Accueil Moto GP Les éco-tours du MotoGP : Carte ou manuel, « nous voulons un maximum...

Les éco-tours du MotoGP : Carte ou manuel, « nous voulons un maximum de puissance ».

42
0

Les cartes Eco sont un réglage spécial du moteur utilisé par la plupart des constructeurs, mais pas tous, pour économiser un maximum de carburant lors du trajet entre les stands (où tous les ravitaillements doivent être effectués) et la grille, pour le tour de repérage.

Cependant, dans le cas d’Espargaro, la carte n’a pas été désactivée et lorsque sa moto s’est lentement éloignée au début du tour de chauffe, en raison d’un réglage « éco » limité à 5 000 tr/min et 100 km/h, l’Espagnol savait qu’il était condamné.

La plupart des pilotes dont les machines utilisent également une carte éco spéciale ont confirmé jeudi que, comme pour Espargaro, le réglage doit être supprimé par un ingénieur (seul Alex Marquez de Honda a suggéré un possible contrôle manuel de la carte éco).

Espargaro n’avait donc pas d’autre choix que de rentrer aux stands à la fin du tour de chauffe et de sauter sur sa RS-GP de rechange. Mais le mal était fait et il a finalement terminé en dehors des points, en 16ème position.

« Nous avons utilisé cette erreur pour tout ré-analyser, pour essayer de nous améliorer. Le problème n’était pas aussi simple qu’il n’y paraît », a déclaré Espargaro. « C’était une erreur humaine. Ça peut arriver. »

Si le tracé du Motegi, gourmand en gaz, a toujours été l’un des plus difficiles en matière de consommation de carburant, l’ajout relativement récent d’ailes favorisant l’accélération et de dispositifs de hauteur de caisse a rendu les machines encore plus assoiffées.

Le coéquipier d’Espargaro, Maverick Vinales, a révélé que le réglage de la carte éco est maintenant utilisé sur « presque toutes les courses » et qu’il s’agit d’une « procédure tout à fait normale ».

Lire aussi:  Podcast Crash.net MotoGP avec Keith Huewen : Bastianini éblouit, les favoris s'effacent

« Peut-être que de [16] pistes cette année, je l’ai utilisé à 12 », a déclaré Vinales. « Nous essayons d’utiliser le moins de carburant possible en allant sur la grille, parce que nous voulons utiliser la puissance maximale de la moto… ». [throughout the race].

« En tant que coureur, nous ne contrôlons pas [the eco map]nous ne contrôlons pas [do] rien, c’est [controlled by] l’équipe. »

, de la VR46, confirme que c’est le même scénario chez Ducati : « C’est l’ingénieur, le gars de l’électronique, il doit se rappeler de l’enlever sur la grille. »

« Je ne fais rien. Je ne pense pas qu’un pilote puisse [operate] « , a déclaré son coéquipier Marco Bezzecchi sur l’utilisation du réglage de la carte. « Je pense que la seule moto qui n’a pas de carte éco est la . Toutes les autres, c’est normal. »

Carte écologique manuelle chez Yamaha et .

Darryn Binder, de RNF Yamaha, a déclaré : « C’est la première fois que l’on me demande vraiment de… [save fuel] c’est au Japon. Jusque-là, je roulais gentiment vers la grille, pas à fond, mais cette fois-ci, ils m’ont vraiment dit de rouler lentement. C’était pas drôle !

« Je pense que même si je ne le faisais pas, on y arriverait ». [on fuel]. Je pense que Yamaha est toujours du bon côté. »

Mais Yamaha n’est pas la seule à miser sur l’économie de carburant humaine.

« Nous n’avons pas de carte de carburant, comme  », a déclaré Alex Rins de Suzuki. « Nous essayons de gérer sur le tour de sortie, manuellement. Il suffit de passer le 6e rapport, avec un très faible pourcentage d’accélérateur.

Lire aussi:  MISES À JOUR EN DIRECT : MotoGP Jerez - Essais libres du samedi 3 | MotoGP Live

« Je suis un expert en la matière, parce que dans la voiture, je vais toujours sur le tour de sortie. [fuel] limite, beaucoup de kilomètres avec 0 [on the gauge]! »

Alex Marquez, de LCR Honda, a donné la réponse la plus énigmatique :

« Tout le monde utilise quelque chose de similaire mais ça [Espargaro] problème, avec [what] que nous avons maintenant chez Honda, nous n’aurons jamais ce problème parce que c’est impossible. C’est plus manuel… Je ne peux pas en dire plus ! »

Si le temps est sec, la course de Buriram de dimanche pourrait-elle être un autre événement où l’utilisation d’une éco-carte est nécessaire ?

« La première fois, c’était au Japon, mais je pense qu’ici aussi, nous verrons dimanche », a déclaré Binder.

« Je pense que oui, parce qu’il y a de longues lignes droites, » a convenu Bezzecchi, son collègue rookie. « Normalement, sur ce genre de circuit, nous avons la carte éco, mais c’est la première fois pour moi ici ». [on a MotoGP bike here] donc c’est difficile à dire maintenant. »

« Je ne sais pas, mais de toute façon ce n’est pas un gros problème pour nous, surtout cette année », a ajouté Marini.

« Oui, vous devez faire un tour de piste écologique mais si vous ne voulez pas [use it] alors vous pouvez juste faire le tour de reconnaissance très lentement et le carburant est là. C’est bon. Vous pouvez finir la course à chaque fois.

« Cette année, nous n’avons jamais eu [fuel consumption] problème [at Ducati]. »

Article précédentRicciardo n’a aucun problème à ne pas recevoir de mises à jour de McLaren F1 Singapore
Article suivantGasly : J’attends une réponse sur mon avenir en F1 dans « deux à trois semaines ».