Accueil Formule 1 Les pilotes de F1 demandent de nouvelles discussions sur l’avenir du GP...

Les pilotes de F1 demandent de nouvelles discussions sur l’avenir du GP d’Arabie Saoudite.

164
0

Une réunion de quatre heures a été organisée par les pilotes vendredi soir à Jeddah, alors que la course risquait d’être boycottée suite à la frappe de missiles des Houthis sur le site voisin d’Aramco.

Mick Schumacher a ensuite été victime d’une grosse chute lors des qualifications, ce qui obligera l’Allemand à manquer le Grand Prix dimanche, bien qu’il ait été autorisé à regagner son hôtel après des examens médicaux à l’hôpital.

Ce choc à grande vitesse a remis en question la sécurité du circuit de Jeddah Corniche, malgré les modifications apportées pour améliorer la visibilité et élargir la piste pour 2022.

Ces événements se sont produits quelques jours après que le PDG de la , Stefano Domenicali, a révélé que le calendrier est potentiellement sursouscrit et pourrait théoriquement passer à 30 courses.

La convention Concorde prévoit actuellement une limite de 25 courses, ce qui laisse supposer une liste d’attente.

Lire aussi:  Red Bull : Le transfert de la propriété intellectuelle du design d'Aston Martin F1 serait "une préoccupation sérieuse".

Interrogé par Autosport sur la question de savoir si, compte tenu de l’excédent, l’Arabie Saoudite devrait être en mesure de conserver sa place, Carlos Sainz Jr de Ferrari a estimé que c’était un sujet que la F1, la FIA et les pilotes devaient aborder.

Il a déclaré : « Je pense qu’il y aura des discussions après cette course, parce que clairement ce qui s’est passé au cours des dernières 24 heures est… c’est définitivement un point de discussion et de considération que nous devons prendre à l’avenir. »

Le contrat initial que la F1 a conclu avec les responsables saoudiens s’élevait à 500 millions de livres sterling sur une période de 10 ans. Mais cela couvrira probablement un changement de lieu de course, avec un éventuel déplacement de Jeddah à Qiddiya étant prévu.

L’accord a également fait l’objet de nombreuses critiques, de nombreux observateurs considérant qu’il s’agissait de la dernière manifestation de « lavage sportif » visant à masquer le terrible bilan de l’Arabie saoudite en matière de droits de l’homme.

Lire aussi:  F1 TV PRO : Ne manquez pas une minute de l'action du premier Grand Prix de Miami.

Sergio Perez de Red Bull, qui s’alignera en pole position pour le grand prix de cet après-midi, a estimé : « Je pense qu’il y a certainement des considérations que nous devrons faire en tant que groupe et voir ce qui est le mieux pour le sport à l’avenir. »

Charles Leclerc a ajouté : « Oui, je suis d’accord. Je ne veux pas trop entrer dans les détails sur ce sujet maintenant, mais c’est définitivement une discussion que nous devrions avoir après cette course, une fois que tout se sera calmé et que nous y repenserons, et ensuite nous verrons. »

Domenicali a également prévenu que certaines courses actuelles risquent de disparaître du calendrier, les circuits historiques n’étant pas épargnés, au profit de nouveaux sites comme le Qatar et Las Vegas.

Article précédentCe que les équipes ont dit – Qualifications en Arabie Saoudite
Article suivantGrand Prix Firestone de St. Petersburg