Accueil Formule 1 F1 GP d’Arabie Saoudite : Leclerc devance Verstappen et Sainz en FP2

F1 GP d’Arabie Saoudite : Leclerc devance Verstappen et Sainz en FP2

237
0

Le vainqueur du Grand Prix de Bahreïn n’a pas participé aux 15 dernières minutes de la deuxième séance d’une heure après avoir endommagé la biellette de piste avant gauche de son challenger -75.

Il a heurté le mur intérieur en passant le virage 4 et a dû interrompre le virage 5 avant de retourner aux stands pour être réparé.

Mais ce n’est qu’après son passage en pneus tendres qu’il a repris la tête de la FP2 à Verstappen – Leclerc devançant finalement le pilote néerlandais de 0.14s grâce à un temps de 1m30.074s.

Immédiatement avant la deuxième séance d’essais, les pilotes et les directeurs d’équipe ont été convoqués à une réunion avec le PDG de la F1 Stefano Domenicalli et le directeur du sport automobile Ross Brawn.

Cette réunion s’est tenue suite à l’attaque de missiles sur la station de distribution Aramco voisine pendant la FP1, pour laquelle le groupe rebelle yéménite Houthi a revendiqué la responsabilité.

Il s’agirait de la même organisation dont les missiles ont été interceptés près de l’ouverture de la saison 2021 de Formule E à Diriyah.

En conséquence de la réunion, le départ de la FP2 a été retardé de 15 minutes à 20h15 heure locale, seuls Carlos Sainz Jr et Valtteri Botas étant initialement filmés prêts dans le garage.

Le pilote Alfa Romeo Bottas et son coéquipier Zhou Guanyu ont été les premiers à s’élancer sur le circuit de Jeddah Corniche pour prendre la tête d’un groupe de voitures et ne laisser que les Red Bull dans les stands.

Bottas s’est immédiatement mis dans le rythme, après sa troisième place lors de la première séance d’essais, en réalisant un premier tour en 1m31.802s sur les populaires pneus C3 medium.

Lire aussi:  Regardez en direct : Red Bull lance sa voiture de Formule 1 2022

Esteban Ocon était le prochain à franchir la ligne sur l’Alpine, mais il avait 0,7s de retard, tandis que Zhou était 1,7s plus lent que son coéquipier avant que les Ferrari ne se mettent en évidence.

Sainz a également utilisé le pneu Pirelli à flancs jaunes pour se hisser en tête du classement. Son premier essai a franchi la ligne de chronométrage en 1m31.382s, avec quatre dixièmes d’avance.

Mais il a été rapidement détrôné par son coéquipier Leclerc, le leader des points étant le premier pilote à passer sous la barre des 1m30.

Le tour de Leclerc en 1m30.216s sur les C3 quatre minutes après le début de la séance lui a donné 1.1s d’avance, malgré un sur-virage initial alors que Sainz se plaignait de l’apparition du porpoising.

Leclerc a ensuite réalisé deux tours très cohérents, à moins de 0.15s de son record personnel, et a dominé les trois secteurs.

Ce n’est qu’au bout de six minutes que la Red Bull a finalement rejoint la séance avec des C3, laissant Alexander Albon, Nico Hulkenberg, Mick Schumacher et Fernando Alonso comme seuls pilotes à travailler sur le composé C2 plus dur.

Les temps sont restés stables pendant près du quart d’heure suivant, avant que Verstappen ne tende les jambes de sa RB18 pour éclipser Leclerc de seulement deux millièmes.

Après que son premier effort l’ait placé à 1,074s de Leclerc, le champion en titre a réalisé un 1m30.214s pour être le plus rapide avant que le peloton ne passe au pneu C4 le plus rapide disponible.

Leclerc a pu regagner la première place en ramenant le point de référence à 1m30.074s pour trouver 0.14s sur son rival Red Bull, battant également son propre point de référence FP1 de 1m30.772s par sept dixièmes.

Lire aussi:  Russell admet qu'une équipe rouge et une équipe orange sont devant Mercedes après la deuxième journée en Espagne.

Mais le gain de vitesse sur le pneu théoriquement plus rapide a été moins important que prévu.

Lewis Hamilton a été l’autre grand grimpeur, passant de la 14e à la 5e place, derrière Sergio Perez, mais devant son homologue de , George Russell.

Le septuple champion a réalisé un temps de 1m30.513s, après s’être arrêté en début de séance pour changer de siège et s’asseoir plus haut dans la voiture.

Mais les plans de course ont été interrompus par une brève voiture de sécurité virtuelle grâce à la Haas de Magnussen qui s’est arrêtée avec un problème d’unité de puissance à la moitié du tour pour être récupérée.

Cela a mis fin à un vendredi difficile pour le Danois, qui a terminé cinquième à Bahreïn.

Il s’était plaint d’un problème de moteur plus tôt dans la séance avant d’obtenir le feu vert de l’équipe pour pousser, n’ayant pas fait de temps en FP1 à cause d’une fuite hydraulique.

Sainz a présenté l’autre incident notable lorsqu’il a également heurté le mur, l’Espagnol laissant sa voiture s’écarter et entrer dans la barrière extérieure dans le virage 13.

Derrière les deux Flèches d’argent, Lando Norris s’est classé septième pour McLaren devant Ocon et Bottas, tandis que Yuki Tsunoda a donné le ton pour AlphaTauri en 10e position.

Derrière Alonso, Pierre Gasly et Mick Schumacher, les Aston Martin ont pris en sandwich Daniel Ricciardo, Stroll s’est emparé de la 14e place tandis que son coéquipier remplaçant Hulkenberg était 16e.

Résultats de la FP2 :

Article précédentFP2 : Leclerc est le plus rapide lors de la deuxième séance d’essais avant de heurter une barrière.
Article suivantGoogle, DoorDash et Pepsi rejoignent le portefeuille de partenaires d’événements de l’Iowa