’a pas volé le tour « spécial » du Portugal...

Marquez : l’accident d’Espargaro n’a pas volé le tour « spécial » du Portugal en Q2 MotoGP.

228
0

Les qualifications de samedi à Portimao ont été mouvementées car la séance Q2 était la première du week-end à se dérouler sur le sec.

Cela signifie que les temps au tour se sont améliorés tout au long de la session de 15 minutes, alors que la piste évoluait, et que la première place changeait constamment de mains.

Marquez était sur un tour dans les derniers instants de la Q2 qui devait lui permettre de décrocher la pole provisoire, mais il a vu le temps lui être enlevé par le passage des drapeaux jaunes dans le dernier virage, suite à la chute de son coéquipier Pol Espargaro.

Marquez a finalement été relégué à la neuvième place sur la grille de départ, mais il a admis que le tour qu’il a effectué n’avait « rien de spécial » et n’avait aucune rancune envers Espargaro.

« Je suis heureux de la vitesse que nous avons montrée… c’est un peu comme à Austin », a déclaré Marquez samedi après les qualifications. « Heureux pour la vitesse que nous avons montrée mais j’ai été un peu malchanceux.

« Au final, tout le monde s’est amélioré à la fin. Tout le monde attendait les derniers tours pour pousser, parce que la piste devenait de mieux en mieux.

« Mais c’est vrai que j’arrivais dans un bon tour… un tour solide, rien de spécial.

Lire aussi:  Valentino Rossi : " J'ai eu de la chance " après mes premiers points en GT3 ; " Il apprend vite ".

 » Mais je savais que dans ces conditions, normalement, je suis rapide, donc j’ai dit ‘Ok, je vais faire un tour solide mais rien de spécial’. Mais quand je suis arrivé dans le dernier virage, j’ai vu le drapeau jaune.

« J’ai ralenti un peu mais je voulais finir le tour pour comprendre où j’en étais.

« On part en neuvième position, ce n’est pas mal. C’est vrai que ce serait mieux de partir en deuxième ligne, troisième ligne. Mais c’est comme ça. »

La journée de Marquez a commencé par une chute lors de la séance FP3 sur le mouillé, le pilote Honda atterrissant sur la tête après avoir été projeté sur le highside.

Compte tenu de ses récents problèmes de vision dus à des commotions cérébrales, la chute de Marquez était une source d’inquiétude.

Mais bien qu’il soit conscient du risque de retour de ses problèmes de vue en cas d’incident assez important, Marquez affirme que celui qu’il a eu en FP3 était « normal ».

« Je veux dire, bien sûr, quand j’ai décidé de venir à Austin, c’était l’une des questions que j’ai posées à mon médecin, » a-t-il dit quand on lui a demandé si le fait de s’écraser à nouveau sur la tête et de s’en sortir indemne était un soulagement.

Lire aussi:  La bataille que mène le fils rebelle de Yamaha pour retrouver la vitesse en MotoGP

« Il a dit que cela ne signifiait pas que chaque fois que vous atterrissez sur votre tête et que vous avez un impact, la même chose se produit. [problems] apparaîtra.

« Vous avez un risque à Austin, dans la prochaine course, dans l’année suivante. C’est vrai, l’accident en Indonésie était massif.

« Ici, j’ai chuté, j’ai atterri sur la tête et il ne s’est rien passé. C’est vrai que j’ai mal au cou, mais c’était un crash normal. Rien de plus. »

La course de dimanche devant se dérouler sur le sec, la séance d’échauffement de 20 minutes sera le seul temps de piste dont disposeront les pilotes pour préparer un set-up pour le grand prix.

Marquez dit qu’il devra être chanceux avec le choix des pneus et des réglages s’il veut faire une bonne course depuis la neuvième place.

« Demain sera un échauffement important », a-t-il déclaré. « Nous devons avoir un peu de chance en termes de choix de pneus, en termes de réglages de base, car si vous n’avez pas de réglages de base lors du warm-up, vous n’avez pas d’options à essayer en course.

« Vous n’avez pas le temps d’essayer quoi que ce soit. Donc, si ces deux choses sont correctes, nous allons essayer de faire notre 100% en course. »

Article précédentCOMME CELA S’EST PASSÉ : Suivez toute l’action du Sprint F1 en Émilie-Romagne.
Article suivantF1 GP d’Émilie-Romagne : Russell mène la FP2 devant Perez et Leclerc