Accueil Indycar La pole position d’O’Ward permet à l’INDYCAR de rester en course.

La pole position d’O’Ward permet à l’INDYCAR de rester en course.

82
0

Pour la neuvième fois en neuf courses pour le début de la saison 2022 du NTT INDYCAR SERIES, c’est un autre pilote qui mènera la course dimanche.

Cette fois, ce sera Pato O’Ward, qui a remporté le prix NTT P1 pour la pole samedi au Mid-Ohio Sports Car Course. Son meilleur tour en 1 minute, 6,7054 secondes au volant de la Chevrolet Arrow McLaren SP n°5 a conclu une séance de qualification mouvementée sur le pittoresque circuit routier permanent.

Le tour rapide d’O’Ward sur le circuit à 13 virages et 2,258 miles a marqué la cinquième pole de sa carrière dans le NTT INDYCAR SERIES. De plus, en devenant le neuvième vainqueur de pole différent en début de saison, il a égalé un chiffre de 1961, où il y avait également neuf vainqueurs de pole différents en début d’année. Le record du plus grand nombre de poleurs en début de saison est de 10, établi en 1952.

CLIQUEZ : Vitesses de qualification

O’Ward sera le premier à voir le drapeau vert pour le Honda Indy 200 de Mid-Ohio présenté par la toute nouvelle Civic Type R 2023 (12h30 ET, en direct sur NBC, Peacock Premium et INDYCAR Radio Network).

« C’était une bonne séance pour nous », a déclaré O’Ward. « Je n’ai pas pu faire le tour ensemble dans les deux premières sections, mais je l’ai fait la troisième fois. La voiture a été formidable. Nous n’avons pas roulé le mieux du camion, mais nous avons fait quelques changements pendant la nuit, et nous l’avons mise dans la fenêtre. »

Aux côtés de O’Ward, Scott McLaughlin, qui s’est qualifié en deuxième position sur la Chevrolet Odyssey Battery Team Penske n°3 en 1:06.8382, a obtenu sa meilleure place de la saison depuis sa deuxième place lors de la deuxième course de l’année au Texas Motor Speedway.

Lire aussi:  Castroneves est prêt à mettre la main à la pâte pour terminer la course pour la cinquième place.

Colton Herta partira en troisième position (1:07.0262) sur la Honda Gainbridge n°26, Felix Rosenqvist en quatrième position (1:07.2163) sur la Chevrolet Vuse Arrow McLaren SP n°7, Scott Dixon en cinquième position (1:07.4047) sur la Honda PNC Bank Chip Ganassi Racing n°9 et Simon Pagenaud en sixième position (1:07.4199) sur la Honda AutoNation/SiriusXM n°60.

David Malukas a été le rookie le plus rapide de la journée et a failli se qualifier pour son deuxième Firestone Fast Six, affichant un meilleur tour de 1:06.8201 dans le Round 2, assez bon pour la huitième place sur la Honda n°18 de HMD.

Malukas a mené un trio de rookies se qualifiant dans le top 10. Kyle Kirkwood s’est qualifié en neuvième position en 1:06.9506 sur la Chevrolet n°14 ROKiT/AJ Foyt Racing et Callum Ilott s’est qualifié en dixième position en 1:06.9534 sur la Chevrolet n°77 Juncos Hollinger Racing.

Ce fut une journée difficile pour les trois pilotes en tête du championnat NTT INDYCAR SERIES.

Le leader du classement Marcus Ericsson, qui a remporté le double point Indianapolis 500 présenté par Gainbridge, a été le meilleur du reste dans le groupe 1 de la première manche des qualifications. Ericsson a réalisé son meilleur tour en 1:07.1475 et partira en 13e position dimanche au volant de la Honda Ridgeline Lubricants n°8.

Will Power est deuxième au classement, à 27 points d’Ericsson, et il sera moins bien loti sur la grille de départ. Dans le groupe 1 de la première manche des qualifications, Power faisait des embardées d’un côté à l’autre pour faire chauffer ses pneus avant un run rapide. Ce faisant, il a gêné le tour de Helio Castroneves dans la Honda AutoNation/SiriusXM n°06. Power, qui avait le tour le plus rapide du groupe, a été pénalisé pour l’incident et a perdu ses deux meilleurs tours de qualification de la séance. Retombant sur un meilleur tour de 1:07.5559, Power partira en 21ème position dans la Chevrolet Verizon Team Penske n°12. Il s’agit de son troisième départ consécutif en dehors du top 15 et de son plus mauvais départ à Mid-Ohio.

Lire aussi:  Précédent Les combats de rue aident Rosenqvist et McLaughlin à Nashville

Pendant ce temps, Josef Newgarden, qui est à 32 points d’Ericsson en troisième position et qui a remporté trois victoires cette saison, s’est qualifié pour une frustrante 14e place dans la Chevrolet n°2 du PPG Team Penske avec un meilleur temps de 1:07.3338.

Le double champion de la série Newgarden a eu du mal à trouver une piste ouverte qui lui permette de faire un tour rapide sans être gêné par les voitures plus lentes, et il a égalé sa pire qualification de 2022. Il a également pris le 14e départ de l’Indy 500.

O’Ward espère tirer parti d’une tendance familière aux détenteurs de la pole de Mid-Ohio INDYCAR SERIES : gagner la course. Quinze fois, le détenteur de la pole à Mid-Ohio a remporté la course, y compris les trois derniers détenteurs de la pole à Mid-Ohio (Power, Herta et Newgarden).

O’Ward, qui a remporté une victoire cette saison au Barber Motorsports Park, est convaincu qu’il peut poursuivre cette tendance.

« C’est énorme, mec », a-t-il dit. « C’est une course de position sur la piste. La meilleure position de départ que nous ayons eue ici, c’est la 15e place, alors la première place, c’est beaucoup mieux que ça. »

Un dernier entraînement d’avant course aura lieu dimanche à 9h45 (ET). La couverture en direct sera assurée par Peacock Premium et le réseau radio INDYCAR.

Article précédentPirelli satisfait des pneus WRC après un examen « positif » au Safari Rallye
Article suivantRussell qualifie de « dure » la pénalité pour l’affrontement avec Perez et déplore l’occasion manquée de monter sur le podium en Autriche.