Accueil Moto GP Claudio Domenicali : « Ducati en Moto3 ? Ce ne serait pas compliqué....

Claudio Domenicali : « Ducati en Moto3 ? Ce ne serait pas compliqué. Ne jamais dire jamais… »

33
0

Plongée dans le monde de

Claudio Domenicali n'est pas seulement le directeur général de Ducati, il est aussi un passionné de motos. Ayant commencé sa carrière chez Ducati, M. Domenicali a su garder une approche émotionnelle des produits qu'il gère, une caractéristique qui est bien présente dans tous les produits Ducati. Non seulement est-il un passionné de motos, mais il est également un amateur de compétitions. Il savoure chaque victoire des saisons 2022 et 2023, mais reste insatiable, car déjà il envisage de nouvelles aventures, aussi bien dans les courses que dans la production en série.

Le succès de Ducati dans la production et le sport

Les succès de Ducati en production et dans le sport ont dépassé toutes les attentes. Pour Domenicali, c'est le mérite des bonnes personnes au bon endroit, des investissements bien placés et d'une méthode de travail efficace. Il explique que l'équipe a su croître de manière constante et que le secret de leur succès est d'avoir continué à investir, même lorsque les résultats étaient bons mais pas exceptionnels.

Lire aussi:  Pecco Bagnaia, le bulletin du champion MotoGP

Nouvelles perspectives avec les motos tout-terrain

Au-delà du succès de Ducati dans la production et le sport, la société envisage de conquérir de nouveaux marchés avec les motos tout-terrain. Bien que Domenicali admette que Ducati restera une entreprise de taille moyenne, il voit les motos tout-terrain comme une opportunité d'ouvrir un marché totalement nouveau, ajoutant des volumes importants à leur production.

Le futur des technologies de motos

Interrogé sur les technologies innovantes que Ducati souhaiterait introduire sur ses motos de série, Domenicali reste mystérieux, affirmant qu'ils en étudient plusieurs, mais qu'ils font partie des secrets les mieux gardés de l'entreprise. Il évoque toutefois leur intérêt pour l'électrification et l'importance de la recherche et du développement dans ce domaine.

Lire aussi:  Dakar moto : Kevin Benavides remporte la troisième étape, Branch reste en tête

  • Source 1 : Jean-Paul Ancion, journaliste spécialisé en sports mécaniques, Le Figaro
  • Source 2 : Emmanuel Barthelemy, expert en sports automobiles et motos, L'Équipe
  • Source 3 : Pierre Dupasquier, ancien directeur de la compétition de Michelin, spécialiste du sport automobile et moto
4.7/5 - (4 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News

Article précédentMotoGP 2024 : les dates à retenir
Article suivantLes athlètes italiens à surveiller pour 2024 : Fabbian, Koleosho, Curtis, Sarr.
Martin N. est un journaliste automobile spécialisé qui travaille pour Automoto-gp.com depuis plus de 10 ans. Pendant sa carrière, il a couvert des courses automobiles et des expositions automobiles à travers le monde. Martin est un passionné d'automobiles qui aime partager ses connaissances avec ses lecteurs. Il est spécialisé dans les moteurs, les performances et la technologie automobile. Il possède une vaste expérience en matière de critiques, de tests et d'essais sur les derniers véhicules. Martin est reconnu pour sa rigueur et sa précision dans son travail et ses articles sont très appréciés par ses lecteurs. Il aime participer aux conversations et à l'échange d'idées avec ses collègues et ses lecteurs et aime partager ses connaissances avec eux.