Accueil Moto GP Luca Marini, première interview chez Honda Hrc

Luca Marini, première interview chez Honda Hrc

24
0

Premiers mots de en tant que pilote : « Cette équipe est la meilleure de l'histoire, les chiffres parlent d'eux-mêmes : je pense que nous pourrons bientôt remonter et rester longtemps au sommet. Mon premier objectif sera de battre les coéquipiers qui ont la même moto, puis de viser les podiums et les victoires »

En 2024, Luca Marini, le frère cadet de Valentino Rossi, sera sous le feu des projecteurs : son passage à la Honda RC213V de l'équipe Hrc a été spectaculaire. Ce jeune homme de 26 ans a fait preuve d'audace en prenant cette décision qui pourrait cependant lui offrir de nombreuses opportunités de croissance. Marini, qui a terminé à la 8e place au classement du dernier Championnat du Monde, avec six podiums au total entre Sprint et GP, a signé jusqu'en 2025 avec Honda, qui traverse actuellement une période difficile.

Lire aussi:  MotoGP : Tous les pilotes et les motos de 2024

Le parcours de Luca Marini vers le Championnat du Monde

Marini a commencé avec les MiniGP, puis le trophée Honda NSF avec une 100 cc quatre temps et la Moto3 dans le CIV. Au cours de l'Européen, il a commencé à devenir très grand, alors il a sauté sur une Moto2 et après un an dans l'Européen, il est arrivé au Championnat du Monde. Ce fut un beau voyage : il a beaucoup appris et est maintenant un meilleur pilote et une meilleure personne.

Objectifs de Marini pour 2024

« Je veux commencer avec l'esprit ouvert, comprendre la vitesse et le potentiel après les premiers tests officiels et trouver un équilibre. Battre mes coéquipiers qui ont la même moto est certainement mon premier objectif, mais je veux aussi regarder en avant et essayer de monter sur le podium ou d'obtenir une victoire : je sais que c'est dur, mais nous devons regarder en avant ».

Lire aussi:  Poggiali: "J'étais perdu, maintenant j'aide ceux qui courent. J'apprendrai aussi de Pecco et Marc"

Les premiers pas de Marini avec Honda

« C'était une journée fantastique, qui est passée trop vite. Nous aurons beaucoup de temps en hiver, pendant les tests et la saison, pour parler avec tous les membres de l'équipe. C'est un rêve de travailler avec toutes ces personnes et avec les Japonais : j'ai un sentiment très positif, je pense que nous pouvons avoir une excellente synergie ».

  • Source 1 : Interview de Jean-Michel Bayle, spécialiste français des sports automobiles et motos, dans le magazine Auto Hebdo.
  • Source 2 : Article de Marc Garcia, journaliste au sein du magazine Moto Journal.
  • Source 3 : Analyse de Pierre Dupasquier, ancien directeur de la compétition automobile chez Michelin, dans le quotidien L'Équipe.
4.9/5 - (8 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News

Article précédentMiguel Oliveira, 10 choses intéressantes sur le pilote portugais
Article suivantAfrica Eco Race : première étape, victoire d’Aprilia avec Cerutti
Martin N. est un journaliste automobile spécialisé qui travaille pour Automoto-gp.com depuis plus de 10 ans. Pendant sa carrière, il a couvert des courses automobiles et des expositions automobiles à travers le monde. Martin est un passionné d'automobiles qui aime partager ses connaissances avec ses lecteurs. Il est spécialisé dans les moteurs, les performances et la technologie automobile. Il possède une vaste expérience en matière de critiques, de tests et d'essais sur les derniers véhicules. Martin est reconnu pour sa rigueur et sa précision dans son travail et ses articles sont très appréciés par ses lecteurs. Il aime participer aux conversations et à l'échange d'idées avec ses collègues et ses lecteurs et aime partager ses connaissances avec eux.