Accueil Formule 1 Hamilton : Je n’ai pas été défaitiste en appelant au GP d’Espagne...

Hamilton : Je n’ai pas été défaitiste en appelant au GP d’Espagne pour sauver le moteur de Mercedes F1.

90
0

Hamilton a pris le départ du Grand Prix d’Espagne depuis la sixième place sur la grille de départ, mais il a été relégué à l’arrière du peloton après un contact avec Magnussen au virage 4 qui l’a contraint à un arrêt aux stands.

Peu après son retour sur la piste en 19ème position, Hamilton a contacté par radio Pete Bonnington, ingénieur chez Mercedes, pour lui suggérer que l’équipe devait sauver le moteur de sa voiture. Bonnington a dit à Hamilton que les prévisions de l’équipe suggéraient qu’une huitième place ou mieux était possible, et qu’il fallait continuer.

Hamilton a finalement terminé la course en cinquième position après une série de relais impressionnants, n’ayant perdu la quatrième place au profit de Carlos Sainz qu’en raison d’une fuite d’eau dans les dernières étapes.

Interrogé sur son appel à sauver le moteur et s’il était défaitiste, Hamilton a répondu : « Ce n’est pas être défaitiste, c’est juste que j’étais littéralement 30 secondes derrière. »

Il a expliqué son incertitude à l’idée de devoir « utiliser un moteur entier pour rouler en dernière position ou hors du top 15, et à un moment donné, nous pourrions avoir à prendre une pénalité ou quelque chose comme ça ».

Lire aussi:  Wolff : Pas de "parti pris conscient" de la part des commissaires de la F1, malgré la suggestion d'Hamilton.

Hamilton a également cité ses difficultés à se battre pour revenir dans le top 10 à Jeddah après avoir abandonné en Q1 pour montrer à quel point il peut parfois être difficile de rattraper des positions.

« Je ne sais pas si la fiabilité est un problème », a déclaré Hamilton. « Nous avons déjà vu aujourd’hui à la fin qu’il y avait quelque chose. J’étais comme, nous pourrions tout aussi bien sauver le moteur afin de vivre pour se battre un autre jour.

« Mais je suis heureux que nous ne l’ayons pas fait, et cela montre juste que vous ne vous arrêtez jamais, que vous n’abandonnez jamais, et c’est ce que j’ai fait. »

Le rétablissement d’Hamilton lui a permis d’être plus confiant quant au fait que Mercedes a fait un grand pas en avant avec sa voiture W13, après avoir apporté une série de mises à jour à Barcelone, visant à atténuer le problème du marsouin qui a gâché sa forme jusqu’à présent cette année.

Lire aussi:  La participation d'Audi à la F1 en 2026 est un "témoignage de la situation actuelle du sport", selon Horner.

Le septuple champion du monde a estimé que cette avancée était un bon pas en avant après une période difficile qui a comporté quelques moments malheureux en début de saison.

« Depuis la dernière course de l’année, tout a été difficile », a déclaré Hamilton. « Pour ensuite avoir les difficultés que nous avons eues avec la voiture, pour avoir des contretemps constants avec certains problèmes, des voitures de sécurité et toutes sortes de choses, [there has] juste pas vraiment [been] beaucoup de fortune.

« Mais [we] Il faut juste se remettre en selle, continuer à pousser, et ne jamais abandonner. Commencer la course aujourd’hui de manière positive, et puis avoir ce problème. [at the start] mais ensuite revenir, ça ressemblait beaucoup aux vieux jours, aux vieilles courses que j’ai faites.

« Pour moi, c’est un sentiment incroyable. »

Lundi soir, pour renforcer son enthousiasme, il a tweeté :

Article précédentLes pilotes du MotoGP préoccupés par la Finlande, les contrats, la paie…
Article suivantF1 NATION : Horner, Newey, Sainz Snr et d’autres reviennent sur un GP d’Espagne palpitant alors que Verstappen prend la tête du championnat.