Accueil Moto GP DEMM, la moto-torpille qui détient 24 records mondiaux

DEMM, la moto-torpille qui détient 24 records mondiaux

27
0

La DEMM, une industrie incroyable qui a marqué l’histoire

La ville de Porretta Terme, située dans la région de Bologne en Italie, a été le berceau d’une industrie incroyable dont peu de gens connaissent l’existence. La DEMM, une entreprise entièrement italienne, a produit des engrenages pour de grandes entreprises comme la NASA, Boeing et Ferrari. Elle est également à l’origine du développement d’un modèle iconique, le Siluro, qui en 1956 a établi plusieurs records de vitesse, atteignant 161 km/h. Ces véhicules et bien d’autres sont exposés dans un musée ouvert au public.

Un héritage de succès

La DEMM, dont le nom doit toujours être écrit en majuscules car c’est un acronyme, peut sembler inconnue pour beaucoup, mais son histoire est une véritable concentration de gloire. Plus encore, c’est un miracle technologique entièrement italien. Comme toutes les marques à succès, elle possède son propre musée et un registre historique dédié. Spécifiquement, le musée DEMM est situé à Porretta Terme, une petite ville de la province de Bologne.

Lire aussi:  Morbidelli de MotoGP, chute brutale lors du test Superbike à Portimao

Une technologie de pointe

La technologie utilisée par la DEMM est révolutionnaire. En travaillant pour Boeing, ils avaient accès à des matériaux de pointe comme l’elektron et le titane, des matériaux alors classifiés car également utilisés par la NASA. En parallèle, la DEMM travaillait également pour Fiat, Ferrari et Bugatti. Le musée a été créé lorsque le fondateur de l’entreprise, Giuliano Mazzini, a cessé ses activités. Cependant, la DEMM continue d’exister dans le secteur des engrenages.

Le musée DEMM, une véritable ode à la gloire

Le musée a été créé pour raconter l’histoire unique de l’industrie et de la famille Mazzini. Il dispose d’une collection impressionnante de documents, de prototypes et de modèles liés à la production légendaire de motos et de cyclomoteurs par la DEMM. Le musée héberge également de nombreux paradigmes liés à l’histoire de la DEMM, tous conservés et racontés par Mosè Mazzini, le fils du fondateur.

  • Source 1: Jean-Pierre Goy, pilote cascadeur français et expert en motos
  • Source 2: Pierre Léonard, journaliste spécialisé dans l’automobile pour le magazine français Auto Moto
  • Source 3: François Comte, historien de l’automobile et auteur de plusieurs livres sur le sujet
5/5 - (6 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News

Article précédentDakar 2024 moto : Branch remporte la première étape
Article suivantDakar 2024 moto : Cornejo remporte l’étape 2, mais Branch conserve la tête
Martin N. est un journaliste automobile spécialisé qui travaille pour Automoto-gp.com depuis plus de 10 ans. Pendant sa carrière, il a couvert des courses automobiles et des expositions automobiles à travers le monde. Martin est un passionné d'automobiles qui aime partager ses connaissances avec ses lecteurs. Il est spécialisé dans les moteurs, les performances et la technologie automobile. Il possède une vaste expérience en matière de critiques, de tests et d'essais sur les derniers véhicules. Martin est reconnu pour sa rigueur et sa précision dans son travail et ses articles sont très appréciés par ses lecteurs. Il aime participer aux conversations et à l'échange d'idées avec ses collègues et ses lecteurs et aime partager ses connaissances avec eux.