Accueil Moto GP Espargaro n’a « aucune pression » en se battant pour le titre MotoGP 2022...

Espargaro n’a « aucune pression » en se battant pour le titre MotoGP 2022 « inattendu ».

312
0

Le vétéran espagnol occupe actuellement la troisième place du championnat, à seulement trois points des deux leaders Fabio Quartararo et Alex Rins, après avoir remporté son deuxième podium de la campagne en terminant troisième du Grand Prix du Portugal le week-end dernier.

Espargaro a remporté sa première victoire en Grand Prix et la première d’Aprilia dans l’ère moderne du en Argentine, et a été rapide tout au long de la campagne 2022 sur la RS-GP largement améliorée.

Désormais candidat au titre, Espargaro admet qu’il ne s’attendait pas à ce niveau de performance de lui-même ou de l’Aprilia en 2022.

« Non, pas du tout », a-t-il répondu lorsqu’on lui a demandé s’il s’attendait à être un prétendant au titre.

« Nous sommes dans la lutte pour ce championnat après la cinquième course, c’est sûr. Nous ne sommes qu’à trois points du champion de l’année dernière, Fabio.

« Je m’attendais à avoir un niveau élevé cette année, mais peut-être pas autant.

Lire aussi:  Dernières nouvelles : Marc Marquez manquera le MotoGP d'Argentine

« Je pense que je roule à un bon niveau, mais je pense aussi que j’ai roulé à un bon niveau l’année dernière.

« Mais vous devez avoir une moto compétitive, et cette année Aprilia a apporté une moto compétitive et elle convient à mon style de pilotage.

« J’ai prouvé que je suis fort avec cette moto cette année. Sincèrement, il n’y a pas de pression.

« Je ne pense pas au championnat, je suis super détendu, je profite beaucoup de ce moment. Il m’a fallu beaucoup de temps pour arriver à ce point de ma carrière. »

La troisième place d’Espargaro au Portugal est son troisième podium sur l’Aprilia, après une troisième place à Silverstone en 2021 et sa victoire en Argentine.

Cela signifie qu’Aprilia n’est plus qu’à un podium de perdre les concessions basées sur les résultats qu’elle a utilisées tout au long de son retour en MotoGP, ce qui lui a offert plus de moteurs pour une saison et des essais sans restriction par rapport aux constructeurs non concessionnaires.

Lire aussi:  MotoGP Catalunya : "Je pense que je peux y arriver" - Maverick Vinales veut "jouer" avec les pneus.

Aprilia a déjà travaillé en 2022 comme si elle allait perdre ses concessions l’année prochaine, en utilisant un moteur de moins dans son allocation de neuf.

Ayant largement bénéficié des concessions, Espargaro dit n’avoir jamais vraiment aimé ce système et n’est pas stressé à l’idée de les perdre pour 2023.

« Peut-être que certains ingénieurs de Noale sont un peu plus inquiets que moi, mais je n’aime pas ça ». [the concessions] », a-t-il ajouté.

« Je ne suis pas stupide, je sais que ces concessions nous aident.

« Mais je ne les aime pas du tout, et je pense avoir prouvé que je roule à un très bon niveau et que l’Aprilia RS-GP est à un bon niveau.

« Sinon, il est impossible de faire des résultats. Donc, à partir de maintenant, je pense que nous avons une bonne base et j’espère que déjà à Jerez, nous allons perdre les concessions. »

Article précédentLa FIA va évaluer l’impact de l’augmentation du nombre de sprints en F1 en 2023.
Article suivantWolff : L’idée de quitter la F1 ne m’a pas traversé l’esprit.