Accueil Formule 1 CLASSEMENT DES PUISSANCES : Où en sont les pilotes après le Grand...

CLASSEMENT DES PUISSANCES : Où en sont les pilotes après le Grand Prix 2022 d’Émilie-Romagne ?

106
0

Max Verstappen a dominé sur le terrain de Ferrari, mais qui d’autre a impressionné les juges lors du week-end du Sprint et du Grand Prix d’Émilie-Romagne ? Les scores sont en…

Comment ça marche

  • Notre panel de cinq juges évalue chaque pilote après chaque Grand Prix et lui attribue une note sur 10 en fonction de ses performances tout au long du week-end – sans tenir compte des machines.

  • La moyenne des notes de nos experts est ensuite calculée pour produire une note de course. Ces notes sont ensuite comptabilisées tout au long de la saison sur notre tableau de classement général (en bas de la page).

Lire aussi:  GP de Monaco 2022 - Comment regarder, horaires des sessions et plus encore.

LIRE LA SUITE : 6 gagnants et 5 perdants pour le Grand Prix 2022 d’Émilie-Romagne – Qui a tiré le meilleur parti des conditions mitigées ?


Max Verstappen a décroché la 75e pole position de Red Bull en au cours d’une séance de qualification difficile, marquée par cinq drapeaux rouges, avant de décrocher la première place au Sprint, la victoire au Grand Prix et le meilleur tour. Tout est dit : un nouveau 10 parfait pour le champion en titre, qui s’est replacé dans la lutte pour le titre.

LIRE LA SUITE : Horner félicite Perez et Verstappen pour avoir réalisé le premier doublé Red Bull en six ans.


2-nor.jpg

Lando Norris aime l’Italie, et l’Italie l’aime clairement : Dimanche, le pilote a décroché son deuxième podium à Imola et son troisième en Italie. Qualifié troisième le vendredi, il a chuté à une P5 non négligeable dans le Sprint, et a remonté jusqu’à la troisième place quand les autres ont failli dans le Grand Prix humide et sec.

LIRE PLUS : Norris salue la performance « incroyable » de McLaren après des podiums consécutifs à Imola


3-RUS.jpg

George Russell a tiré chaque goutte de performance de sa Mercedes W13 ce week-end. Le vendredi n’était pas bon ; il était 11e – terminant là dans le Sprint du samedi – mais le dimanche, il s’est hissé à la sixième place au début du Grand Prix, avant de terminer P4. Le fait que Mercedes n’ait pas ajusté son aileron avant pour tenir compte des conditions sèches dans les stands, laissant Russell lutter avec sa voiture en pneus mediums, rend ce résultat encore plus impressionnant.

LIRE LA SUITE : Russell dit que la quatrième place semblait « massivement hors d’atteinte » avant de se battre pour la récupération à Imola.


3-BOT.jpg

Valtteri Bottas a quitté Imola avec un solide score au Power Ranking et un sourire sur le visage, un problème technique l’empêchant de se qualifier mieux que P8 vendredi. Le Finlandais s’est battu avec des pilotes comme Fernando Alonso pour obtenir la P7 samedi, puis il s’est débarrassé des dommages subis en début de course (lors de l’accrochage entre Carlos Sainz et Daniel Ricciardo) et d’un arrêt au stand lent pour terminer cinquième – à seulement 0,6s du Russell de Mercedes – dimanche.

LIRE PLUS : Bottas qualifie la bataille avec Russell de « très amusante » et prend la cinquième place en Émilie-Romagne.


5-per.jpg

Un autre podium pour Sergio Perez, qui s’était qualifié en septième position, mais qui s’est rattrapé avec une P3 dans le Sprint. Dimanche, il s’est emparé de la deuxième place au départ, puis a tenu tête à Charles Leclerc – qui a fini par faire un tête-à-queue en poursuivant le Mexicain – pour soutenir le duo Red Bull.

TECH TUESDAY : Un regard sur les mises à jour de Red Bull et Mercedes à Imola alors que la course de développement démarre


5-TSU.jpg

Une autre place dans les points pour Yuki Tsunoda, cette fois lors d’un week-end très difficile pour AlphaTauri. Qualifié en 16ème position, devant son coéquipier Pierre Gasly, Tsunoda a gagné cinq positions dans le Sprint et cinq autres le dimanche – une P7 finale, sa récompense pour avoir gardé la tête froide.

LIRE LA SUITE : Tsunoda est heureux d’atteindre la P7 et de sauver AlphaTauri de son « horrible » début de week-end à Imola.


7-alb.jpg

Un problème de frein a mis Alex Albon en dernière position lors des qualifications du vendredi, mais il a gagné deux positions lors du Sprint. Il a ensuite fait le spectacle le dimanche en repoussant Lewis Hamilton et Pierre Gasly pour la P11 (promu d’une place par la pénalité d’Esteban Ocon), bien qu’il ait été pris dans l’air sale d’Ocon pendant une grande partie de son relais sur slicks.

LIRE : Le long chemin d’Alex Albon pour revenir à la F1 – et pourquoi il croit que Williams a ce qu’il faut pour s’améliorer.


8-MAG.jpg

Kevin Magnussen a obtenu un autre brillant résultat pour Haas vendredi, en se qualifiant quatrième – mais il n’avait guère de chance de se défaire des Carlos Sainz, Sergio Perez et Lando Norris dans le Sprint. Malgré tout, le Danois a pris la P8 samedi (un point de plus) et l’a envoyé au départ du Grand Prix de dimanche, remontant à la P5 après le premier tour. Inévitablement, il n’a pas pu garder le rythme lorsque la piste a séché et a terminé neuvième.

WATCH : La meilleure radio d’équipe d’Imola


9-vet.jpg

Deux courses seulement après le début de sa campagne, Sebastian Vettel a placé son Aston Martin en Q3, mais des pneus usés l’ont fait chuter en P13 au Sprint. Sans se décourager, il s’est hissé à la P9 au début du Grand Prix et a couru jusqu’à la P7 pendant la majeure partie de la course – tombant à la P8 à la fin pour apporter à l’équipe ses premiers points de la saison.

LIRE LA SUITE : Vettel salue une « course incroyable » à Imola alors que lui et Stroll remportent les premiers points d’Aston Martin en 2022


10-str.jpg

A part Red Bull, Aston Martin a été la seule équipe à marquer des points avec ses deux pilotes à Imola, grâce à Lance Stroll qui a soutenu son coéquipier avec la P10. Passant de P15 à P11 au départ, Stroll s’est rapidement hissé dans le top 10 et a terminé largement devant Albon sur la route – exactement la performance dont son équipe avait besoin.

Manque à l’appel

Charles Leclerc (Ferrari) est le pilote qui n’a pas réussi à se hisser dans le top 10. Le leader du championnat a réalisé de solides performances lors des qualifications et du Sprint, mais il a perdu en fin de Grand Prix pour remonter à la P6.

Leaderboard


Leaderboard Imola.png
Article précédentCombien pèse une voiture de F1 en 2022 et qu’est-ce qui est inclus dans la limite ?
Article suivantAlpine doit trouver le rythme de la course en F1 pour compléter les qualifications – Szafnauer