Accueil Indycar Kirkwood surfe sur la vague de l’élan

Kirkwood surfe sur la vague de l’élan

273
0

Kyle Kirkwood a franchi le premier tour de qualification de sa première épreuve de la NTT INDYCAR SERIES, et il partira dans la première moitié d’un groupe de 26 pilotes talentueux pour le Grand Prix Firestone de Saint-Pétersbourg présenté par RP Funding.

Pas de surprise, n’est-ce pas ?

Kirkwood a été un phénomène en devenant le premier pilote à remporter des championnats dans les trois catégories de développement – USF2000, Indy Pro 2000 et Indy Lights Presented by Cooper Tires – et il l’a fait lors de saisons successives. Il ne s’est pas contenté de gagner des championnats. Il a remporté 31 des 60 courses auxquelles il a participé.

Kirkwood, 23 ans, est peut-être un rookie INDYCAR, mais il s’attendait à de gros résultats avec la Chevrolet ROKiT n°14 d’AJ Foyt Racing. Par exemple, il voulait atteindre le Fast Six de Firestone lors de la séance de qualification de samedi, et il y est presque arrivé. Il a imputé son échec à une erreur commise dans le premier virage de ce qui devait être son meilleur tour.

« J’ai rattrapé mon retard à partir de là et j’ai poussé mes points de frein plus loin », a-t-il dit.

Plus tard dans ce tour de chauffe, Kirkwood a heurté le mur extérieur dans le virage 9, le même virage délicat où les vétérans Jack Harvey et Alex Palou l’avaient heurté lors des essais matinaux. Inquiet des dommages potentiels sur le côté gauche de la voiture, Kirkwood a fait marche arrière et s’est contenté de la 12e position de départ.

« Je pense que nous étions les plus rapides des (six) rookies, donc c’était le premier objectif », a déclaré Kirkwood, originaire de Jupiter, en Floride. « Mais je voulais vraiment être dans les six premiers. Je pense que nous avions la voiture pour le faire. »

Ne pas atteindre son objectif en début de saison a été un thème de la carrière de Kirkwood. En Indy Pro 2000, il s’est qualifié en neuvième position pour la première course et a obtenu une moyenne de 7,7 lors de ses quatre premières courses avant de mettre à mal la concurrence en remportant neuf des onze dernières courses. La situation était similaire l’an dernier en Indy Lights, où il a terminé 14e et 5e lors de la première course double au Barber Motorsports Park avant de remporter 10 victoires lors des 18 dernières courses. (Prenez note : il a remporté 19 de ses 29 dernières courses sur roues ouvertes).

Quant à ce circuit temporaire de 14 virages et de 1,8 mile, Kirkwood a déclaré qu’il se sentait littéralement chez lui. Après tout, sa maison n’est qu’à trois heures à l’est, sur la côte atlantique de la Floride.

« J’ai beaucoup d’amis et de famille ici, et ils vont m’encourager », a déclaré Kirkwood à propos de la course qui sera diffusée en direct à midi ET sur NBC et Telemundo Deportes sur Universo, avec le réseau de radio INDYCAR également à l’antenne. « J’ai beaucoup d’expérience ici et des victoires dans les catégories précédentes, USF2000 et Indy Lights. J’espère pouvoir mettre à profit ces connaissances demain. »

Kirkwood n’était pas le seul rookie à avoir une performance impressionnante lors des qualifications samedi, bien qu’il ne faille pas oublier que le champ est extrêmement profond.

Lire aussi:  Rahal et Rossi gardent leur calme après le contact

Christian Lundgaard (Shield Cleaners n°30 de Rahal Letterman Lanigan Racing) a obtenu la 15ème position de départ, Devlin DeFrancesco (PowerTap Honda n°29 d’Andretti Steinbrenner Autosport) 18ème, Callum Ilott (Juncos Hollinger Racing Chevrolet n°77) 19ème, David Malukas (HMD Honda n°18 de Dale Coyne Racing avec HMD) 24ème et Tatiana Calderon (ROKiT/AJ Foyt Racing Chevrolet n°11) 25ème.

Malukas a vu ses deux tours les plus rapides supprimés en raison d’une interférence avec Jimmie Johnson (n° 48 Carvana Honda de Chip Ganassi Racing).

O’Ward prêt à se battre pour sa position de départ

Pato O’Ward (Chevrolet Arrow McLaren SP n°5) prendra le départ de la course de dimanche depuis la 16ème position, ce qui pourrait être un bon signe pour lui étant donné qu’il était parti de cette position l’année dernière à Detroit, lorsqu’il a remporté sa dernière course INDYCAR.

Mais O’Ward estime qu’il aurait été bien plus haut sur cette grille s’il n’avait pas commis une erreur lors du premier tour de qualification.

« J’avais le rythme pour le faire, c’est sûr, la voiture l’avait », a-t-il dit. « Note à moi-même pour la prochaine fois : Ne touchez pas le mur au milieu de votre tour si vous voulez faire un transfert. C’est mon erreur. Je n’ai pas jugé de l’importance du choc que j’allais avoir. Je ne voulais pas reculer.

« Maintenant, fais face aux conséquences. »

O’Ward, qui a terminé troisième au classement du championnat l’an dernier, se console en se disant qu’il disposera d’un jeu supplémentaire de pneus rouges Firestone, ce qui n’est pas le cas de nombreux autres pilotes qui ont participé à des tours de qualification supplémentaires samedi.

« Je pense que cela peut jouer dans la stratégie que nous choisissons », a-t-il déclaré. « Voyons voir où nous allons. »

Le championnat va souvent au vainqueur de la première course

Gagner la course de dimanche ne signifie pas seulement ramener un trophée à la maison. Cela peut aussi être un tremplin vers un deuxième trophée.

Les trois derniers champions INDYCAR ont remporté la course d’ouverture de la saison, bien qu’à des endroits différents. Josef Newgarden a profité de la victoire de 2019 à Saint-Pétersbourg pour entamer sa quête du titre, tandis que Scott Dixon a fait de même en 2020 avec une victoire au Texas Motor Speedway et qu’Alex Palou a fait de même l’année dernière après avoir pris le drapeau à damier au Barber Motorsports Park.

Depuis 2001, 14 champions INDYCAR ont été vainqueurs de la première course de leur saison, dont Will Power à Saint-Pétersbourg en 2014. Dixon a également profité d’une victoire au Homestead-Miami Speedway pour lancer sa saison 2008, qui lui a permis de remporter le titre.

Colton Herta, qui a remporté la course de Saint-Pétersbourg l’an dernier depuis la pole position et qui partira en troisième position sur la Honda Gainbridge d’Andretti Autosport w/Curb-Agajanian n°26, a reconnu l’importance de bien démarrer une saison avec des aspirations au championnat. Après tout, il a été pris dans l’incident de Newgarden lors de la course d’ouverture de la saison l’an dernier à Barber Motorsports Park et a terminé 22e.

Lire aussi:  Drapeau vert : Honda Indy Toronto

« C’est une sorte d’état d’esprit pour le reste de l’année », a déclaré Herta à propos de la première course de la saison. « Vous avez vu ces dernières années que les gars qui ont gagné le championnat ont soit gagné (la première) course, soit terminé dans les trois premiers. Donc, cela vous met dans l’état d’esprit – et met toute l’équipe dans l’état d’esprit – pour ce qui est à venir.

« (Un bon départ) c’est ce que nous allons essayer de faire. »

Bouts et aboutissants

  • Rinus VeeKay (Chevrolet SONAX n°21 de Ed Carpenter Racing) a réalisé sa meilleure qualification – quatrième – depuis qu’il s’est cassé la clavicule dans un accident de vélo en juin dernier.
  • Le sextuple champion INDYCAR Scott Dixon (PNC Bank Honda n°9 de Chip Ganassi Racing) s’est contenté de la septième position de départ après avoir heurté le mur du virage 9 lors de la deuxième manche des qualifications. « Je ne sais pas comment j’ai pu ne rien casser », a-t-il déclaré.
  • Dalton Kellett (Chevrolet n°4 K-Line/AJ Foyt Racing) s’est qualifié en 14ème position. Son meilleur résultat en 24 tentatives était la 19ème place (l’année dernière au Big Machine Music City Grand Prix, une course de rue à Nashville, Tennessee).
  • Jordan King, qui détenait le record de qualification INDYCAR sur ce circuit depuis 2018, assistait à la séance de samedi. Juste avant les qualifications, il a tweeté qu’il « pourrait être détrôné après quatre ans de détention du titre. »
  • Will Power (Chevrolet Verizon Team Penske n°12) s’est amusé avec son coéquipier Scott McLaughlin (Chevrolet DEX Imaging Team Penske n°3) après que McLaughlin ait remporté son premier prix NTT P1 samedi. « Je pense que c’est une chose unique ; il tombe d’une falaise maintenant », a dit Power en riant. McLaughlin a répondu : « Amène-toi. »
  • McLaughlin a remporté 76 poles en sept saisons dans la série australienne V8 Supercars. Il en a remporté en moyenne 15 par saison au cours de ses quatre dernières années. Il a obtenu sa première pole position en INDYCAR lors de sa 18e course.
  • McLaughlin a noté qu’il s’agira de son premier départ lancé en tant que gagnant de la pole depuis ses débuts en karting. Les Supercars utilisent un départ debout.
  • Les équipes auront une chance supplémentaire de régler leurs voitures avant la course avec un warm-up matinal à 8h45 (ET) dimanche. Cet entraînement de 30 minutes sera retransmis en direct sur Peacock Premium.
  • Nolan Siegel de DEForce Racing a remporté la course Indy Pro 2000 de samedi du début à la fin et a pris la tête des points de la série après que le gagnant de la course de vendredi, Josh Green de Turn 3 Motorsport, ait terminé 11e. Les deux prochaines courses auront lieu au Barber Motorsports Park lors du week-end INDYCAR du 29 avril au 1er mai.
  • Les courses Indy Lights présentées par Cooper Tires et USF2000 seront les seules et les secondes de ce week-end dimanche à 9h30 et 10h45, respectivement. La course Indy Lights sera diffusée sur Peacock Premium.
Article précédentOcon vise le podium après s’être qualifié P5 avec un rythme  » extrêmement fort  » à Jeddah.
Article suivantRicciardo pénalisé de trois places sur la grille après avoir gêné Ocon en qualification.