Accueil Rally WRC Jos Verstappen sur ses débuts en WRC à Ypres : « Max pense...

Jos Verstappen sur ses débuts en WRC à Ypres : « Max pense que je suis fou »

89
0

Verstappen Sr rejoindra les rangs du WRC au Rallye de Belgique d’Ypres, au volant d’une Citroën C3 de spécification WRC2 dans cette épreuve asphalte difficile.

Le quinquagénaire, qui a obtenu deux podiums en lors de ses 106 départs avec Benetton, Simtek, Footwork, Tyrrell, Stewart, Arrows et Minardi, n’a commencé la discipline qu’il y a un an et demi.

Top 10 : Classement des plus grands pilotes Arrows F1

La sortie de ce week-end au Rallye de Belgique à Ypres n’est que le cinquième rallye de la carrière du Néerlandais, qui a fait ses débuts en compétition à bord de la C3 dans le Championnat de Belgique des Rallyes plus tôt cette année.

S’adressant à certains médias, dont Autosport, le vainqueur des 24 heures du Mans 2008 a déclaré que son fils champion du monde de F1 s’est intéressé au rallye et qu’il suit de près les progrès de son père.

« Il pense que je suis fou », sourit Verstappen, lorsqu’on lui demande ce que Max pense de son changement de carrière.

Lire aussi:  Tanak ne s'attend pas à ce que Neuville passe à l'action pour aider sa candidature au titre WRC

 » Mais il comprend et il aime ça. Je l’ai au téléphone tous les jours. Il aime ça et il en profite tant que je m’amuse. »

Verstappen a également révélé que Max a testé sa voiture C3 Rally2, confirmant que la star de Red Bull F1 s’est rapidement adaptée à la nouvelle discipline lors de la brève sortie.

« Une fois que vous avez le feeling, la voiture que vous conduisez n’a pas d’importance », a ajouté Verstappen.

« Nous avons eu cette journée de piste et il [Max] était très rapide, je n’avais aucune chance. »

Verstappen a expliqué que le plaisir était l’ingrédient clé qui a déclenché sa décision d’essayer le rallye, admettant que la discipline reflète le sentiment d’adrénaline ressenti lors des courses en F1.

« C’est l’excitation à chaque étape », a-t-il déclaré. « Quand vous faites une course de Formule 1, vous avez cette excitation avant la course, puis vous avez le départ et c’est là que l’adrénaline commence.

« Mais ici, en rallye, vous avez ça huit fois par jour. Alors c’est tellement excitant parce que vous ne connaissez pas le circuit et vous devez écouter, et c’est ce qui rend les choses excitantes. »

Lire aussi:  WRC Nouvelle-Zélande : Rovanpera prend la tête alors qu'Evans et Greensmith chutent

En ce qui concerne le rallye de ce week-end, Verstappen dit que terminer l’épreuve de 281,58 km est l’objectif alors qu’il cherche à poursuivre sa courbe d’apprentissage abrupte. Il espère que cela le mènera à d’autres sorties en WRC l’année prochaine.

« Terminer, c’est l’objectif principal », a-t-il ajouté.

« C’est un long [event]C’est une semaine entière, mais physiquement, ça ne devrait pas être un problème.

« Je vais devoir rester calme et essayer de finir, car il y a beaucoup d’étapes. Mais c’est bien, c’est pourquoi je suis ici.

« Il faut prendre son temps. Bien sûr, vous voulez aller à la limite avec les voitures, mais vous devez vous adapter à ce qui vient. Personne ne sait comment sera la piste après le passage de 30 voitures.

« J’espère que nous pourrons passer le premier jour et acquérir cette expérience. »

Article précédentQuelles sont les règles techniques de F1 2023 et pourquoi changent-elles sans cesse ?
Article suivantLe Conseil mondial du sport automobile de la FIA approuve le règlement des groupes moteurs pour 2026