Accueil Indycar Encore une fois, la pole n’est pas une garantie dans la course

Encore une fois, la pole n’est pas une garantie dans la course

160
0

Par où commencer avec le départ canon de l’Arrow McLaren SP au Mid-Ohio Sports Car Course qui s’est terminé par tant de déception ?

Une équipe qui a qualifié deux voitures dans le top 4 a terminé sans grand résultat.

Une panne mécanique a d’abord eu raison de Felix Rosenqvist, qui a pris le départ du Honda Indy 200 de Mid-Ohio présenté par la toute nouvelle Civic Type R 2023 en quatrième position. Peu après, Pato O’Ward, lauréat du prix NTT P1, a connu des problèmes de puissance similaires qui ont fini par immobiliser sa voiture.

O’Ward a terminé 24ème, Rosenqvist 27ème.

Le NTT INDYCAR SERIES a vu neuf pilotes différents remporter une pole lors des neuf premières courses de la saison, mais un seul est allé sur la voie de la victoire (Scott McLaughlin à St. Petersburg). O’Ward est devenu le quatrième vainqueur de la pole à terminer la course dans les 20 % – Rosenqvist en était un autre au Texas Motor Speedway.

Les vainqueurs de pole cette saison ont une moyenne de 11,4.

O’Ward a également souffert au classement, perdant une position. Il est maintenant cinquième, à 65 points du leader du championnat, Marcus Ericsson de Chip Ganassi Racing.

« Apparemment, il s’agissait d’un problème lié à l’alimentation en carburant », a déclaré le pilote de la Chevrolet Arrow McLaren SP n°5. « Ça n’a fait qu’empirer, de plus en plus et de plus en plus… (ça) a juste échoué.

« C’est une déception, mec. C’est frustrant parce que nous avons gâché une pole facile pour nous. Nous avons eu beaucoup de rythme pendant le (week-end). La voiture était vraiment bien mise en place pour les qualifications. »

Comme le problème est apparu tôt dans la course, O’Ward a dû le supporter jusqu’à ce que la voiture cesse de fonctionner et quitte le stand pour le dernier arrêt au 54e tour.

« J’essayais de passer aux modes d’urgence et aux différentes cartes (de carburant) », a déclaré O’Ward en parlant des choses qu’il essayait de faire pour résoudre le problème. « Il a commencé à vraiment tomber dans les cartes qui vous donnent de la puissance et puis celles qui vous aident à économiser du carburant, il voulait en quelque sorte rester là – puis il a échoué dans ces deux-là. Je n’arrivais même pas à passer la sixième vitesse.

Lire aussi:  La course au championnat

« Vous êtes à peu près impuissant à partir de là. »

Rosenqvist était à la recherche de son cinquième top 10 consécutif.

Le Suédois, au volant de la Chevrolet Vuse Arrow McLaren SP n°7, s’était qualifié en quatrième position et était passé pour la troisième place avec les pneus Firestone, mais au neuvième tour, sa voiture s’est enlisée dans le virage 2. En quelques secondes, sa course était terminée.

« C’est juste malheureux », a-t-il dit. « Nous avons eu une très, très, très bonne course. Je me sens pour tous les gars de Arrow McLaren SP qui travaillent si dur… grosse perte.

« On ne sait jamais ce qui va se passer plus tard, mais j’ai eu l’impression qu’on naviguait là-bas. Je pense que nous avons montré que nous étions là pour nous battre pour les positions. Nous devons juste revenir et tout recommencer. »

Bouts et aboutissants

– Au moins du point de vue de la notoriété, Rinus VeeKay (Chevrolet BitNile n°21 de Ed Carpenter Racing) a réalisé l’un des dépassements de la saison. Dans un virage au 39e tour, il a dépassé le double champion de la série Josef Newgarden (Chevrolet n°2 PPG Team Penske) et le sextuple champion de la série Scott Dixon (Honda n°9 PNC Bank Chip Ganassi Racing). Newgarden et Rossi ont remporté ensemble huit courses à Mid-Ohio.

– Les pilotes du Team Penske ont remporté six des neuf courses de la saison, dont trois de suite depuis les 500 miles d’Indianapolis présentés par Gainbridge (remportés par Marcus Ericsson de Chip Ganassi Racing).

– Ericsson a terminé sixième sur la Honda Ridgeline Lubricants n°8, cédant sept points de son avance lorsque Power a terminé troisième. Ils sont séparés par 20 points à huit courses de la fin.

– Au volant de la Chevrolet n°3 Odyssey Battery Team Penske, McLaughlin a remporté la 50e victoire de l’empire du sport automobile de Roger Penske.

Lire aussi:  Grand Prix du Groupe REV présenté par AMR

– Preuve supplémentaire que le débutant David Malukas et sa Honda n°18 HMD de Dale Coyne Racing avec HMD Motorsports sont sur la bonne voie, il a d’abord été déçu de terminer à la neuvième place, son meilleur résultat en carrière. (Malukas a été le meilleur rookie après trois départs dans le top 10. Christian Lundgaard de Rahal Letterman Lanigan Racing a terminé 11e.

– Hunter McElrea (Andretti Autosport) a fait une percée en Indy Lights Presented by Cooper Tires, en remportant sa première course de série de manière dominante. Il a dominé toutes les séances du week-end et a mené les 35 tours depuis la pole. Linus Lundqvist de HMD Motorsports with Dale Coyne Racing a terminé troisième et a porté son avance sur Sting Ray Robb d’Andretti Autosport, qui a terminé cinquième, à 87 points. Prochaine étape pour Indy Lights : Iowa Speedway le 23 juillet.

– Louis Foster (Exclusive Autosport) a porté son avance en Indy Pro 2000 à 49 points en terminant deuxième derrière Kiko Porto (DEForce Racing) dans la seconde moitié de la course double. Foster a remporté la première course. La victoire de Porto était sa première dans la série.

– Myles Rowe (Pabst Racing) a réalisé un excellent week-end en USF2000, prenant la tête des points en remportant les deux premières courses et en terminant troisième dans la finale de dimanche. L’ancien leader de la série, Michael d’Orlando de Cape Motorsports, a remporté la troisième course, sa sixième de la saison et la septième de sa carrière. L’avance de Rowe est de 12 points sur d’Orlando.

– Le NTT INDYCAR SERIES reprend l’action du 22 au 24 juillet à Toronto. En raison de la pandémie et des restrictions de voyage associées, il s’agira du premier événement organisé à Exhibition Place depuis 2019. Simon Pagenaud a remporté la course la plus récente. L’USF2000 et l’Indy Pro 2000 font également partie du programme du week-end avec des événements à double entrée.

Article précédentLes pilotes de rallye kenyans font tomber les barrières
Article suivantSchumacher se réjouit de son deuxième pointage consécutif alors que Magnussen révèle qu’il a surmonté un problème de moteur pour atteindre la P8.