Accueil Formule 1 L’Arabie Saoudite aurait annulé la course de F1 en cas de menace...

L’Arabie Saoudite aurait annulé la course de F1 en cas de menace crédible

204
0

Un tir de missile par les Houhtis sur une installation pétrolière située à moins de 15 km du circuit de Jeddah vendredi a provoqué une série de réunions d’urgence dans le paddock pour discuter du sort de la course.

Mais après que les responsables de la , les équipes et les pilotes aient rencontré les autorités locales pour comprendre en détail ce qui se passait, et quelles étaient les mesures de sécurité en place, il a été convenu que l’événement pouvait avoir lieu.

Le ministre saoudien des sports, Son Altesse Royale le Prince Abdulaziz Bin Turki Al-Faisal, a clairement indiqué que la décision de poursuivre l’événement était fondée sur des informations détaillées fournies par les services de sécurité et qu’il n’était pas question pour les organisateurs de la course d’ignorer aveuglément les risques potentiels.

S’adressant à certains médias, dont Autosport, Al-Faisal a déclaré que les opérations de surveillance étaient claires et qu’il n’y avait aucun risque pour le circuit de Jeddah.

« Toutes les agences de sécurité étaient en alerte maximale en termes de sécurité pour toute menace », a-t-il déclaré.

« Tout le monde est sous surveillance 24 heures sur 24, je dirais, pour savoir d’où pourrait venir la menace et ce qu’il faut faire pour y remédier.

« Nous avons mis en place des niveaux de sécurité très élevés pour accueillir un tel événement et nous savons qu’il est reconnu comme un événement majeur. [being in] les feux de la rampe parce que les médias sont là, tout le monde est là. Nous l’avons compris dès le début.

« Et si vous voyez le coup qui s’est produit, c’est à la périphérie de la ville. Il n’y a pas eu de victimes et c’est sur un réservoir de carburant qui brûlait. J’étais en train d’atterrir à l’aéroport à ce moment-là.

« S’il y a une menace [to the event]alors soyez assurés que nous annulerons la course. Mais il n’y a pas de menace et c’est ce dont nous avons discuté avec tout le monde. « 

Lire aussi:  Schumacher : Le nouvel accord Sainz Ferrari F1 était "une étape évidente".

Bien que l’attaque contre l’installation pétrolière ait eu lieu à proximité de la piste de Jeddah, Al-Faisal a expliqué que le système de défense antimissile qui protège la piste ne couvre pas cette zone de la ville.

« Vous ne pouvez pas couvrir l’ensemble du royaume », a-t-il déclaré. « Donc les agences de sécurité couvrent les zones où la population est condensée, où il faut la couvrir.

« Cet endroit n’a pas été couvert car il ne représente une menace pour personne. D’après le retour que nous avons eu, nous avons eu de la chance que ce soit là que ça se soit passé, mais ils ont même été surpris que ce soit cette zone.

« Ce n’est donc pas une violation de la sécurité. Mais, comme je l’ai dit, la zone dans laquelle nous nous trouvons, la ville elle-même, les hôtels, partout ailleurs, est sous haute sécurité avec toutes les mesures nécessaires pour s’assurer que rien ne se passe. »

Alors que l’attaque a éclipsé le week-end du GP saoudien, Al-Faisal affirme que céder aux terroristes n’est pas une option qui devrait être envisagée par un pays.

« Les gens ne veulent pas que ces choses se produisent dans notre région », a-t-il déclaré. « Si vous regardez autour de nous, il y a des problèmes partout dans notre pays et si vous regardez l’Irak, la Libye, le Liban, la Syrie, le Yémen. Toutes ces régions ont des problèmes.

« Nous voulons juste avancer dans nos vies. Nous voulons prospérer et nous voulons une bonne qualité de vie pour nos concitoyens et c’est ce que nous faisons avec la vision 2030 et c’est notre objectif, avoir un véritable avenir durable pour nos enfants et notre avenir et nous développer.

« Mais nous ne pouvons pas le faire seuls. Nous devons faire en sorte que la communauté internationale condamne ces attaques et mette un terme à cela partout dans le monde. Vous pouvez voir ce qui se passe en Europe maintenant et qui aurait imaginé que cela se produirait en Europe ?

Lire aussi:  ANALYSE : Les nacelles latérales de Ferrari laissent entrevoir une direction unique pour la F1-75.

« Je ne veux pas entrer dans les détails, mais cela pourrait arriver n’importe où dans le monde. Mais si nous ne prenons pas tous, en tant que communauté internationale, une position contre la destruction dans le monde, alors rien ne prospérera.

« Je sais qu’il y a beaucoup d’images, et beaucoup de fabrications de ces images, qui sont sorties et ainsi de suite, ce n’est pas une bonne chose. Mais nous devons y faire face et nous devons y faire face pour tout le monde afin de nous assurer que nous envoyons du positif et non du négatif.

« Si nous parlons du négatif ou si nous parlons de se rendre à leurs actions, alors ils ont gagné et cela ne s’arrêtera jamais nulle part. Et cela leur donnera le déclic pour essayer ailleurs. Je pense donc que c’est le message fort que nous devons faire passer ici : ce n’est pas un problème saoudien, c’est un problème de la communauté internationale. »

Al-Faisal a toutefois précisé que des leçons pourraient être tirées des événements du week-end, mais il pense que la sécurité du circuit de Jeddah est aussi bonne qu’elle peut l’être.

« Nous avons confiance dans le système que nous avons », a-t-il déclaré. « Mais bien sûr, il faut vivre et apprendre.

« Avec tout ce que nous faisons, nous sommes une nation en développement et nous sommes tournés vers l’avenir. Nous voulons exceller en offrant le meilleur à toute personne qui vient en Arabie saoudite.

« Mais aussi pour que le peuple saoudien puisse exceller de la bonne manière dans un environnement sûr, agréable et amusant.

« Je suis sûr que les agences de sécurité vont évaluer, entrer dans les détails de ces actions et s’il y a une étape à franchir, nous la ferons pour nous assurer que nous avons plus de sécurité pour tout le monde en Arabie saoudite. »

Article précédentWATCH : Montez à bord avec Perez alors que le Mexicain décroche une incroyable pole en Arabie Saoudite.
Article suivantMcLaughlin s’impose avec sa première victoire en carrière à St. Pete