Accueil Moto GP Marc Marquez : Ce n’est pas le moment de se battre pour...

Marc Marquez : Ce n’est pas le moment de se battre pour les podiums en MotoGP.

205
0

Le sextuple champion du monde a connu un début de campagne 2022 difficile et a eu du mal à comprendre la nouvelle moto de Honda, qui est désormais plus orientée vers l’arrière pour améliorer la traction.

Il a terminé cinquième de la course de lever de rideau du Qatar 2022, sa première course depuis qu’il a remporté le GP d’Émilie-Romagne 2021, après une chute à l’entraînement avant le Portugal qui l’a laissé avec une double vision et l’a forcé à renoncer aux deux derniers tours, Marquez a été exclu du Grand Prix d’Indonésie après une violente chute lors du warm-up. l’a laissé avec une commotion cérébrale. Cela a entraîné le retour de problèmes de double vision qui l’ont forcé à ne pas participer au GP d’Argentine suivant.

Il est revenu pour le GP des Amériques de la semaine dernière, où il a terminé sixième après une étonnante remontée depuis la dernière place lorsqu’un problème avec sa moto l’a vu s’éloigner à peine de la ligne au départ.

Marquez est désormais 13ème au classement général, avec seulement 21 points sur 100 possibles.

Lire aussi:  Qatar MotoGP : Vinales "déçu, le sentiment" n'est pas le même que lors des essais.

Alors que la phase européenne du championnat débute le week-end prochain au Portugal, Marquez ne pense pas avoir la performance nécessaire pour se battre pour la victoire sur chaque circuit, mais il estime que ce n’est pas le moment de penser aux podiums.

« Maintenant, nous devons comprendre quel est notre niveau sur les circuits européens, et je ne pense pas que ce soit le niveau pour se battre pour la victoire à chaque course, » a déclaré Marquez à COTA.

« Mais une autre chose importante, dans un circuit que je connais très bien. [COTA]je sais exactement où sont les points faibles de la moto.

« J’ai déjà insisté auprès de Honda pour qu’il dise ‘vous devez travailler ici et là’ si vous voulez être compétitif lors des prochaines courses.

« C’est vrai que Pol [Espargaro] monte bien dans certaines pistes de course, [Takaaki] Nakagami roule bien sur certains circuits.

« Mais nous avons quelques points faibles que nous devons améliorer si nous voulons être réguliers sur tous les circuits.

Lire aussi:  MotoGP : Remy Gardner : " Le motocross est parfois une salope ", le Hard Enduro est " plus sûr ".

« Ce que j’ai appris, c’est qu’avec ce championnat, avec cette moto, vous ne pouvez pas prédire le GP.

« Vous ne pouvez pas aller dans un GP et dire ‘celui-ci je vais gagner, celui-là je vais finir dans le top 5, celui-là je vais finir dans le top 10’.

OPINION : Pourquoi Marquez a quitté Austin en vainqueur après son dernier retour en MotoGP.

« Vous ne savez pas. Pendant le week-end, vous devez accepter où vous êtes et si vous êtes 10ème, vous êtes 10ème.

« Mais bien sûr, je vais prendre le risque et l’objectif est d’essayer de construire le podium à chaque course. Mais ce n’est pas le moment de se battre pour le podium. »

Le coéquipier de Marquez, Pol Espargaro, a terminé la course de COTA à la 13e place après avoir lutté contre une intoxication alimentaire, et est le seul pilote Honda à monter sur le podium jusqu’à présent en 2022 après avoir terminé troisième au Qatar.

Article précédentPourquoi les mécaniciens du WRC méritent plus de respect
Article suivantL’équipe Alpine F1 est ouverte à un prêt de Piastri pour 2023.