Accueil Formule 1 La deuxième séance d’essais de la F1 à Jeddah est reportée après...

La deuxième séance d’essais de la F1 à Jeddah est reportée après une réunion sur l’attaque d’une installation pétrolière.

405
0

Les Houthis ayant revendiqué l’attaque d’une installation d’Aramco près du circuit, Stefano Domenicali, PDG de la , a convoqué une réunion d’urgence dans le paddock de Jeddah.

Tous les pilotes actuels, ainsi que les directeurs d’équipe, ont été informés des dernières informations concernant l’attaque et de ce que la F1 prévoyait de faire en réponse.

La réunion étant proche du début des essais, il a été annoncé avant l’heure prévue de 20 heures qu’elle serait retardée afin de permettre aux pilotes de se préparer à la course. Le retard a duré 15 minutes.

Les pilotes de Formule 2 de la FIA ont déclaré lors d’une conférence de presse après leur séance de qualification, qui s’est déroulée entre les séances FP1 et FP2 de la F1, qu’ils n’étaient pas au courant de l’attaque et n’avaient pas encore été informés de la situation en cours.

Lire aussi:  Leclerc décroche une superbe pole à Bahreïn pour Ferrari devant Verstappen et Sainz

La F1 devrait publier ultérieurement une déclaration officielle détaillant son plan d’action en réponse aux événements.

La proximité de l’attaque avec le circuit, un week-end où l’Arabie saoudite est sous les feux de la rampe en raison de l’organisation d’un événement sportif international majeur, a contribué à renforcer les préoccupations en matière de sécurité.

La réunion sans précédent dans le paddock a eu lieu après une explosion dans une installation d’Aramco près de l’aéroport international de Jeddah, qui se trouve à moins de 16 km du circuit de la corniche.

On ignore si les Houhtis ont délibérément choisi le moment de l’attaque, mais alors que les voitures de F1 s’élançaient sur le circuit de Jeddah pour la première séance d’essais, on a vu de la fumée noire s’élever dans le ciel à la suite de l’explosion et de l’incendie.

Lire aussi:  Seidl : la nouvelle recrue Piastri est "parfaite" pour McLaren en F1.

Un porte-parole militaire des Houthis a déclaré que l’organisation avait revendiqué l’attaque des installations d’Aramco, qui ont été frappées par des missiles, et des raffineries de Ras Tanura et Rabigh par des drones.

Il a également précisé que ses attaques se poursuivraient jusqu’à ce que les Houthis aient réalisé leurs ambitions pour le Yémen.

L’incident de vendredi survient moins d’une semaine après que les Houthis ont attaqué un certain nombre de cibles en Arabie saoudite.

La Coalition pour restaurer la légitimité au Yémen a publié une déclaration confirmant qu’elle était responsable d’un missile qui, samedi dernier, a provoqué un incendie dans un centre de distribution d’Aramco à Djeddah.

Elle a également lancé un barrage de missiles et de drones contre diverses cibles dans le pays.

Article précédentF2 : Drugovich prend la pole position lors d’une séance de qualification spectaculaire en Arabie Saoudite
Article suivantLe siège le plus rapide du sport à l’hypothèque Ruoff va encore faire sensation en 2022