Accueil Indycar Fifth Gear : Grand Prix Gallagher

Fifth Gear : Grand Prix Gallagher

49
0

Lorsqu’Alexander Rossi a remporté sa première victoire en NTT INDYCAR SERIES depuis plus de trois ans – 1 133 jours, pour être exact – la première personne à se mettre à portée de voix a été Colton Herta, pilote d’Andretti Autosport.

Oui, c’est la défaillance mécanique de Herta, alors qu’il était en tête au 42e tour du Grand Prix Gallagher, qui a permis à Rossi de remporter la victoire sur la Honda NAPA AUTO PARTS/AutoNation n°27. Mais une telle déception fait partie du sport, et Rossi en a eu sa part depuis qu’il a remporté la course de 2019 à Road America.

 » Ça craint ce qui est arrivé à Colton, mais j’en ai eu ma part « , a déclaré Rossi. « La boucle est bouclée, je suppose, parfois. Donc, c’est bon d’être là-haut. »

Il semble incompréhensible que Rossi, le vainqueur de l’Indianapolis 500 présenté par Gainbridge en 2016 et de sept autres courses de la série, passe si longtemps sans atteindre la voie de la victoire, mais c’est un sport difficile et compétitif, et il peut souvent être cruel lorsqu’il distribue les résultats.

Rossi était en route pour la victoire lors de la course 2020 à St. Petersburg lorsqu’il a inexplicablement heurté le mur dans le virage 3 après avoir mené 61 tours. Dix fois au cours des 49 dernières courses, il avait terminé sur le podium, mais il n’avait mené que 50 tours en dehors de la course de Saint-Pétersbourg.

Le premier mot que Rossi a utilisé samedi pour décrire son émotion était « soulagement ». Il aurait pu utiliser « enfin ».

« C’est dans la nature humaine de commencer à remettre les choses en question lorsque les choses ne se passent pas toujours comme vous le voulez », a-t-il déclaré. « Vous devez juste vous rappeler que vous l’avez fait avant, vous pouvez le refaire – ce genre de chose. C’est bien de rétablir cela.

Ce sport est tellement axé sur « vous êtes aussi bon que votre dernière course », et cela n’a pas d’importance qui vous êtes. Vous devez y aller chaque week-end et faire vos preuves. »

Herta et Rossi ont mené 61 des 85 tours et Rossi a remporté la première victoire de la NTT INDYCAR SERIES pour l’organisation de Michael Andretti basée à Indianapolis depuis que Herta a remporté le Grand Prix GMR sur le circuit routier d’IMS le 14 mai.

« Aussi difficile que cela ait été pour moi, c’est aussi difficile pour l’équipe », a déclaré Rossi, qui a mené les 44 derniers tours pour sa huitième victoire dans la série. « Ils y vont tous les jours et travaillent comme des fous, et quand ils n’ont pas de résultats, c’est dur pour eux aussi.

Lire aussi:  Les pilotes de l'Indy 500 font des visites à domicile pour remercier les fans fidèles

« Je pense qu’en tant qu’unité, c’est l’une de nos forces de pouvoir continuer à aller de l’avant. C’est une grande victoire d’équipe et un grand merci (va) à toute l’organisation. Évidemment, les voitures étaient rapides. »

Rossi est devenu le quatrième pilote du NTT INDYCAR SERIES à s’imposer à la fois sur l’ovale et sur le circuit routier d’IMS. Les autres : Scott Dixon, Will Power et Simon Pagenaud.

Lundgaard prend le contrôle de la bataille des recrues

La deuxième place de Christian Lundgaard sur la Honda Shield Cleansers n°30 de Rahal Letterman Lanigan Racing lui a permis de prendre le dessus sur David Malukas dans la course au titre de Rookie of the Year. Lundgaard a porté son avance de quatre à 27 points.

Lundgaard a déclaré que l’équipe a eu une bonne performance ces six dernières semaines, après avoir eu des difficultés en début de saison.

« Nous avons vu une sorte de série où nous avons commencé à être plus performants », a-t-il dit. « Même (à) Road America, Mid-Ohio, (la performance) était là. Nous étions à la limite du top 10. »

Lundgaard a terminé dans le top 11 dans cinq des six courses depuis le Grand Prix Sonsio à Road America le 12 juin.

« Pour venir ici et finir deuxième, je pense que l’équipe mérite chaque morceau de cela, » a-t-il dit.

Malukas (n°18 HMD Honda de Dale Coyne Racing avec HMD) a terminé 13ème dans ce qui est une série de performances constantes depuis qu’il a été le rookie le mieux classé aux 500 miles d’Indianapolis présentés par Gainbridge. Sa moyenne de classement dans les sept courses depuis Indy est de 11,8.

Félicitez aussi ces concurrents

Il y a eu beaucoup d’autres moments forts dans la course de samedi, notamment :

  • Power, le leader des points de la série, qui a terminé troisième sur la Chevrolet n°12 de l’équipe Verizon Penske, a obtenu son 10ème top 5 en 13 courses cette saison. Un contact dans le premier tour l’a fait passer de la quatrième place, d’où il était parti, à la 16e, en utilisant un carburant efficace.
  • Rinus VeeKay de Ed Carpenter Racing (Chevrolet n°21 Bitcoin Racing Team with BitNile) a frôlé le contact au premier tour après être parti huitième. « Ça m’a ramené à la 16e place », a-t-il dit. « Je suis fier de l’effort ». Il a terminé sixième.
  • Josef Newgarden (Chevrolet n°2 PPG Team Penske) a déclaré qu’il « ne peut pas être trop contrarié » de finir cinquième après la semaine difficile qu’il a connue. Il a passé deux jours à se remettre de sa chute à Iowa Speedway avant d’être autorisé à courir par l’équipe médicale INDYCAR. « P5, des points solides, et maintenant… NASHVILLE », a-t-il écrit sur Twitter. Nashville est sa course à domicile. Il a terminé 10e dans la course inaugurale de l’année dernière.
  • Herta était en position de remporter sa deuxième victoire consécutive sur le circuit routier d’IMS lorsque sa Honda Gainbridge n°26 d’Andretti Autosport w/Curb-Agajanian a perdu toute vitesse après avoir roulé sur une bordure dans le complexe des virages 8-9 derrière le musée d’IMS.
  • Marcus Ericsson (de la 25e à la 11e place) et Scott Dixon (de la 20e à la 8e place) se sont bien repris pour rester dans la course au championnat. Ericsson est à neuf points de la tête du championnat, Dixon est à 38 points de Power.
  • Pagenaud a réalisé le meilleur tour de la course au volant de la Honda n°60 AutoNation/SiriusXM de Meyer Shank Racing et s’apprêtait à terminer en beauté lorsque sa voiture est tombée en panne d’essence. Il a dit que c’était une « lueur d’espoir ».
Lire aussi:  Rasmussen, vétéran de l'Indianapolis 500, meurt à 85 ans

A suivre

La cinquième course du NTT INDYCAR SERIES en quatre semaines commence vendredi avec la première séance d’essais du Big Machine Music City Grand Prix à Nashville. La séance débutera à 16 h 15 (heure de l’Est).

Samedi, la série a sa deuxième séance d’essais du week-end à 12h15 ET et les qualifications pour le prix NTT P1 à 16h30. Dimanche, il y a un warm-up d’avant course à 10h15 et la course de 80 tours à 15h avec une couverture sur NBC et le réseau radio INDYCAR.

Ericsson, qui a remporté les 500 miles d’Indianapolis présentés par Gainbridge, a gagné la course de Nashville l’année dernière après que sa Honda n°8 Huski Chocolate Chip Ganassi Racing soit tombée à la verticale après un contact avec la voiture de Sébastien Bourdais en début de course. Ericsson s’est ensuite battu avec Herta en fin de course. Le vainqueur du NTT P1 Award, Herta, a terminé sa course contre la barrière de pneus alors qu’il poursuivait Ericsson dans l’un des virages les plus rapides du circuit (virage 9).

Dixon termine deuxième et James Hinchcliffe troisième.

Les Indy Lights présentés par Cooper Tires rejoignent la NTT INDYCAR SERIES à Nashville.

Visitez www.musiccitygp.com pour obtenir des informations sur les billets et les événements.

Article précédent2022 MotoGP autrichien, Red Bull Ring – Résultats des courses
Article suivantMotoGP Autriche : Joan Mir : « Les premiers contrôles montrent des fragments d’os et des fractures ».