Accueil Formule 1 C’était l’une de mes meilleures courses de la saison – Alonso déplore...

C’était l’une de mes meilleures courses de la saison – Alonso déplore le double arrêt tardif qui a coûté à l’équipe alpine « la cinquième et la sixième place » en Autriche.

65
0

Après être parti en 19e position dimanche, Fernando Alonso a réussi à se reprendre pour terminer 10e au Grand Prix d’Autriche. Mais le pilote Alpine était mécontent après la course, estimant que sans un problème de double arrêt au stand, il aurait pu terminer dans les six premiers.

Après que son Alpine ait été équipée de son cinquième groupe moteur de la saison avant le Grand Prix de dimanche, Alonso a été contraint de partir en fond de grille en P19. Cependant, l’Espagnol a fait une impressionnante remontée, se hissant à la sixième place à la fin de son deuxième relais.

Mais après être entré au tour 58 pour un jeu de pneus medium, Alonso a été contraint de rentrer aux stands au tour suivant en raison de « vibrations » sur le premier jeu, ce qui l’a fait chuter au 14e rang. Après s’être rétabli à la 10e place, Alonso a admis qu’il était déçu de ne pas avoir terminé dans le top 6, déclarant que l’Autriche était l’une de ses « meilleures courses de la saison ».

LIRE PLUS : Bottas déplore le « manque de rythme » en Autriche après avoir perdu P10 dans le dernier tour face à Alonso.

 » Un point est mieux que rien, d’autant plus que nous sommes partis de la dernière ligne aujourd’hui « , a déclaré Alonso. « Je pense que c’était l’une de mes meilleures courses cette saison, à part Silverstone le week-end dernier. Nous nous battions pour une sixième ou une septième position, mais j’ai ressenti d’étranges vibrations sur les pneus que nous venions d’utiliser. [fitted] après notre deuxième arrêt sous la période de la voiture de sécurité virtuelle.

Lire aussi:  Gasly espère "se battre aux avant-postes" avec le challenger d'AlphaTauri en 2022.

« Comme [the VSC was still in force], nous avons décidé de nous arrêter à nouveau pour chausser un nouveau train de pneus. Malheureusement, nous avons perdu quelques positions avec cet arrêt supplémentaire, et nous avons dû nous battre jusqu’aux derniers tours. A l’arrivée, nous avons réussi à terminer en 10ème position. Donc, au lieu d’être cinquième et sixième aujourd’hui, nous sommes cinquième et dixième, donc ça fait un peu mal maintenant. »

Alpine a montré un rythme énorme tout au long du week-end, mais a de nouveau été gêné par des problèmes de fiabilité lorsque Alonso – parti en P8 pour le Sprint – n’a pas pris le départ en raison d’un problème électronique. Et Alonso pense qu’Alpine peut être satisfait de sa performance en Autriche, mais pas du résultat final.

LIRE LA SUITE : Ocon salue un  » week-end parfait  » pour Alpine après une cinquième place au GP d’Autriche

Lire aussi:  Le jour de tournage top secret de Ferrari en F1 alimente l'intrigue sur les mises à niveau.

« Ce week-end, nous avons volé « , a déclaré Alonso. « Donc oui, je suis heureux que nous ayons pris des points avec… ». [Esteban Ocon] au moins. Nous verrons lors des prochaines courses si nous pouvons marquer des points avec les deux voitures et lutter contre pour les quatre premières places du championnat. C’était une très bonne course en termes de rythme, je me sentais beaucoup plus rapide que les voitures autour, ce qui est toujours un bon signe.

« Mais à la fin, je me battais pour la P6 quand nous nous sommes arrêtés, donc c’était l’objectif ; j’étais juste derrière Lando. [Norris] avec un nouveau jeu de pneus, donc ça aurait été facile. Marquer un seul point sur cette course est un peu dommage, mais nous pouvons être très heureux de notre rythme global et de notre performance en tant qu’équipe. »

La bonne performance d’Alpine au Grand Prix d’Autriche lui permet de revenir à égalité de points avec McLaren dans la lutte pour la quatrième place du classement.

Alonso révèle qu’un problème de pneu l’a obligé à faire deux arrêts aux stands en deux tours dans les derniers instants en Autriche.

Article précédentCircuit de rêve INDYCAR, partie II
Article suivantSRX à I-55 Raceway : les points à retenir : Tony Stewart s’en prend à la concurrence sur la terre battue