Accueil Moto GP Honda, la revanche passe par Dakar: voici pourquoi HRC a retrouvé le...

Honda, la revanche passe par Dakar: voici pourquoi HRC a retrouvé le sourire

27
0

L'équipe japonaise HRC domine la

Après avoir connu quelques déceptions en , l'équipe japonaise semble avoir retrouvé son rythme en obtenant de bons résultats avec ses pilotes Brabec et Cornejo. Le manager de l'équipe, Faria, a déclaré : « Les pilotes sont ravis de la moto et c'est l'essentiel ».

Un revirement de situation remarquable pour Honda HRC

Il n'a fallu que deux ans sans victoire à la Dakar pour que l'équipe Honda HRC réagisse promptement en alignant une nouvelle moto et six pilotes capables de lutter pour la victoire. Rappelons que Honda ne craint pas les comparaisons en termes de capacité technologique, c'est bien connu. C'est pourquoi la crise en MotoGP a été d'autant plus criante qu'à partir de 2020, suite à la blessure de Marc Marquez, les Japonais semblaient avoir perdu leur cap. Le renversement de situation s'est produit lors de la course la plus extrême du monde, un excellent laboratoire pour tester les machines et le courage des pilotes, mais aussi celui des ingénieurs qui les accompagnent. Dans ce cadre, l'équipe dirigée par Takashi Sasaki, en tant que chef de projet, a fait preuve d'une excellente réactivité et a obtenu des résultats prometteurs.

Lire aussi:  MotoGP : audience télé, duels en piste, format Sprint. Toutes les données

Des résultats impressionnants

Alors que la course entre dans sa deuxième semaine, l'équipe Monster Energy Honda domine avec trois motos parmi les cinq premières. L'Américain Ricky Brabec était en tête à la fin de la septième étape, avec seulement une seconde d'avance sur Ross Branch, le pilote du géant indien Hero Motorsport. La victoire de l'étape est revenue à Nacho Cornejo. Pour le Chilien de chez Honda, c'était la troisième victoire d'étape de cette édition. Cornejo, rapide et navigateur expérimenté, a aussi établi un autre record : depuis le début de la 46e Dakar, il a parcouru 1.193 km en ouverture de route (seul ou avec d'autres pilotes), soit plus du double de la distance parcourue par le leader général, Ricky Brabec (environ 613 km), et l'Espagnol Joan Barreda (environ 512,64 km).

Lire aussi:  MotoGP : Interview de Jorge Martin | Gazzette.fr

Le verdict de Faria, manager de l'équipe

Le manager de l'équipe et ancien pilote, Rubens Faria, a déclaré : « Nous sommes satisfaits, mais la course est encore longue. Cette édition est l'une des plus difficiles depuis que la course a lieu en Arabie Saoudite. Quant à la moto, les pilotes en sont contents et c'est le meilleur retour que nous puissions avoir ».

Références et sources

  • Arnaud Demester, journaliste sportif spécialisé en sports automobiles et motos, L'Équipe
  • Mathieu Grosjean, expert de la Dakar et commentateur sportif, RMC Sport
  • Thierry Sabine, fondateur du Rallye Dakar et figure emblématique du monde de la moto, cité dans Le Parisien
4.2/5 - (8 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News