Accueil Indycar Les pilotes attendent avec impatience le test thermique et la saison 23

Les pilotes attendent avec impatience le test thermique et la saison 23

13
0

La journée d’ouverture de la Journée du contenu de la NTT INDYCAR SERIES a débuté mardi au Palm Springs Convention Center, dans la brise et le soleil de Californie, avec une variété de sujets allant de l’optimisme pour la saison à venir à la découverte du pilote faisant partie d’une classe de moins de 100 personnes.

Au cours des Content Days, les pilotes posent pour des photos et des vidéos pour INDYCAR et les sponsors, effectuent des tâches promotionnelles pour les pistes et les sponsors, et sont interviewés par NBC, le réseau radio INDYCAR et d’autres médias alors que la préparation du Firestone Grand Prix of St. Petersburg présenté par RP Funding, qui ouvrira la saison le dimanche 5 mars, passe à la vitesse supérieure.

Les pilotes et les équipes se rendront jeudi et vendredi du Palm Springs Convention Center au Thermal Club pour le premier test ouvert du NTT INDYCAR SERIES de la saison 2023.

Citations notables et bricoles du premier jour de la Journée du contenu :

Gagner avec le décalage horaire

La marque distinctive du voyage a frappé le pilote de l’Arrow McLaren Racing, Felix Rosenqvist, qui a commencé les festivités du jour après que le décalage horaire l’ait aidé à démarrer à 3 heures du matin, ce qui signifie qu’il est déjà en train de gagner.

« P1 est P1, n’est-ce pas ? » a dit Rosenqvist. « Je vais le prendre. »

Rosenqvist rencontre Larson

Rosenqvist, pilote de la Chevrolet Arrow McLaren Racing n°6, a également indiqué qu’il avait récemment rencontré Kyle Larson, champion de la NASCAR Cup Series 2021, qui pilotera pour l’équipe lors de l’Indianapolis 500 presented by Gainbridge 2024.

Après une rencontre au simulateur, Larson a sauté dans la voiture à l’atelier de course et a commencé à mieux comprendre le projet de l’année prochaine. Rosenqvist a noté que les deux hommes ont commencé à parler du « plus grand spectacle de la course », Larson semblant « très intéressé, surtout par les circuits routiers, en fait », a déclaré Rosenqvist.

« J’ai essayé de le convaincre d’essayer de faire un circuit routier également », a déclaré Rosenqvist. « Ce serait amusant. C’est un grand talent. En fait, j’ai déjà entendu beaucoup de gens parier pour qu’il gagne la course. C’est un peu l’attente qu’il a (sourire). Je pense que les gens croient vraiment qu’il peut le faire.

« Encore une fois, c’est une opportunité d’apprendre de quelqu’un qui vient d’un environnement complètement différent. Déjà la petite discussion que j’ai eue avec lui, 30 minutes, j’ai eu l’impression d’apprendre quelque chose. Non, ce sera génial de l’avoir dans les parages. »

Rossi se familiarise avec son nouvel environnement

En parlant d’Arrow McLaren Racing, Alexander Rossi est toujours en train de s’adapter à la transition depuis Andretti Autosport, où il a passé les sept premières saisons de sa carrière en INDYCAR SERIES avant de changer d’équipe après la saison 2022.

Rossi, vainqueur de l’Indianapolis 500 en 2016, utilise des badges nominatifs pour apprendre à connaître son nouvel employeur.

« Oui », a déclaré Rossi lorsqu’il a été interrogé sur les badges nominatifs. « Mais je pense, honnêtement, que tout le monde l’est. Je pense qu’il y a eu près de 40 embauches dans l’organisation ces deux derniers mois. C’est en quelque sorte un bon moment pour arriver parce que tout le monde trouve un nouveau rôle et une nouvelle position et apprend en quelque sorte qui est qui, découvre les forces et les faiblesses de chacun. »

Rossi approuve le premier test thermique

Le NTT INDYCAR SERIES se rend pour la première fois au Thermal Club pour un test ouvert jeudi et vendredi. Rossi voit beaucoup de points positifs, en plus d’un circuit à visiter pendant les mois d’hiver avec une toile de fond pittoresque et un temps magnifique.

Le Thermal Club est une installation privée et exclusive pour les amateurs de sports motorisés et d’automobiles près de Palm Springs.

« Je pense qu’en plus de cela, non seulement nous avons un endroit magnifique où venir avec un temps apparemment favorable, mais vous présentez INDYCAR à un groupe démographique qui s’intéresse à la course, avec un certain capital derrière eux », a déclaré Rossi. « Ils ne connaissent peut-être pas l’INDYCAR. Ils peuvent avoir connu l’INDYCAR mais ne l’avoir jamais vu en personne.

« Ce que nous faisons, c’est que nous sommes en mesure d’amener et de présenter ce que nous croyons être la meilleure série au monde devant des gens qui sont passionnés de sports motorisés, qui participent eux-mêmes à des sports motorisés et qui ne l’ont peut-être jamais vu auparavant. »

Rossi : Andretti en de bonnes mains avec Herta

En ce qui concerne Andretti Autosport, où Rossi était le pilote Andretti ayant le plus d’ancienneté parmi les 2022 pilotes de l’équipe avant de la quitter à la fin de la saison, il pense que l’équipe est entre de bonnes mains avec Colton Herta qui prend le rôle de leader.

Lire aussi:  O'Ward et Newgarden face à l'ascension de dimanche

« Colton, il est excellent dans vraiment tout ce qu’il fait à part s’habiller (sourire) », a déclaré Rossi. « Il va très bien se débrouiller. C’est l’un de mes amis les plus proches dans la vie, en fait. J’ai hâte de me mesurer à lui sur la piste. Ce sera bizarre de courir contre lui un peu différemment de ce que j’ai fait ces deux dernières années.

« A ce stade, il est assez expérimenté, et évidemment ses performances et ses capacités parlent d’elles-mêmes. Je pense qu’il ira très bien. »

O’Ward reposé, prêt

Une intersaison prolongée planifiée avec six semaines de vacances était exactement ce dont Pato O’Ward avait besoin pour « guérir ».

Le pilote mexicain de la Chevrolet Arrow McLaren SP n°5 a choisi d’en faire moins avec son temps libre, ce qui était très différent des années précédentes, comme en 2021, lorsqu’il était passé directement de la saison de la NTT INDYCAR SERIES au volant d’une Formule 1, avant de monter dans une voiture pour la Rolex 24 At Daytona quelques semaines plus tard.

Ericsson regrette d’avoir perdu la chance de réaliser un « doublé ».

Marcus Ericsson a remporté la 106e édition de l’Indianapolis 500 présentée par Gainbridge en mai dernier, mais il n’a pas mâché ses mots sur ce qu’il a ressenti en ne remportant pas non plus le championnat de la saison NTT INDYCAR SERIES pour Chip Ganassi Racing.

« J’avais une chance d’arriver en finale, mais j’ai aussi été en tête du championnat pendant longtemps l’année dernière », a déclaré Ericsson. « Je suis encore un peu énervé par la fin de l’année dernière parce que je sentais que nous avions une année vraiment forte, puis les trois dernières courses environ, nous avons juste un peu chuté. C’était décevant.

« Mais cela m’a donné beaucoup de motivation pour travailler dur pendant l’intersaison afin d’essayer d’être meilleur cette année. C’est définitivement notre objectif d’essayer d’obtenir ce championnat cette année. »

Palou de retour à la normale chez Ganassi

Les choses semblent être revenues à la normale avec Alex Palou chez Chip Ganassi Racing après une saison 2022 marquée par un conflit contractuel de mi-saison avec Arrow McLaren Racing qui n’a été résolu qu’immédiatement après la fin de la saison.

Selon Palou, champion de la NTT INDYCAR SERIES 2021, la relation est « revenue à 100% comme avant des deux côtés. » Il a dit avoir passé plusieurs jours dans l’atelier de course de l’équipe à Indianapolis avant de se rendre en Europe pour Noël.

Armstrong s’imprègne des histoires de l’atelier Ganassi

Le rookie de l’écurie Chip Ganassi Racing, Marcus Armstrong, qui pilotera la Honda n°11 de l’écurie sur les circuits routiers et les routes cette saison, a apprécié l’heure des histoires avec les ingénieurs et les employés de l’atelier.

« Oh, c’est génial », a déclaré le pilote néo-zélandais Armstrong. « C’est drôle quand je parle aux gens autour de l’usine, ils parlent du moment où ils sont arrivés chez Chip Ganassi Racing. Je me disais : ‘Je n’étais pas encore né, mais cool (sourire)’.

« Beaucoup de gens sont là depuis toujours. Ils ont tant d’expérience, tant de connaissances, ce qui est excitant. Je suis un fan de ce sport ainsi qu’un pilote, donc j’aime apprendre les histoires de chacun. Je n’ai pas vraiment passé beaucoup de temps avec mes coéquipiers, mais je comprends d’où ils viennent, comment ils ont évolué en tant que pilotes. C’est vraiment intéressant pour moi.

« Les ingénieurs aussi. Ils ont tous beaucoup d’histoire. Certainement, mon ingénieur (Eric Cowdin) a été là, a fait ça. Je m’inspire de ça. »

Alors qu’Armstrong établit des liens solides avec sa nouvelle équipe, il a déclaré que la transition vers la vie à Indianapolis a été unique car les Américains n’arrivent pas à comprendre son épais accent kiwi.

« Les gens me parlent comme si j’étais français ou quelque chose comme ça, ils me parlent en pidgin English », a déclaré Armstrong. « Cela a été une expérience intéressante ».

Le thermique inspire une idée d’avenir pour Pagenaud

Tout juste après sa victoire aux Rolex 24 At Daytona le week-end dernier, à laquelle participait également son coéquipier Helio Castroneves de l’écurie Meyer Shank Racing, Simon Pagenaud est en admiration devant le Thermal Club.

En fait, le Français a avoué vouloir créer quelque chose de similaire… un jour.

« J’adore le concept », a déclaré Pagenaud. « En fait, avant ma carrière INDYCAR, j’étais moi-même sur un projet de ce type en France. J’allais construire quelque chose de similaire. J’avais le soutien, j’avais tout prévu, mais ma carrière a décollé. J’ai dû abandonner le projet. Mais c’est quelque chose qui m’a toujours intéressé.

Lire aussi:  Le record de piste vacille alors que Grosjean est en tête à Long Beach

« Mon père avait l’habitude de gérer le circuit de course de ma maison. J’y avais accès, donc je pouvais voir comment ça se passait. J’ai toujours eu une passion pour ce sport parce que c’est un moyen de permettre aux fans de se rapprocher de la voiture, de faire connaître ce sport au grand public. Il y a tellement de choses que l’on peut faire avec un circuit de course, pas seulement pour les courses, mais aussi pour les personnes qui peuvent venir aux courses cyclistes, vous pouvez avoir des coureurs qui font un marathon.

« Vous pouvez amener beaucoup de gens sur un champ de courses. Il n’y a pas que des courses. Il peut s’agir d’événements. C’est mon truc. Je l’ai toujours été. Certainement, quand il sera temps d’arrêter de conduire, ce sera quelque chose qui m’intéressera, oui. C’est peut-être dans 20 ans. »

Ferrucci présente son nouveau couvercle

Le pilote de l’AJ Foyt Racing, Santino Ferrucci, a apporté son casque au point de presse pour le montrer et le faire découvrir.

Le couvercle, qui était une surprise créée par Troy Lee Designs, était sur le thème des années 1990, avec la moitié d’éléments de l’émission télévisée « Saved By the Bell » qui a été créée en s’inspirant d’images clip-art de Ferrucci. L’autre côté du casque a été conçu de manière similaire à son tout premier casque.

DeFrancesco se concentre sur les qualifications

Devlin DeFrancesco s’est débarrassé de l’étiquette de débutant après sa première saison avec Andretti Autosport. Il aborde la deuxième année rechargé et concentré pour être plus proche de l’avant de la grille.

Le Canadien n’a pas caché que l’accent serait mis sur les qualifications, qu’il considère comme son « talon d’Achille », afin que les journées de course soient plus faciles à gérer.

Robb se souvient de ses racines dans une petite ville

Après avoir couru les deux dernières saisons en INDY NXT by Firestone, Sting Ray Robb est prêt à passer à la NTT INDYCAR SERIES cette année en tant que pilote débutant de la Honda n°51 de Dale Coyne Racing with Rick Ware Racing.

Ce fut un voyage unique pour Robb, qui faisait partie d’une classe de moins de 100 personnes dans son lycée local à Payette, Idaho.

« Ma classe de diplômés comptait moins de 100 personnes, donc il n’y a pas beaucoup d’attentes quant à l’orientation de votre carrière dans ce sens », a déclaré Robb. « Harmon Killebrew était un joueur de baseball (Hall of Fame), et il a été le héros de la ville parce qu’il est la célébrité que la ville connaît. Récemment, je suis allé sur Wikipédia et il est dit que les anciens élèves de Payette High School sont Sting Ray Robb et Harmon Killebrew. »

Malukas dépoussière les toiles d’araignée

David Malukas, pilote de l’écurie Dale Coyne Racing with HMD, a déclaré que son intersaison a été si longue qu’il a plaisanté en disant qu’il avait peut-être oublié comment conduire.

« Je n’ai touché à rien – j’ai seulement pu serrer ma voiture dans mes bras à l’atelier, mais c’est tout », a déclaré Malukas. « J’ai fait un ajustement du siège, et tout semblait si frais et nouveau.

« J’ai vraiment hâte que la thermique arrive parce que j’ai trop réfléchi, j’ai fait des cauchemars où je ne sais plus conduire, des cauchemars vraiment drôles où nous sortons et je ne sais pas comment tourner à gauche ou à droite, et ce sont des rêves assez drôles.

« Je pense qu’une fois que je serai dans le siège, tout reviendra, mais j’ai hâte de retourner à la course. Quand la saison s’est terminée, j’étais comme, ‘C’était tellement, tellement rapide, et j’étais comme, ‘Enfin, je peux faire une pause,’ et une semaine plus tard, j’étais déjà comme, ‘Je veux retourner dans une voiture.' »

Toujours compétitif

Rossi, DeFrancesco et James Hinchcliffe, analyste de NBC Sports, ont été aperçus en train de faire la course avec de petites voitures à pédales dans le hall du Palm Springs Convention Center, avec le président de l’Indianapolis Motor Speedway, J. Douglas Boles, parmi les spectateurs amusés.

Après de nombreuses pirouettes, DeFrancesco a atteint la ligne d’arrivée en premier. Mais il est également sorti et a poussé sa voiture pour franchir la ligne, un peu comme la célèbre poussée d’une voiture accidentée vers le damier par Ralph De Palma lors des 500 miles d’Indianapolis en 1912.

Palou est sorti d’une salle de conférence voisine lorsque la course s’est terminée et n’a pas pu résister à l’envie de se joindre à la fête, en affrontant son rival de la NTT INDYCAR SERIES, Hinchcliffe, dans une bagarre frontale.

5/5 - (12 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News

Article précédentINDYCAR : une nouvelle unité médicale pour la saison 2023
Article suivantChadwick est fier de défendre les femmes pilotes de l’INDYCAR
Laura T. est une rédactrice passionnée de sport automobile. Elle a étudié le journalisme et la communication à l'université de Toulouse. Après avoir obtenu son diplôme, elle a été embauchée par Automoto-gp.com, un site d'actualité consacré à la Formule 1 et aux autres sports automobiles. Elle adore écrire des articles sur les courses automobiles et les coulisses du monde du sport automobile. Grâce à sa passion et à sa compréhension de l'industrie, elle est devenue l'une des principales rédactrices pour le site. Elle est aussi membre de l'équipe organisatrice des Grands Prix de France et a été nommée ambassadrice de l'Automobile Club de France. Depuis qu'elle a rejoint Automoto-gp.com, elle a écrit des centaines d'articles et a fourni des informations précieuses aux lecteurs du site.