Accueil Nouveautés La Formule 1 annule le Grand Prix de Russie suite à l’invasion...

La Formule 1 annule le Grand Prix de Russie suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie

226
0

Alors que les essais d’avant-saison de la commencent par un test de trois jours au Circuit de Barcelona-Catalunya en Espagne, un incident international a causé une difficulté pour la forme de course automobile la plus prééminente au monde. Suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie jeudi dernier, le statut du Grand Prix de Russie de Formule 1 est devenu un point de discorde au point que la course n’aura pas lieu en 2022.

Vendredi, la Formule 1 a annoncé que le Grand Prix de Russie de cette année, qui devait avoir lieu en septembre à l’Autodrome de Sochi, a été annulé après une réunion jeudi soir entre la , ses équipes de course et les responsables de la Fédération internationale de l’automobile (FIA).

La F1 est arrivée à la conclusion, en citant l’avis des parties prenantes concernées, qu' »il est impossible d’organiser le Grand Prix de Russie dans les circonstances actuelles. »

Selon un rapport de Jérôme Pugmire de l’Associated Press, l’invasion de l’Ukraine par la Russie, en ce qui concerne le Grand Prix de Russie, a été un point de discussion majeur dans le paddock lors des essais de pré-saison. L’ancien champion du monde de F1 Sebastian Vettel a déclaré qu’il ne courrait pas en Russie, tandis que le champion du monde en titre Max Verstappen a laissé entendre qu’une action de la Formule 1 concernant la course était nécessaire.

Lire aussi:  Danny Ongais, ancienne star de l'Indy Car et du drag racing, décédé à 79 ans

« Je pense que lorsqu’un pays est en guerre, il n’est pas correct d’y courir, c’est certain », a déclaré Verstappen. « Mais ce n’est pas seulement ce que je pense, c’est l’ensemble du paddock (qui va) décider de ce que nous allons faire ensuite ».

La Formule 1 organise le Grand Prix de Russie chaque année depuis 2014, et la course devrait gagner en importance en 2023 avec un déménagement de l’Autodrom de Sotchi à Igora Drive dans la région de Saint-Pétersbourg.

Au-delà de l’annulation du Grand Prix de Russie, les retombées internationales de l’invasion de l’Ukraine par la Russie ont également créé une difficulté pour le pilote russe Nikita Mazepin. Mazepin, qui pilote pour Haas F1 Team, est sponsorisé par la société russe Uralkali, dont son père Dmitry est un actionnaire clé.

Jeudi, Haas F1 Team a retiré la marque et le logo d’Uralkali de sa voiture. Selon un rapport de Nate Saunders d’ESPN, le directeur de l’équipe Guenther Steiner a déclaré vendredi que le statut de Mazepin « doit être résolu » dans le cadre des sanctions gouvernementales concernant la Russie.

Lire aussi:  Cote de la Formule 1, pronostics, heure de la course : Prédiction surprenante du Grand Prix d'Autriche 2022, paris F1 Autriche par le top model

« A mes fans et à ceux qui me suivent – c’est une période difficile et je n’ai pas le contrôle sur beaucoup de ce qui est dit et fait. Je choisis de me concentrer sur ce que je peux contrôler en travaillant dur et en faisant de mon mieux pour mon @HaasF1Team ». lire une déclaration de Mazepin. « Mes plus sincères remerciements pour votre compréhension et votre soutien. »

Ce n’est pas la première fois que des questions politiques en Russie conduisent au retrait de la F1, puisque la première itération du Grand Prix de Russie a été abandonnée après 1914, suite au déclenchement de la Première Guerre mondiale, et n’a jamais été reprise après la création de l’Union soviétique. Un Grand Prix d’Union soviétique à Moscou était prévu au calendrier de 1983, mais n’a jamais été organisé en raison de problèmes bureaucratiques.

Article précédentRussell admet qu’une équipe rouge et une équipe orange sont devant Mercedes après la deuxième journée en Espagne.
Article suivantLe parcours « douloureux » derrière l’innovation technologique générationnelle du WRC