Accueil Moto GP Évaluations du MotoGP à Jerez : Quelle note Marc Marquez mérite-t-il pour...

Évaluations du MotoGP à Jerez : Quelle note Marc Marquez mérite-t-il pour son sauvetage du coude ?

324
0

– 10

(Qualifié 1er, terminé 1er)

Tous les points vont à un brillant Bagnaia. Le pilote Ducati a mené tous les tours depuis la pole position lors d’un week-end où il a battu le record du tour absolu lors des qualifications. Malgré la pression intense de , Bagnaia n’a pas semblé perturbé et n’a commis aucune erreur pendant les 25 tours de la course. Bagnaia est officiellement de retour ! Le vice-champion du monde de la saison dernière était également dans une ligue à part par rapport aux autres pilotes Ducati, ce que nous avons beaucoup vu vers la fin de l’année 2021.

Fabio Quartararo – 9

(Qualifié 2ème, terminé 2ème)

Bien que Quartararo aurait voulu plus après avoir montré le meilleur rythme de course avant le de Jerez, le pilote a dû se contenter de la deuxième place malgré une pression tardive. Tout au long de la course, Quartararo et Bagnaia se sont échangés les meilleurs tours, tandis que l’écart entre les deux pilotes fluctuait régulièrement. La dernière attaque de Quartararo pour la victoire semblait être la plus prometteuse, car il a réduit un désavantage de neuf dixièmes à quatre dans l’avant-dernier tour, mais le jeune homme de 23 ans n’a pas pu se mettre en position de dépassement à aucun moment. Sa deuxième place lui a permis de prendre sept points d’avance au championnat.

Aleix Espargaro – 9

(Qualifié 3ème, terminé 3ème)

Après avoir perdu trois places au début de la course face à Jack Miller, Marc Marquez et Takaaki Nakagami, le pilote Aprilia a réalisé une superbe performance lors des cinq derniers tours. Espargaro a été aidé à se hisser en cinquième position par Marquez qui a écarté Nakagami au premier tour, mais après avoir étudié Marquez et Miller pendant une grande partie de la course, l’Espagnol s’est positionné au bon endroit au bon moment, de sorte que lorsque Marquez a failli chuter, il était déjà à l’intérieur de Miller pour prendre la troisième place. Espargaro s’est ensuite étiré les jambes en creusant l’écart avec ses poursuivants.

Marc Marquez – 10

Qualifié 5ème, terminé 4ème)

Après avoir lutté tout le week-end pour trouver le rythme dont il avait besoin, les deux séances les plus importantes du MotoGP de Jerez sont celles où Marquez a montré ses qualités. L’Espagnol a placé sa Repsol Honda en cinquième position pour le Grand Prix, mais même là, on n’attendait pas grand-chose de l’octuple champion du monde. Mais une fois la course commencée, Marquez a trouvé une autre vitesse (excusez le jeu de mots) pour non seulement rester dans le top 5, mais devenir une menace légitime pour le podium. Une chute du train avant en fin de course aurait pu coûter la vie à Marquez, mais le pilote de 29 ans a réalisé un superbe sauvetage, ce que nous n’avions pas vu depuis son retour à la compétition. Marquez, qui a dû abandonner les troisième et quatrième places lors de son virage 13, est revenu sur Miller dans le dernier tour pour prendre une très bonne P4.

Lire aussi:  Valentino Rossi cinquième dans la course d'endurance GT3 - meilleur résultat de sa nouvelle carrière.

Jack Miller – 8

(Qualifié 4ème, terminé 5ème)

Un week-end de rebondissement très solide pour l’Australien après avoir perdu des points vitaux au championnat à Portimao. Miller a été troisième pendant la majeure partie de la course, mais son manque de rythme par rapport à Espargaro et Marquez était clairement visible sur certaines sections du circuit de 2,7 miles.

Joan Mir – 8

(Qualifié 9ème, terminé 6ème)

Comme Miller, le pilote Suzuki a pu marquer des points grâce à sa neuvième place au départ. Mir, qui ne semble jamais reculer en situation de course, a de nouveau progressé dans les premiers tours, mais sa progression a été stoppée après avoir dépassé Nakagami.

Takaaki Nakagami – 8

(Qualifié 7e, terminé 7e)

De loin son meilleur week-end de la saison, Takaaki Nakagami a fait un départ brillant en passant de la septième à la quatrième place. Le pilote japonais a été sévèrement écarté par Marquez dans le premier tour, mais à part cela, et en perdant une autre position au profit de Mir, le pilote du LCR Honda a été très régulier pendant la course. Il devra multiplier les performances de ce type s’il veut rester en MotoGP la saison prochaine.

Enea Bastianini – 7

(Qualifié 11ème, terminé 8ème)

Le pilote du team Gresini Ducati n’a pas été en mesure de montrer le même niveau de performance qu’au Qatar et à Austin, où il avait dominé les deux courses.

Marco Bezzecchi – 8

(Qualifié 8e, terminé 9e)

Une fois de plus le meilleur rookie, Bezzecchi a été impeccable tout au long des 25 tours de course, se battant avec acharnement avec Bastianini et Brad Binder. L’Italien est le seul rookie à enregistrer plus d’un résultat dans le top 10 depuis le début de la saison, après avoir égalé la neuvième place obtenue aujourd’hui en Argentine.

Brad Binder – 7

(Qualifié 15ème, terminé 10ème)

M. Sunday a une fois de plus obtenu le meilleur résultat du week-end pour KTM, mais le Sud-Africain a eu du mal à suivre le rythme des Ducati qui le précédaient.

Pol Espargaro – 6

(Qualifié 13ème, terminé 11ème)

Nulle part dans la course, nulle part par rapport à son coéquipier, Pol Espargaro a connu un Grand Prix à domicile très décevant après avoir seulement gagné des places en course.

Miguel Oliveira – 6

(Qualifié 21e, terminé 12e)

Le plus gros mouvement de la course d’aujourd’hui, Oliveira s’est remis d’une mauvaise 21ème place lors des qualifications pour atteindre la 12ème place et terminer à seulement trois secondes de Binder.

Alex Marquez – 6

(Qualifié 22ème, terminé 13ème)

Comme Oliveira, Marquez a également gagné neuf places pendant la course, mais le pilote LCR a été le dernier des quatre Honda et sa saison difficile se poursuit.

Maverick Vinales – 5

(Qualifié 12ème, terminé 14ème)

L’ancien pilote de Yamaha était le deuxième pilote dans les points à terminer plus bas que sa position de qualification, et il était également à 17 secondes d’Espargaro.

Qui était le moins bien classé au MotoGP de Jerez ?

Franco Morbidelli – 5

(Qualifié 16ème, terminé 15ème)

Bien que son directeur d’équipe Massimo Meregali ait déclaré que le warm-up matinal était la meilleure séance de Morbidelli de l’année, le MotoGP de Jerez n’a pas permis de confirmer cette opinion. L’Italien était à nouveau loin d’être le Morbidelli qui avait terminé deuxième en 2020.

Lire aussi:  Grand Prix Moto2 du Qatar 2022, Lusail - Résultats des qualifications

Luca Marini – 4

(Qualifié 19ème, terminé 16ème)

A 29 secondes de la victoire, Luca Marini a connu un week-end à oublier à Jerez après les qualifications et sa performance en course a laissé beaucoup à désirer.

Andrea Dovizioso – 4

(Qualifié 23e, terminé 17e)

Il est juste de dire que le retour d’Andrea Dovizioso en MotoGP n’a pas fonctionné du tout, et avec la retraite comme possibilité réelle après cette saison, l’Italien fait face à une fin très triste de ce qui a été une grande carrière. Le pilote du team RNF Yamaha n’a marqué que huit points en six courses.

Fabio Di Giannantonio – 5

(Qualifié 17ème, terminé 18ème)

Une autre sortie difficile pour Di Giannantonio qui n’a toujours pas marqué de points depuis le début de la saison.

Alex Rins – 3

(Qualifié 14ème, terminé 19ème)

A égalité de points avec Quartararo avant la course, Rins a connu une course à domicile complètement ratée. Le pilote Suzuki, qui a déjà manqué la Q2 pour le deuxième week-end consécutif, a pris un mauvais départ et a perdu deux places supplémentaires. Rins a ensuite commis une erreur au virage 11, ce qui l’a amené à rouler dans les graviers et à se retrouver en 21e position.

Remy Gardner – 4

(Qualifié 18e, terminé 20e)

Les difficultés du champion du monde Moto2 au volant de la KTM Tech 3 ont continué après avoir perdu deux places en course.

Lorenzo Savadori – 5

(Qualifié 24ème, terminé 21ème)

Participant à sa deuxième manche de la saison pour Aprilia, le pilote d’essai Lorenzo Savadori s’est mêlé à Gardner pendant les 25 tours de course, terminant finalement à une seconde.

Jorge Martin – 3

(Qualifié 10e, terminé 22e)

Un désastre total pour Martin, le pilote de Pramac Ducati, qui est fortement pressenti pour remplacer Miller dans l’équipe d’usine en 2023, a subi sa quatrième chute de la saison. Martin a également chuté lors des qualifications. Bien que Martin soit reparti, l’ancien champion du monde Moto3 était trop loin derrière pour avoir un impact quelconque.

Johann Zarco – 4

(Qualifié 6ème, terminé DNF)

Si la chute de Martin n’était pas suffisante, son coéquipier Zarco a lui aussi chuté au cinquième virage. Contrairement à l’Espagnol, la chute de Zarco a laissé sa moto Pramac complètement détruite et il n’a pas terminé pour la deuxième fois cette saison.

Darryn Binder – 4

(Qualifié 25e, DNF)

La courbe d’apprentissage de Binder s’est poursuivie à Jerez après sa dernière qualification. Le Sud-Africain a ensuite été victime d’une chute en début de course, qui, comme pour Zarco, a été suffisante pour le faire abandonner.

Stefan Bradl – 3

(Qualifié 20ème, DNF)

Le pilote d’essai Honda Bradl a chuté non pas une, mais deux fois dans la même course. Bradl a d’abord chuté dans le même virage et dans le même tour que Martin (virage 13), avant de chuter à nouveau dans le virage 1.

Article précédentLes pilotes de F1 sont encouragés par le circuit du GP de Miami lors des essais en simulateur.
Article suivantMotoGP Jerez : Marc Marquez : J’étais par terre, le public espagnol m’a sauvé !