Accueil Moto GP Espargaro « détendu » quant à son statut de challenger pour le titre MotoGP...

Espargaro « détendu » quant à son statut de challenger pour le titre MotoGP 2022

29
0

Le pilote de 32 ans a remporté sa première course cette saison en Argentine, après avoir couru à plein temps dans la catégorie depuis 2012, après avoir fait ses débuts en 2010.

Depuis cette victoire en Argentine, Espargaro a obtenu cinq autres podiums et n’est qu’à 17 points du leader du championnat, Fabio Quartararo, après avoir terminé troisième le week-end dernier à Aragon.

Alors qu’il ne reste plus que cinq courses en 2022, à commencer par le Grand Prix du ce week-end, Espargaro admet qu’il était plus nerveux en début de saison, lorsqu’il montait régulièrement sur le podium et qu’il devenait évident qu’il était un prétendant au titre.

Mais depuis, il dit qu’il est devenu « plus détendu » et qu’il profite simplement de l’occasion.

« Je dois dire qu’au milieu de la saison, lorsque j’ai commencé à terminer sur le podium à chaque course, j’ai commencé à ressentir une certaine pression parce que j’ai réalisé que j’avais quelques chances de me battre pour ce titre jusqu’au bout », a déclaré Espargaro jeudi à Motegi.

Lire aussi:  Championnat du monde MotoGP 2023 - Liste des pilotes jusqu'à présent

« Mais maintenant, je suis un peu plus détendu. Je profite davantage cette année avec ma famille quand je ne cours pas, mais aussi quand je cours.

« Chaque moment de cette année, je ne l’oublierai jamais de ma vie.

« Donc, c’est pour ça que je suis détendu. Je sais que j’aurai mes chances, donc il s’agit juste d’essayer de faire la même chose que ce que j’ai fait au Qatar : ne pas faire d’erreurs, profiter autant que possible et se détendre. »

Le GP du Japon de ce week-end représente la première visite du MotoGP dans le pays depuis le début de la pandémie de COVID.

Espargaro est l’un des neuf pilotes de la grille actuelle à avoir couru au Motegi à plus d’une occasion en MotoGP – les deux rivaux du titre, Quartararo et Bagnaia, n’y ont participé qu’en 2019.

Lire aussi:  2022 Grand Prix Moto2 d'Aragon, MotorLand - Résultats des essais libres (1)

Malgré cela, Espargaro ne pense pas que son expérience du Motegi comptera pour beaucoup étant donné tout ce qui a changé en MotoGP depuis 2019.

 » Je ne pense pas que cela va compter tant que ça « , a déclaré Espargaro à propos de son expérience.

 » J’ai regardé la course de 2019 hier et Fabio a fait une super bonne course, toujours à une seconde de Marc dans son année de rookie – ce qui est difficile à faire. Et Pecco a aussi fait une course.

« Mais nous avons tous couru ici dans les petites classes. Donc, nous connaissons la piste.

« Les motos ont tellement changé depuis 2019, nous avons de nouveaux éléments des motos, nous avons une nouvelle carcasse dans les pneus Michelin. Donc, je pense que ça va être assez nouveau pour tout le monde. « 

Article précédentLappi est confiant quant à sa place en WRC en 2023.
Article suivantPourquoi il est temps d’adopter la lutte amicale pour le titre MotoGP en 2022.