Accueil Indycar Ericsson célèbre une nouvelle victoire en Indy

Ericsson célèbre une nouvelle victoire en Indy

161
0

Les concurrents de la NTT INDYCAR SERIES ont fait diverses choses, notamment des essais de mi-saison, pendant la pause de deux semaines qui a suivi la dernière course, disputée le 12 juin à Road America. Mettez l’expérience de Marcus Ericsson en regard de toutes ces choses.

Ericsson a fait un court voyage de retour en Suède, son premier depuis sa victoire aux 500 miles d’Indianapolis présentés par Gainbridge. Il était prévu que son père, Tomas, vienne le chercher à l’aéroport, mais il y avait une surprise en préparation.

(Papa) était au téléphone et disait « Je suis à l’extérieur du terminal », et je me suis dit « OK, c’est bizarre » », a déclaré le pilote de la Honda Ridgeline Lubricants n°8 de Chip Ganassi Racing vendredi sur l’émission Peacock Premium de NBC. « Puis je suis sorti, et c’était tous mes amis – ils avaient loué un minivan pour un peu de célébration là pour quelques heures de retour dans ma ville natale. »

Vous pouvez imaginer le plaisir que l’on a eu sur les 135 miles de route vers Kumla, en Suède.

Ensuite, il y a eu un grand rassemblement des membres de la famille et des amis d’Ericsson lors du dîner.

« Un très bon, très bon regain d’énergie de ce voyage », a déclaré le pilote avant de signer le quatrième meilleur tour de la seule séance d’essais de vendredi. « Ce n’était que cinq jours (à la maison), mais c’était vraiment, vraiment génial de voir tout le monde et ça m’a donné beaucoup d’énergie maintenant pour la deuxième moitié de la saison. »

Le Honda Indy 200 à Mid-Ohio présenté par la toute nouvelle Civic Type R 2023 représente le début de la seconde moitié de la saison. Fort de sa victoire aux « 500 », Ericsson possède 27 points d’avance sur Will Power du Team Penske (Chevrolet n°12 Verizon Team Penske) et 32 points d’avance sur un autre pilote de Roger Penske, Josef Newgarden (Chevrolet n°2 PPG Team Penske), vainqueur de la course de Mid-Ohio l’an dernier.

Lire aussi:  Cinq points à retenir du test ouvert de l'Indy 500

Le voyage de retour de la semaine dernière ne sera probablement pas la dernière célébration des « 500 ». Borg-Warner, qui sponsorise le prestigieux trophée BorgWarner à l’effigie de tous les vainqueurs de la course Indy, a souvent apporté le trophée dans la ville natale du pilote gagnant ces dernières années.

Parité des parcours routiers

La course de ce week-end sera la quatrième de la saison sur un circuit routier permanent, et l’équilibre des forces au sein de la NTT INDYCAR SERIES ne pourrait pas être plus réparti.

Il y a eu trois vainqueurs différents du prix NTT P1 (Rinus VeeKay, Will Power et Alexander Rossi) et trois vainqueurs de course différents (Pato O’Ward, Colton Herta et Josef Newgarden). Et les neuf places sur le podium ont été occupées par neuf pilotes différents (O’Ward, Alex Palou, VeeKay, Herta, Simon Pagenaud, Power, Newgarden, Marcus Ericsson et Rossi).

Parmi ces neuf pilotes, cinq sont motorisés par Honda, quatre par Chevrolet.

Bouts et aboutissants

* Graham Rahal (N°15 Fifth Third Bank Honda of Rahal Letterman Lanigan Racing) se prépare à prendre le 250ème départ de sa carrière en série, ce qui le mettra à égalité avec Marco Andretti pour la 17ème place sur la liste des meilleurs pilotes de l’histoire du sport. Rahal a besoin de 14 départs pour égaler le total de la carrière de son père, Bobby, qui a gagné quatre fois à Mid-Ohio.

* Mid-Ohio a toujours soutenu les pilotes INDYCAR qui se qualifient bien. En 38 courses, le vainqueur est parti de la pole position 16 fois (42,1 %). Un pilote a gagné depuis la première ligne 29 fois (76,3 %). La position de départ moyenne du vainqueur est de 3,5.

* Le vainqueur de Mid-Ohio n’a démarré que deux fois en dehors des quatre premières rangées : Graham Rahal (13e en 2015) et Scott Dixon (22e en 2014).

* Dans l’ensemble, la série a une expérience équilibrée en haut de l’ordre également. Les sept dernières courses (sur huit) se sont terminées avec un pilote différent en tête du classement. Actuellement, c’est Ericsson avec 27 points d’avance sur Power et 32 sur Newgarden.

Lire aussi:  Helio est impatient de combler son retard personnel à Nashville

* Il y a eu huit vainqueurs de pole différents pour commencer la saison. Si un neuvième arrive samedi, cela égalera le nombre de 1961. Le record de la série est de 10, établi en 1952.

* Mid-Ohio a baptisé son centre de presse en l’honneur de feu T.E. McHale, qui a commencé sa carrière dans le sport automobile en tant que reporter pour le Mansfield News Journal local avant de passer aux relations publiques pour représenter CART et Honda Performance Development. McHale, diplômé de Notre Dame, a perdu sa bataille contre le cancer du colon en décembre. Il avait 68 ans.

* Le Grand Prix Big Machine Music City du NTT INDYCAR SERIES à Nashville le 7 août sera suivi d’un concert sur place avec Brantley Gilbert et Carly Pearce.

* Hunter McElrea (Andretti Autosport) a mené la seule séance d’essais de vendredi du circuit Indy Lights Presented by Cooper Tires. Une deuxième séance aura lieu samedi matin (8 h 35) et les qualifications auront lieu à 13 h 45.

* Louis Foster (Exclusive Autosport), leader des points Indy Pro 2000, a réalisé le meilleur tour des deux séances de qualification de vendredi. Deux courses auront lieu samedi.

* Myles Rowe (Pabst Racing) a remporté sa deuxième course USF2000 de la saison vendredi, avec 8,7 secondes d’avance sur Lochie Hughes (Jay Howard Driver Development). Jace Denmark, un autre pilote Pabst, a terminé troisième à un dixième de seconde de Hughes. Deux courses sont prévues pour samedi. Rowe a remporté trois victoires de série en carrière.

* Le programme de samedi comprend la deuxième séance d’essais du week-end de la NTT INDYCAR SERIES à 9h30 (ET), suivie des qualifications en trois manches pour le prix NTT P1 à 14h45. Toute l’action peut être vue sur Peacock Premium et entendue sur le réseau radio INDYCAR. La deuxième séance d’essais d’Indy Lights Presented by Cooper Tires aura lieu à 8 h 35 et les qualifications à 13 h 45.

Article précédentWRC Safari Rally : Le bon, le mauvais et un événement historique
Article suivantZak Brown affirme que la relation avec Ricciardo n’a « jamais été aussi bonne » et clarifie ses commentaires sur les performances de l’Australien.