Accueil Formule 1 F1 GP d’Émilie-Romagne : Russell mène la FP2 devant Perez et Leclerc

F1 GP d’Émilie-Romagne : Russell mène la FP2 devant Perez et Leclerc

97
0

Le Britannique, qui s’est qualifié en 11e position pour la première course de vitesse de la saison, qui aura lieu samedi après-midi, est resté en tête du classement avec ses 1m19.457s.

Cela lui donne un petit 0.08s d’avance sur Perez, tandis que Leclerc de Ferrari est à 0.2s.

Perez a confortablement mené la première moitié de la séance d’une heure, et n’a cessé de réduire son meilleur tour personnel sur les pneus tendres rouges pour maintenir sa place en tête des temps.

C’est Lance Stroll qui est sorti le premier sur la piste sèche, optant pour un jeu de pneus mediums. Il a été rapidement rejoint par Mick Schumacher de Haas et l’Alfa Romeo de Zhou Guanyu.

Lando Norris s’est emparé de la première place avec un temps de 1m23.821s avant que Lewis Hamilton ne ramène la référence à 1m21.880s sur un set de mediums après huit minutes.

Mais c’est ensuite Perez qui a bougé et, pendant une grande partie de la course de début d’après-midi, est resté en tête du classement alors qu’il terminait un relais sur les Pirellis C4 tendres.

Le pilote Red Bull a guidé sa RB18 autour du tour de trois miles en 1m19.978s pour trouver huit dixièmes d’avance sur son coéquipier au départ, tandis que Yuki Tsunoda menait les coureurs moyens en troisième position.

Perez semblait être sur un tiers de la capacité de carburant pour imiter la course de sprint de l’après-midi, car il a régulièrement tourné dans les 1m19 et 1m20.

En comparaison, Max Verstappen était dans les 1m20s pour la majeure partie de son run en pneus tendres et a parfois frôlé les 1m21s pour suggérer une simulation plus proche d’un grand prix complet.

Lire aussi:  Tsunoda perd 10 places sur la grille de départ à Monza après avoir reçu 5 réprimandes.

Pendant son relais rapide, Perez a encore amélioré son temps en 1m19.790s pour devancer Russell.

Mais les sont revenues en piste après une demi-heure pour un tour de démonstration en pneus tendres, et le Britannique a réalisé un temps de 1m19.457s pour prendre la tête de la séance au volant de sa W13 avec 0.3s d’avance sur Perez.

Pendant ce temps, Hamilton est passé sous la barre des 1m20s pour une éventuelle quatrième place et quatre dixièmes de retard sur le champion en titre Verstappen – qui a terminé la séance en neuvième position – avant que la course aux titres ne s’arrête lorsque la moitié du peloton est passée en pneus mediums.

Le plan de course de Leclerc était décalé en comparaison, puisqu’il est resté sur la gomme jaune pour le début de la séance dans le cadre d’un relais de près de 20 tours sur la Ferrari.

Mais à l’approche du dernier quart d’heure, il est revenu sur la piste en pneus tendres pour un relais plus rapide et a franchi la ligne de chronométrage en 1m19.740s pour se classer deuxième, cédant 0.2s à Russell mais devançant Perez, troisième, de 0.05s tandis que Carlos Sainz s’installait en sixième position.

Lors du dernier passage de Leclerc en pneus tendres, il a notamment heurté les bordures de saucisses à la chicane Variante Alta pour déclencher une énorme glissade qu’il a finalement rattrapée en sortie de virage.

Lire aussi:  Ricciardo "évalue tout" pour l'avenir alors qu'Hamilton dit qu'il est "bien trop talentueux" pour ne pas courir.

Fernando Alonso a égalé son résultat humide du vendredi après-midi lors des qualifications à bord de l’Alpine en réalisant le cinquième temps devant Sainz, Verstappen et Tsunoda.

AlphaTauri, qui a eu des difficultés lors des qualifications alors que la piste était de plus en plus humide, a retrouvé son rythme sur le sec lorsque Pierre Gasly a terminé neuvième devant Zhou.

Alexander Albon a terminé 11e devant Kevin Magnussen et son coéquipier Haas Schumacher, tandis que Stroll a devancé son coéquipier chez Aston Martin, Sebastian Vettel.

Esteban Ocon, gêné par un problème de boîte de vitesses lors des qualifications, a terminé 16e devant la Williams de Nicholas Latifi.

La tâche de Lando Norris, qui doit prendre le départ de la course de vitesse en troisième position, est d’autant plus difficile qu’il n’a pas l’expérience des courses sur le sec. Il n’a pu faire que trois tours avant que ne s’occupe d’un problème de frein, le pilote ayant déclaré avoir perdu la pédale dans le Tamburello.

Il s’est ensuite faufilé pour un tour de piste après le drapeau à damier alors que tous les autres ont réussi à faire au moins 28 tours.

De l’autre côté du garage, Daniel Ricciardo a manqué la totalité de la deuxième séance d’essais, la voiture de l’Australien ayant été repérée avec son unité de puissance retirée.

Valtteri Bottas était également sur la touche pendant toute l’heure, Alfa Romeo cherchant à résoudre le problème d’échappement qui a forcé le Finlandais à se garer et à provoquer un drapeau rouge lors des qualifications.

Résultats :

Article précédentMarquez : l’accident d’Espargaro n’a pas volé le tour « spécial » du Portugal en Q2 MotoGP.
Article suivantWRC Croatie : Rovanpera répond à l’accusation de Tanak pour le samedi