Accueil Rally WRC Hyundai revoit sa liste de pilotes pour le WRC 2023, les spéculations...

Hyundai revoit sa liste de pilotes pour le WRC 2023, les spéculations sur Tanak vont bon train.

62
0

a déjà commencé à se tourner vers 2023, le directeur adjoint de l’équipe, Julien Moncet, ayant confirmé à Autosport que l’équipe évaluait ses options pour l’année prochaine avant le premier 1-2-3 du week-end dernier au Rallye Acropolis de Grèce.

Cette saison, la marque sud-coréenne a engagé des voitures pour Thierry Neuville et Tanak, avec une troisième i20 N partagée par Oliver Solberg et Dani Sordo.

Bien que Tanak soit sous contrat avec Hyundai pour l’année prochaine, les spéculations concernant son avenir au sein de l’entreprise se sont intensifiées malgré la victoire de l’Estonien en Sardaigne, en Finlande et en cette saison.

Tanak n’a pas hésité à faire part de ses frustrations concernant son équipement, qui s’est révélé peu fiable à plusieurs reprises, et l’organisation interne de l’équipe. Après sa victoire en Belgique, il a ouvertement déclaré qu’il ne pensait pas que Moncet était le bon candidat pour occuper le poste vacant de directeur d’équipe.

Le champion du monde 2019 a de nouveau été laissé frustré en Grèce après que le président de Hyundai Motorsport, Sean Kim, ait dit à ses pilotes de tenir leurs positions pour sauvegarder son verrouillage du podium. Tanak, l’option la mieux placée de Hyundai pour rattraper Kalle Rovanpera de au championnat des pilotes, a donc terminé deuxième derrière Neuville.

Lire aussi:  Hyundai doit attendre une mise à jour majeure des voitures du WRC

PLUS : Comment les consignes d’équipe pourraient faire du Rallye Acropolis historique de Hyundai une tragédie grecque.

Lorsqu’on lui a demandé s’il allait piloter pour Hyundai l’année prochaine suite à la décision des consignes d’équipe, Tanak a répondu par un énigmatique « on verra l’année prochaine ».

Interrogé sur l’avenir de Tanak en Belgique le mois dernier, Moncet a déclaré qu’il s’attendait à ce que Tanak reste dans l’équipe avant de dire : « Je ne fais pas de contrats. Mais je dis ceci, même si un pilote a un contrat, il peut partir, comme dans le football. »

Bien que Moncet comprenne les frustrations de Tanak concernant la décision des ordres de l’équipe en Grèce, lorsqu’on lui a demandé s’il s’attendait à ce que le pilote reste avec l’équipe l’année prochaine, il a déclaré à Autosport : « Nous avons un contact avec lui et nous allons discuter avec lui de l’avenir comme nous le faisons avec tous nos pilotes. C’est normal.

« Évidemment, lorsque notre liste de pilotes pour 2023 sera officielle, nous l’annoncerons en temps voulu. »

Lorsqu’on le presse davantage concernant l’avenir de Solberg dans l’équipe la saison prochaine, Moncet répond : « Nous examinons toutes les options pour l’année prochaine, je ne peux pas vous en dire plus. »

Si Tanak choisit de quitter Hyundai, apparaît comme sa meilleure option, Toyota devant aligner un nombre inchangé de pilotes l’année prochaine.

Lire aussi:  Neuville : Le podium du WRC Croatie n'a jamais été remis en question malgré l'accident spectaculaire de la dernière étape.

Tanak a des antécédents avec l’équipe Ford, ayant fait ses débuts en WRC avec l’équipe en 2011 et terminé troisième du classement 2017 avant de rejoindre Toyota à la fin de la saison.

Tanak a abordé les discussions du parc d’assistance le liant à un retour chez M-Sport, déclarant qu’il s’agissait purement d’une « rumeur » après sa victoire en Belgique.

Cependant, M-Sport est à la recherche d’un pilote expérimenté pour rejoindre ses rangs la saison prochaine aux côtés de Craig Breen, qui entrera dans la deuxième année de son contrat avec l’équipe en 2023.

Cette saison, l’équipe a engagé à temps plein Gus Greensmith et Adrien Fourmaux et à temps partiel Sébastien Loeb, neuf fois champion du monde, et Pierre-Louis Loubet.

En dehors de Breen, la composition de l’équipe pour 2023 reste un « livre ouvert » selon le patron de l’équipe, Malcolm Wilson.

Wilson a déclaré à Autosport en Belgique qu’il était prioritaire d’obtenir un autre pilote de pointe pour 2023.

« Il n’y a aucun doute, pour moi qui suis dans le jeu depuis si longtemps, je dois dire que ma priorité est d’essayer de trouver un pilote de haut niveau », a déclaré Wilson.

« Nous n’avons pas de plans précis pour l’année prochaine, c’est un livre ouvert. »

Article précédentHerta s’apprête à faire un essai dans les Alpes alors qu’AlphaTauri F1 continue de susciter l’intérêt.
Article suivantOfficiel : Marc Marquez fera son retour en compétition à l’Aragon MotoGP