Accueil Indycar Chip Ganassi Racing, Ed Carpenter Racing

Chip Ganassi Racing, Ed Carpenter Racing

202
0

Note de l’éditeur : C’est le dernier jour d’une série de quatre jours d’avant-premières des équipes de la NTT INDYCAR SERIES 2021. Aujourd’hui, Ed Carpenter Racing sera présent à 10 heures (ET) et Chip Ganassi Racing à 14 heures. Cliquez ici pour les avant-premières de lundi, ici pour celles de mardi et ici pour celles de mercredi.

CHIP GANASSI RACING

Ligne de départ : Marcus Ericsson (n°8 Huski Chocolate Chip Ganassi Racing Honda), Scott Dixon (n°9 PNC Bank Chip Ganassi Racing Honda), Alex Palou (n°10 NTT DATA Chip Ganassi Racing Honda), Jimmie Johnson (n°48 Carvana Chip Ganassi Racing Honda, circuits routiers/routes uniquement), Tony Kanaan (n°48 The American Legion Chip Ganassi Racing Honda, circuits ovales uniquement).

2020 Lookback : La saison 2020 de la NTT INDYCAR SERIES, marquée par la pandémie, s’est avérée être l’une des meilleures de l’histoire de Chip Ganassi Racing. Dixon a décroché son sixième titre INDYCAR SERIES et le 13e de CGR, et a remporté quatre victoires, le plus grand nombre de victoires en une saison depuis 2013. Dixon a démarré la saison en trombe en remportant les trois premières courses, et Felix Rosenqvist a renforcé l’impressionnant début d’année de l’organisation en remportant la quatrième course de la saison à Road America-2 pour sa première victoire en carrière. Si Ericsson n’a pas visité la Voie de la Victoire lors de sa première saison avec l’organisation, il a terminé à la 12e place du classement par points, juste derrière Rosenqvist, et a enregistré neuf top 10 en 14 courses.

Quoi de neuf pour 2021 : Il y a beaucoup de nouveautés chez Chip Ganassi Racing. La présence de Johnson, sept fois champion des NASCAR Cup Series, est l’ajout le plus médiatisé. Pendant ce temps, Kanaan revient chez CGR pour la première fois depuis 2017 pour partager la n° 48 avec Johnson, et CGR a ajouté Palou à la liste des pilotes pour sa deuxième saison dans la NTT INDYCAR SERIES.

Gardez un oeil sur ça : Chip aime les gagnants, et beaucoup dans l’industrie soupçonnent Palou d’être le prochain premier gagnant de la NTT INDYCAR SERIES. L’Espagnol a terminé trois fois dans le top 10 et a enregistré la vitesse la plus rapide sur un tour lors des qualifications pour les 500 miles d’Indianapolis la saison dernière pour Dale Coyne Racing avec l’équipe Goh. Ganassi a clairement vu quelque chose dans le jeune homme de 24 ans, et nous avons déjà vu une lueur de son potentiel. Palou a pris un excellent départ dans le monde virtuel, en remportant la première course de la saison 2 de l’INDYCAR iRacing Challenge, ainsi que dans le monde réel en montrant une solide vitesse lors des essais de pré-saison.

Lire aussi:  Scénarios pour le titre et la recrue de l'année

Perspectives de la saison : Ne soyez pas surpris si CGR reprend là où elle s’est arrêtée en 2021, car chacun de ses pilotes présente de solides arguments pour trouver le cercle de la victoire. Dixon, qui est probablement à son meilleur à 40 ans, cherche à ajouter à son CV déjà légendaire, tandis que la régularité d’Ericsson le rapproche de plus en plus de sa première victoire en carrière. Palou cherche à s’appuyer sur ses moments lumineux de 2020, qui incluent un podium à Road America-1. Pendant ce temps, Johnson apporte son talent générationnel et son zèle pour ce nouveau défi sur les parcours de route et de rue, et Kanaan, champion 2004 de la SERIE INDYCAR et vainqueur de l’Indianapolis 500 présenté par Gainbridge en 2013, cherche à devenir le 21e vainqueur multiple des « 500 ».

Défier l’âge : Dixon restera dans les annales comme l’un des plus grands athlètes INDYCAR de tous les temps. Avec actuellement 50 victoires et six championnats, le Kiwi est sur le point de prendre le contrôle de la deuxième place du classement des victoires INDYCAR de tous les temps cette année, lorsqu’il aura 41 ans en juillet. Il est troisième derrière Mario Andretti (52) et A.J. Foyt (67). Il cherche également à égaler Foyt pour le record de sept championnats INDYCAR de tous les temps.

ED CARPENTER RACING

Ligne de départ : Ed Carpenter (Chevrolet n°20 Ed Carpenter Racing, circuits ovales uniquement) ; Conor Daly (Chevrolet n°20 U.S. Air Force, circuits routiers/ruraux, passera au n°47 pour l’Indianapolis 500) ; Rinus VeeKay (Chevrolet n°21 SONAX).

Ed Carpenter Racing2020 Lookback : L’adolescent Rinus VeeKay est sorti des rangs d’Indy Lights pour diriger l’équipe lors de sa saison de débutant, réalisant une pole et cinq top 10 sur son chemin pour gagner les honneurs de Rookie of the Year de NTT INDYCAR SERIES. VeeKay a également poursuivi l’engagement d’ECR en matière de vitesse sur l’Indianapolis Motor Speedway en se qualifiant comme le pilote Chevrolet le plus rapide et le rookie le plus rapide, réalisant le meilleur départ de l’Indy 500 pour un adolescent dans l’histoire de la course. Pendant ce temps, le propriétaire de l’équipe, Carpenter, a ouvert la saison au volant de la n°20 avec une cinquième place au Texas Motor Speedway, et Daly a réalisé l’une des saisons les plus régulières de sa carrière.

Lire aussi:  L'audition d'été de Rosenqvist reste forte

Quoi de neuf pour 2021 : Rien ! Enfin, peut-être pas rien. Mais pour la première fois depuis qu’ECR s’est développé en une équipe multi-voitures en 2015, l’équipe ramènera la même composition de pilotes de la saison précédente, puisque Carpenter, Daly et VeeKay reviennent tous dans leurs rôles respectifs.

Gardez un œil sur ceci : Daly a été catégorique sur le fait que la continuité est importante pour ses performances sur la piste, et son retour à ECR cette saison marque la première fois dans sa carrière NTT INDYCAR SERIES qu’il retourne dans la même équipe dans des saisons consécutives. Cela pourrait signifier que Daly est en passe de réaliser sa meilleure saison à ce jour et peut-être même sa première victoire en carrière.

Perspectives de la saison : Ed Carpenter Racing semble prêt à remporter sa première victoire en NTT INDYCAR SERIES depuis que Josef Newgarden a amené l’équipe au cercle de la victoire en 2016 à Iowa Speedway. VeeKay est indéniablement rapide et intrépide, et maintenant avec une année d’expérience en NTT INDYCAR SERIES ajoutée à son CV en plus de son championnat Indy Pro 2000 2018, il est sûr d’améliorer son meilleur résultat en carrière, à savoir une troisième place sur le circuit routier de l’Indianapolis Motor Speedway. L’adolescent a prouvé la saison dernière que la vitesse est toujours présente au sein de l’équipe Chevrolet, ce qui signifie que Carpenter lui-même est un prétendant probable sur les quatre courses ovales, alors qu’il se bat pour sa première victoire en série depuis 2014, ainsi que pour sa quatrième pole des 500 miles d’Indianapolis au cours des 10 dernières années. Le retour de Daly au sein de l’ECR le place en excellente position pour améliorer son meilleur résultat en carrière, à savoir la deuxième place à Belle Isle-1 en 2016.

Défier le danger : VeeKay, 20 ans, n’a peur de rien. Elle le dit bien : « Je ne vois pas le danger. » Vous en voulez la preuve ? Rappelez-vous son épique dépassement à trois sur Alexander Rossi et Simon Pagenaud à l’extérieur au World Wide Technology Raceway. Ou quand il a traversé le Carousel à Road America sur l’extérieur pour dépasser Pagenaud. Ou encore lorsqu’il s’est engagé dans un incroyable duel avec Colton Herta lors de la première course du GP INDYCAR Harvest. Vous sentez une tendance ? VeeKay n’a pas peur de faire des gestes audacieux sur la piste, alors gardez les yeux sur lui cette saison.

4.7/5 - (3 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News

Article précédentTest Mandalika MotoGP : KTM : la qualité prime sur la quantité pour la RC16 « interchangeable ».
Article suivantMaverick Vinales peut-il réaliser son rêve de gagner en MotoGP pour trois constructeurs ?
Laura T. est une rédactrice passionnée de sport automobile. Elle a étudié le journalisme et la communication à l'université de Toulouse. Après avoir obtenu son diplôme, elle a été embauchée par Automoto-gp.com, un site d'actualité consacré à la Formule 1 et aux autres sports automobiles. Elle adore écrire des articles sur les courses automobiles et les coulisses du monde du sport automobile. Grâce à sa passion et à sa compréhension de l'industrie, elle est devenue l'une des principales rédactrices pour le site. Elle est aussi membre de l'équipe organisatrice des Grands Prix de France et a été nommée ambassadrice de l'Automobile Club de France. Depuis qu'elle a rejoint Automoto-gp.com, elle a écrit des centaines d'articles et a fourni des informations précieuses aux lecteurs du site.