Accueil Rally WRC Coup de cœur du vendredi : La Subaru qui a rendu une...

Coup de cœur du vendredi : La Subaru qui a rendu une star accro à un futur as du WRC

171
0

Synonyme de Colin McRae et Richard Burns, futurs vainqueurs du championnat du monde des rallyes au début des années 1990, il est facile de comprendre pourquoi la Subaru Legacy RS est devenue un classique culte.

C’est une machine qui a touché une corde sensible chez le jeune Craig Breen, l’Irlandais de 32 ans qui s’est forgé sa propre histoire de rallye en WRC en pilotant pour Citroën, et maintenant Ford. Le rallye fait partie de la famille, grâce à Ray, le père de Craig, champion national d’Irlande en 2005, et Breen affirme que la Subaru Legacy RS « a une place spéciale dans mon cœur ».

Subaru avait déjà fait ses premiers pas en WRC avec son challenger Leone du Groupe A dans les années 1980, mais c’est l’arrivée de la Legacy RS en 1990 qui a permis au constructeur japonais de se hisser au sommet de l’élite du rallye, après une période de domination mondiale avec l’Impreza.

Développée par Prodrive, l’entreprise de David Richards, la Legacy RS de 400 chevaux a connu un début lent dans l’ère du Groupe A du WRC, avec Markku Alen qui a obtenu une quatrième place lors de sa première saison au Rallye de .

Lire aussi:  WRC Portugal : Evans en tête de Rovanpera après un vendredi brutal

Mais, à la fin de sa durée de vie en 1993, la Legacy RS était devenue l’une des favorites de McRae et de Burns, contribuant à lancer leurs carrières réussies en WRC avec Subaru. En 1992, McRae s’est annoncé sur la scène mondiale en terminant deuxième du Rallye de Suède avant de remporter sa première victoire en Nouvelle-Zélande, au volant de l’emblématique Legacy aux couleurs du 555 la saison suivante.

Il s’est avéré être une force dominante dans le championnat britannique des rallyes également. Au volant d’une Legacy soutenue par Rothmans, McRae remporte deux titres consécutifs en 1991 et 1992, précurseur de son succès en WRC avec Subaru en 1995. Burns a remporté trois titres BRC consécutifs pour la Legacy RS en 1993, au volant d’une superbe Elonex, avant de remporter le titre WRC 2001, également avec Subaru, après un passage chez Mitsubishi.

C’est ce succès qui a attiré l’attention d’un très jeune Breen, né en février 1990 et qui concède : « Je ne pense pas que je lisais des magazines à ce moment-là ! ». Son amour pour la Legacy a été renforcé par la conduite d’un exemplaire appartenant à son père lors du Wexford Volkswagen Stages Rally en Irlande l’année dernière.

Lire aussi:  WRC Estonie : Le leader du jour J, Breen, abandonne après la 4e étape.

« J’ai participé à un petit rallye, près de chez moi en Irlande, au mois d’octobre, avec la Legacy achetée par mon père et je suis tombé amoureux d’elle », raconte Breen à Autosport.

« Cette voiture est de l’époque où j’ai grandi, au début des années 1990. Je les observais lors des rallyes nationaux en Irlande et sur la scène mondiale – évidemment, lorsque Colin McRae pilotait la Rothmans dans le championnat britannique, cela m’a toujours un peu marqué. L’ayant conduite moi-même, j’aime vraiment la conduire !

« Ce sont mes tout premiers souvenirs de ce sport : voir Colin dans la voiture Rothmans, puis Richard Burns dans la voiture Elonex, et enfin Alister McRae qui courait dans ces voitures. J’étais très jeune, mais c’est probablement ma voiture préférée pour être honnête. »

Article précédentVettel : la voiture Aston F1 2022 est un « animal complètement différent ».
Article suivantFranchitti aide à faire avancer l’équipe Ganassi dans un rôle de mentor