Accueil Formule 1 L’idée de l’Aston Martin F1 que Ferrari et Red Bull ont copiée

L’idée de l’Aston Martin F1 que Ferrari et Red Bull ont copiée

288
0

Cela a été le cas en 2022 également, avec une idée de conception originale qui est apparue sur l’Aston Martin AMR22 et qui a maintenant été copiée par Red Bull après que le rival Ferrari ait également pris note avant son lancement.

Lors du dévoilement de la nouvelle Aston Martin en février, elle présentait une aile de quille sous le nez, qui utilise les libertés de conception dans cette zone de la voiture pour ajouter un peu plus de force descendante.

L’idée figurait également sur la Ferrari -75 lors de son lancement et, alors que certains ont supposé que l’équipe italienne avait également eu l’idée de zéro, ce n’était peut-être pas le cas.

Le directeur de l’équipe, Mattia Binotto, a suggéré que l’équipe de Maranello avait plutôt réagi très rapidement en observant de près ce que les autres avaient fait.

« Sur la F1-75, il y a déjà un détail d’une voiture qui a été présentée ces derniers jours », a-t-il dit. « Et surtout dans cette première phase, nous allons tous nous observer de très près ».

Lire aussi:  Les améliorations apportées à la F1 de Mercedes pour le GP d'Espagne ont été repérées.

Bien que la convergence du design en F1 ne soit pas une nouveauté, avec seulement sept jours entre le lancement de l’Aston Martin et de la Ferrari, c’est un exploit impressionnant pour la Scuderia, étant donné qu’elle a dû soumettre la solution aux rigueurs de la CFD et de la soufflerie avant de fabriquer une version physique.

Red Bull a évidemment pris un peu plus de temps pour examiner les mérites d’une telle conception mais, avec une charge de travail en constante évolution, les équipes doivent trouver des moyens d’insérer de nouvelles idées dans un calendrier déjà serré, qui, en début de saison, peut être plus une optimisation qu’une révolution totale.

L’intérieur de la quille abrite une pléthore de composants différents, les équipes choisissant d’y loger une partie de leur électronique, plutôt que dans les nacelles latérales.

Dans le cas de Red Bull, cela s’est traduit par l’installation d’une entrée haute et étroite pour aider à garder ces composants au frais.

Red Bull, comme beaucoup d’autres équipes sur la grille, a un élément élastique logé entre le châssis et la bavette, ce qui limite évidemment la forme de la surface.

Lire aussi:  Ocon explique pourquoi il veut Schumacher à Alpine pour 2023

Néanmoins, cela n’a pas empêché l’équipe de rétrécir le corps principal de la façade de la quille pour faciliter l’inclusion des éléments d’aile de chaque côté.

C’est probablement la raison pour laquelle il a fallu plus de temps à Red Bull pour assimiler le design, étant donné qu’il n’était pas aussi simple d’ajouter les ailettes sur le côté de son design préexistant.

Les winglets vont modifier la distribution de la pression locale et le comportement de l’écoulement, avec la conséquence la plus évidente étant qu’ils vont créer une paire de tourbillons qui peuvent soit renforcer soit atténuer ceux créés par la bavette en dessous, selon la façon dont l’équipe veut qu’ils se comportent. C’est un élément particulièrement important si l’on considère la proximité des tunnels de plancher.

Alpine a également introduit une aile de quille à Imola. Fernando Alonso a reçu un certain nombre de nouvelles pièces pour le week-end du grand prix.

Article précédentPodcast Gravel Notes : Bilan du Rallye WRC de Croatie
Article suivantLes mécaniciens de Ferrari F1 ont accueilli les excuses de Ricciardo, dit Sainz.