Accueil Formule 1 Le dernier moteur Renault F1 est à moins de 10 ch du...

Le dernier moteur Renault F1 est à moins de 10 ch du meilleur.

176
0

Le manque de performance du groupe motopropulseur a été un handicap pour l’équipe Alpine l’année dernière, alors que la division groupe motopropulseur de Renault Viry-Chatillon se concentrait sur une mise à niveau majeure pour cette saison, y compris l’adoption d’une turbine et d’un compresseur séparés pour la première fois.

Szafnauer déclare que ses collègues ont fait un « excellent travail » pour combler l’écart.

« Nous pensons que nous avons fait un pas en avant sur l’unité de puissance », a-t-il dit. « Et nous sommes probablement à moins de 10bhp des meilleurs, et quelque part au milieu.

« Je pense que Viry a fait un excellent travail. Et c’est à nous maintenant de continuer à développer la voiture. »

L’importance de la bonne forme de la Renault en début de saison est qu’un gel du développement est en place jusqu’à la fin de 2025, avec certains éléments de l’unité de puissance déjà gelés depuis le mois dernier, et d’autres à signer en septembre.

Szafnauer a noté : « Cela nous permet donc de travailler plus étroitement avec notre équipe chargée de l’unité de puissance pour apporter certaines améliorations que nous pourrions être en mesure d’apporter avec des changements d’architecture sur le châssis.

Lire aussi:  Les pilotes Mercedes sont optimistes quant à l'amélioration du GP de Miami, tandis qu'Hamilton fait l'éloge de la préparation du "Super Bowl".

« D’autres choses qui sont encore libres pour nous. Mais aussi de se concentrer maintenant avec ce que nous avons pour améliorer aussi le châssis pour l’avenir. »

Bien que les performances se soient améliorées, Alpine a souffert de quelques problèmes de moteur lors des premières courses.

Le moteur que Fernando Alonso a utilisé à Bahreïn a été renvoyé à Viry mais a depuis été jugé apte à retourner dans son bassin.

Cependant, il a perdu le V6 qu’il a utilisé en Arabie Saoudite après qu’une défaillance de la pompe à eau ait entraîné une surchauffe et son abandon de la course.

« C’était juste un changement de précaution pour nous permettre de tester certaines choses sur le dyno, et les tests sont bons », a déclaré Szafnauer à propos de l’unité de Bahreïn.

« Ce moteur sera donc utilisé à nouveau. L’autre malheureusement, où la pompe à eau, bien que la pompe à eau ne fasse pas partie de l’ICE, vous pouvez la changer, mais elle a surchauffé l’ICE, donc celui-là est parti. Mais ça va aller. »

Alonso a chuté lors des qualifications de Melbourne après qu’une chute de pression d’huile ait déclenché un mode de sécurité qui a arrêté son moteur au milieu du virage, mais ce moteur a également survécu et a été utilisé en course.

Lire aussi:  Cotes des paris pour le Grand Prix d'Australie - Qui sont les favoris à Melbourne ?

« C’était un joint torique sur un joint d’huile », a déclaré Szafnauer. « Le joint torique a fretté, l’huile a fui. Nous avons un mode de sécurité intégrée pour essayer de sauver le moteur, donc quand vous voyez une baisse de la pression d’huile, le mode de sécurité intégrée s’est déclenché. Et c’est ce qui s’est passé. Donc la réparation a été un changement de joint torique. »

Szafnauer dit qu’il n’y a aucune inquiétude concernant le moteur d’Esteban Ocon à Melbourne, malgré les messages radio demandant au Français de le refroidir pendant la course.

« C’est parce que vous êtes dans un train DRS. S’il avait été devant, il n’aurait pas eu besoin de faire ça.

« Si vous prévoyez le train DRS, et que vous avez votre système de refroidissement de cette façon, vous ajoutez trop de traînée.

« Donc la bonne chose à faire est d’être compétitif, quand ça arrive de lever le pied et d’aller en roue libre ou de sortir. Mais vous devez lui dire, il ne sait pas. »

Article précédentLes courses sprint de la F1 : quand ont-elles lieu et qu’est-ce qui a changé pour 2022 ?
Article suivantMotoGP Portimao : Keith Huewen : « Je cracherais des punaises si j’étais Quartararo ».