Accueil Moto GP Marquez a mis plus de temps que prévu pour récupérer après la...

Marquez a mis plus de temps que prévu pour récupérer après la course MotoGP au Japon.

44
0

Le pilote a fait son retour en lors du GP d’Aragon, mais n’a tenu qu’un tour suite à deux collisions.

Qualifié en pole sur le mouillé la semaine dernière au Japon, Marquez a terminé quatrième pour sa première course complète depuis le GP d’Italie à la fin du mois de mai.

Marquez a déclaré après la course de Motegi que c’était la première fois depuis qu’il s’était cassé le bras à Jerez en 2020 qu’il avait terminé un grand prix sans douleur – bien qu’il admette que son bras a mis plus de temps à récupérer pendant la semaine entre le Japon et le GP de de ce week-end qu’il ne l’avait prévu.

« C’est vrai qu’au GP de Motegi, la météo nous a aidé, dans le sens où le samedi nous n’avons pas autant stressé le corps, » a déclaré Marquez.

Lire aussi:  Grand Prix Moto2 de Thaïlande 2022, Buriram - Résultats du warm-up

« Et c’est ce que j’ai ressenti. Et pendant le week-end, j’ai pris plus de temps que prévu pour récupérer, parce que le lundi je me sentais bien, mais le mardi je me suis levé et mon bras était complètement raide.

« Il a fallu du temps [to recover] mais aujourd’hui j’ai commencé à me sentir mieux, donc demain ce ne sera pas un problème. »

La course de Marquez a été favorisée par le fait qu’il a moins sollicité son corps pendant la course sur le mouillé de samedi, les prévisions de ce week-end en Thaïlande semblant tout aussi instables.

Bien que le pilote Honda admette que les conditions humides vont lui permettre de jouer à armes égales, il garde un profil bas en ce qui concerne ses attentes.

Lire aussi:  Miller dénonce l'arrogance d'Espargaro dans le cadre du test Mandalika MotoGP.

« Comme vous le dites, les prévisions sont très instables », a ajouté Marquez.

« Quand les conditions sont humides, tout est ouvert.

« C’est vrai qu’au niveau de la condition physique, c’est moins exigeant.

« Les points faibles de la moto, on ne les sent pas beaucoup. Mais c’est lié à vos sensations.

« Au Motegi, j’ai commencé la FP2 sur le mouillé, je suis revenu au stand et j’ai dit ‘ne touchez à rien’.

« Le feeling était bon. Donc, c’est lié à l’adhérence de la piste, la quantité d’eau sur la piste. Donc, nous verrons. Nous allons essayer de bien travailler mais [will keep] un profil bas. »

Article précédentTanak pourrait prendre du recul par rapport au WRC en 2023.
Article suivantLa FIA lève la métrique du marsouin de la F1 au GP de Singapour