Accueil Formule 1 Ce que les équipes ont dit – Vendredi en Arabie Saoudite

Ce que les équipes ont dit – Vendredi en Arabie Saoudite

127
0

Ferrari

La journée n’a pas été parfaite pour l’équipe, bien qu’elle l’ait été si les feuilles de chronométrage étaient la seule chose à prendre en compte. Leclerc a dominé les deux séances, il semblait à l’aise sur les pneus tendres et semblait avoir la mesure de son coéquipier. Mais il a heurté le mur à la fin de la FP2, assez fort pour potentiellement casser sa suspension, ce qui signifie qu’il n’a pas eu droit à une simulation de course. Avantage à Sainz ? Non – parce que l’Espagnol a également embrassé le mur, bien que plus doucement que son coéquipier, et a également perdu les longs runs à la fin de la session.

Charles Leclerc – FP1 : 1:30.772, P1 ; FP2 : 1:30.074, P1

« C’était une fin malheureuse pour une bonne journée. En FP2, c’était une petite erreur, mais pas une qui me fait perdre confiance. Je m’attendais à ce que l’avant glisse davantage et j’ai accroché le mur intérieur au virage 4.

« Je me concentre sur demain, je pense que le rythme est là. C’est un peu dommage que nous n’ayons pas pu faire les tours de carburant, mais nous devrions être dans le mix pour demain. »

Carlos Sainz – FP1 : 1:31.139, P4 ; FP2 : 1:30.320, P3

« Comme prévu, ces voitures se comportent différemment ici à Jeddah par rapport à Bahreïn et nous continuons à apprendre comment régler la voiture pour différentes conditions et virages.

« Le marsouinage a été un peu un problème à un moment donné, mais je ne suis pas inquiet. Comme l’année dernière, comprendre quel est le meilleur pneu pour la course est important pour la stratégie.

« Malheureusement, nous n’avons pas fait le long run à la fin de la FP2 après avoir frôlé le mur et nous avons dû rester dans le garage. Nous verrons ce que demain nous réserve. »

Red Bull

Verstappen a été le deuxième plus rapide lors de la FP1, bien qu’il ait réalisé ce temps sur le pneu dur contre le pneu tendre de Leclerc, ce qui indique certainement que le Néerlandais avait plus de rythme dans le réservoir. En ce qui concerne la FP2, il n’a pas pu faire un tour représentatif sur les pneus softs après qu’une période de VSC ait interrompu la course – donc être si proche est certainement de bon augure. Perez a mis un peu plus de temps à démarrer, se plaignant de ses réglages, mais à la fin de la journée, il était juste à côté de son coéquipier.

Max Verstappen – FP1 : 1:30.888, P2 ; FP2 : 1:30.214, P2

 » Les séances se sont déroulées assez facilement aujourd’hui, nous avons complété notre programme et essayé beaucoup de jeux de pneus différents. Il semble que Ferrari était de nouveau assez compétitive, nous avons encore un peu de travail à faire pour les rattraper et il y a beaucoup de place pour l’amélioration. La piste est à peu près la même que l’année dernière, les barrières ont légèrement bougé et en termes de visibilité, cela n’a pas eu d’impact notable. En ce qui concerne les qualifications, nous devons encore examiner certaines données, nous verrons comment tout cela se passe demain. »

Sergio Perez – FP1 : 1:31.563, P7 ; FP2 : 1:30.360, P4

 » Nous avons fait tourner les deux voitures sur des programmes différents et je pense que nous avons obtenu les données dont nous avions besoin, donc maintenant nous avons du travail à faire ce soir. C’était difficile de faire le tour dont j’avais besoin pour voir exactement comment nous allons nous comporter sur un tour ici parce que j’avais beaucoup de trafic. Je pense que ça pourrait être une autre fusillade directe avec Ferrari samedi, mais pour le moment nous nous concentrons sur nous-mêmes et espérons que demain nous serons en mesure de faire les progrès que nous aimerions avec la voiture. Il sera important en qualification de s’assurer que nous avons l’espace pour un tour propre parce que le trafic peut être un peu difficile ici, donc nous devons nous assurer que nous sommes dessus. »

Mercedes

La journée de vendredi a été mitigée pour Mercedes. En retard sur le rythme lors de la FP1, les deux pilotes se plaignant d’un manque de vitesse, ils se sont montrés beaucoup plus rapides sous les feux de la rampe. Bien qu’ils ne puissent toujours pas rivaliser avec les Red Bull et les Ferrari à l’avant, ils étaient considérablement plus proches, ce qui est de bon augure pour les qualifications de demain. L’équipe a également passé une partie de la journée à tester différentes configurations d’aileron arrière, tandis qu’Hamilton a également demandé un siège plus haut à un moment donné.

Lewis Hamilton – FP1 : 1:32.364, P9 ; FP2 : 1:30.513, P5

 » Ça a été une bonne journée, nous avons toujours les mêmes problèmes que lors de la dernière course mais nous travaillons dessus. C’est certainement un peu plus difficile ici avec les virages à grande vitesse, mais le grip est vraiment bon sur la piste et nous devons juste trouver de la vitesse sur les lignes droites. Nous serons la tête basse ce soir, pour comprendre les données d’aujourd’hui et nous mettre dans la meilleure position pour les qualifications de demain. »

George Russell – FP1 : 1:32.839, P15 ; FP2 : 1:30.664, P6

 » C’est génial d’être de retour sur le circuit de Jeddah, extrêmement rapide et exaltant pour les pilotes, mais nous rencontrons toujours les mêmes problèmes que le week-end dernier à Bahreïn. Nous savons que nous avons encore beaucoup de travail à faire pour combler l’écart sur Red Bull et Ferrari. Nous allons nous battre pour maximiser nos chances de marquer des points ce week-end et donner le meilleur de nous-mêmes demain lors des qualifications. Tout peut arriver ici, il est donc important que nous soyons à portée de main pour prendre autant de points que possible. »

Andrew Shovlin, Directeur technique de la piste

« Nous avons tenté quelques expériences supplémentaires pour comprendre le problème de rebondissement ici, certaines qui l’ont aggravé, d’autres qui l’ont aidé, mais nous n’avons pas encore de solution pour faire disparaître le problème. Nous pouvons le réduire légèrement pour demain car il affecte les pilotes dans certains virages et leur fait perdre du temps. Par rapport à Bahreïn, l’équilibre de la voiture est meilleur et en termes de dégradation, nous sommes assez satisfaits de ce que nous avons vu aujourd’hui. Notre tour unique a encore besoin d’un peu de travail, mais nous avons la séance de demain pour le faire. Dans l’ensemble, une journée raisonnable, mais il est clair que nous avons encore un peu de travail à faire avant de pouvoir inquiéter Red Bull ou Ferrari. »

Alpine

Vendredi, Alpine a réalisé une solide performance, les deux voitures étant dans et autour du top 10, avec Ocon le meilleur des deux coéquipiers. Alonso utilise une nouvelle ICE, mais comme elle fait partie de son pool pour la saison, il ne recevra pas de pénalité sur la grille. Avec un milieu de terrain aussi serré, il reste à voir exactement où se situe Alpine dans la hiérarchie, mais ils ne semblent pas trop loin derrière les Mercedes.

Esteban Ocon – FP1 : 1:32.026, P8 ; FP2 : 1:30.760, P8

 » Nous avons réalisé notre programme prévu pour le vendredi et n’avons rencontré aucun problème. Plus nous passons de temps en piste, plus nous comprenons l’équilibre, les différents composés et nous avons pu voir comment la voiture se comporte le soir, car la piste est beaucoup plus rapide dans ces conditions. C’était une bonne journée d’apprentissage à cet égard et la clé sera d’obtenir la voiture dans ce point idéal pour la course de nuit. Dans l’ensemble, je suis heureux et j’espère continuer sur ma lancée. »

Lire aussi:  La voiture Mercedes F1 emprunte "quelques trucs" à la technologie des fusées

Fernando Alonso – FP1 : 1:32.381, P10 ; FP2 : 1:30.944, P11

 » Nous nous sommes principalement concentrés sur la préparation de la course jusqu’à présent ce week-end et tout s’est passé relativement bien pour nous sur la piste. Il y a aussi plus de performance dans la voiture que ce que nous avons montré aujourd’hui, donc c’est encourageant pour demain. C’est un circuit difficile pour se qualifier avec des vitesses aussi élevées et beaucoup d’adrénaline. Les nouvelles voitures se sont senties bien sur ce circuit et ne sont pas trop différentes de celles de l’année dernière. Je pense que les temps au tour globaux étaient très compétitifs aussi. D’après les courses d’aujourd’hui, il semble que cette génération de voitures de soit mieux adaptée à ce circuit que ce que nous avons trouvé à Bahreïn. »

Alan Permane, Directeur Sportif

« Aujourd’hui, nous avons suivi le programme normal du vendredi. Jeddah est un circuit très difficile. Il n’est pas seulement difficile pour les pilotes, qui doivent être absolument concentrés pendant tout le tour, car il n’y a pas de place pour une quelconque perte de concentration au volant, mais c’est aussi un bon défi pour les ingénieurs qui doivent régler la voiture, gérer des choses comme le trafic et communiquer rapidement avec les pilotes. Aujourd’hui, nous nous sommes surtout concentrés sur les pneus et sur leur fonctionnement. Il y avait une certaine dégradation du pneu avant, donc c’est quelque chose que nous devons examiner en vue de la course de dimanche. La voiture a bien fonctionné aujourd’hui, et elle se sent un peu plus ensemble que le week-end dernier à la même époque. C’est de nouveau très serré au classement, et nous avons l’intention d’extraire tout ce que nous pouvons demain pour être à la bonne extrémité d’un peloton très serré. »

AlphaTauri

La journée a été mitigée pour AlphaTauri. Ils ont été rapides lors de la FP1, mais moins dans des conditions plus représentatives le soir. Et ce week-end, c’était au tour de Tsunoda de se battre pour la fiabilité, le pilote japonais s’arrêtant à la fin de la FP2 avec ce qui semblait être des problèmes d’unité de puissance. Si l’on considère que trois des quatre voitures de Red Bull Powertrain n’ont pas atteint l’arrivée à Bahreïn, et que maintenant la quatrième a eu un problème, les temps pourraient être inquiétants pour AlphaTauri.

Pierre Gasly – FP1 : 1:31.317, P5 ; FP2 : 1:30.963, P12

« Les deux séances d’essais ont été bonnes aujourd’hui. Nous avons subi quelques dommages dans la FP2 sur le sol, donc nous n’avons pas encore montré notre vrai rythme, mais nous croyons que nous sommes dans le mélange du top 10 et je m’attends à une bataille très intense demain parmi toutes les équipes de milieu de gamme. Nous savons que nous avons du travail à faire mais nous allons nous concentrer sur l’amélioration de la voiture pour demain et je pense que la course pourrait être assez excitante sur la base de ce que nous avons vu aujourd’hui. »

Yuki Tsunoda – FP1 : 1:31.505, P6 ; FP2 : 1:30.886, P10

« Jusqu’aux derniers instants de la FP2, la voiture se sentait bien aujourd’hui. Il y a encore beaucoup de choses à travailler pour le moment, mais nous avons été en mesure de recueillir beaucoup de données cruciales sur les deux voitures, ce qui est encore très important pour que nous puissions en apprendre davantage sur elles et trouver une direction plus claire à prendre avec cette voiture. J’espère que nous pourrons comprendre le problème que nous avons eu ce soir et le résoudre pour la FP3 de demain, afin que nous puissions ensuite le résoudre pour la Quali. »

Jonathan Eddolls, Ingénieur de course en chef

« Jusqu’à la fin de la FP2, nous avons eu de bons essais vendredi. Nous avons passé la journée à effectuer des tests, suite à l’analyse post événement du week-end de Bahreïn. Nous avons démarré les deux voitures avec une configuration aéro légèrement différente et sommes allés dans différentes directions pour obtenir l’équilibre requis. Le rebondissement n’a pas été un problème, même si nous pensons qu’il aurait pu y avoir quelques signes de ce phénomène ici. Quoi qu’il en soit, nous disposions d’une plate-forme stable pour effectuer un certain nombre de tests, notamment pour essayer d’optimiser les performances des pneus de 18 pouces – c’est la première fois que nous utilisons le pneu C4 lors d’un week-end de course. Avec les conditions de fonctionnement de la réglementation 2022, les pneus ont été mis à rude épreuve, nous devons donc revoir comment leur donner un peu d’air dimanche. Malheureusement, en fin de séance, nous avons eu un problème avec la transmission de la voiture de Yuki et nous avons dû nous arrêter en piste. Nous examinerons les données vitales quand elle sera de retour au garage et nous comprendrons ce qu’il faut faire pour la redresser pour demain. »

McLaren

Après une première course décevante à Bahreïn, la journée de vendredi a été marquée par une nette amélioration pour l’équipe papaye. Norris a terminé dans le top 10 de la FP2, ce qui est de bon augure pour les qualifications, tandis que Ricciardo était un peu en retrait, car il continue de rattraper le temps perdu lors des essais et les problèmes de fiabilité du week-end dernier. Mais pourront-ils être compétitifs demain soir, lorsque les moteurs seront allumés ? Cela reste à voir.

Daniel Ricciardo – FP1 : 1:32.506, P11 ; FP2 : 1:31.527, P15

 » Aujourd’hui a été une journée assez productive. Je pense que nous avons bien démarré et nous n’avons pas eu besoin de trop ajuster la voiture, nous apprenons juste un peu plus sur elle. Pour notre compétitivité relative, je pense que c’était une journée productive. C’est un bon circuit pour conduire, vous avez un bon feeling ici, ce qui est agréable. Nous avons quelques petits changements à travailler cette nuit, mais dans l’ensemble, c’était une bonne journée et je pense que nous sommes en meilleure forme qu’à Bahreïn. »

Lando Norris – FP1 : 1:32.594, P13 ; FP2 : 1:30.735, P7

« Une journée raisonnable. Certaines choses se sentent un peu mieux à cause du type de piste – beaucoup plus rapide et beaucoup plus lisse, donc il y a vraiment des différences. Je pense que cela nous permet d’extraire un peu plus de potentiel de la voiture. Nous nous sentons un peu plus confiants, mais tout est très serré et nous avons encore des lacunes dans de nombreux domaines, donc nous allons continuer à travailler sur certains des progrès que nous avons fait, et voir si nous pouvons obtenir encore plus de performance de la voiture demain. »

Andrea Stella, Directeur exécutif, Racing

 » Nous avons eu deux séances productives ici à Djeddah et nous avons pu travailler sur le programme que nous avions prévu. Il n’y a pas eu de réels problèmes avec la voiture, et dans ce sens, c’est un week-end plus normal que celui que nous avons eu à Bahreïn. La voiture semble être plus performante ici, ce qui est encourageant. Maintenant, nous devons faire notre travail cette nuit, afin d’extraire le maximum du package, de bien nous qualifier et d’être en course pour quelques points dimanche – ce que nous attendons avec impatience. »

Haas

Après les sommets de dimanche dernier, la journée d’aujourd’hui était plutôt un point bas pour l’équipe. Magnussen n’a pu faire que deux tours lors de la FP1 car une fuite hydraulique a été détectée, bien qu’il reste à savoir s’il s’agit du même problème qui a affecté sa qualification le week-end dernier. Il est sorti pour une poignée de tours en FP2, vérifiant anxieusement que tout allait bien – avant que tout n’aille mal, le Danois se garant au virage 4 et terminant sa journée très tôt. La voiture de Schumacher semblait plus fiable, et avec l’expérience acquise ici en décembre dernier, il espère se battre pour la Q3 demain.

Mick Schumacher – FP1 : 1:34,429, P19 ; FP2 : 1:31.169, P13

« On a appris de bonnes choses. Évidemment, c’est malheureux que les deux voitures n’aient pas pu rouler, donc j’espère que cela s’améliorera à l’avenir. Je pense que dans l’ensemble, nous savons ce que nous avons comme package et c’est à nous maintenant de mettre tout ça ensemble. »

Kevin Magnussen – FP1 : Pas de temps établi, P20 ; FP2 : 1:32.344, P20

« Ce n’était pas idéal d’avoir un nombre limité de tours mais sur les tours que j’ai pu faire, la voiture ne se sentait pas trop mal. J’espère juste avoir une FP3 cohérente demain – faire quelques tours supplémentaires, puis les qualifications et ensuite nous pourrons utiliser l’expérience de Mick sur les longs runs pour être prêts pour la course. C’est un super circuit, très rapide et il y a beaucoup d’action donc je suis impatient de courir davantage demain. »

Guenther Steiner, Directeur d’équipe

« La journée d’aujourd’hui n’a pas été parfaite mais je pense que nous pouvons récupérer demain si nous avons une bonne journée, c’est juste que ça aurait pu mieux se passer. Kevin a eu trop de problèmes techniques avec la voiture mais nous travaillons dessus et nous allons les régler. Mick a fait un bon travail solide. »

Aston Martin

Hulkenberg est revenu en tant que super-sub, Vettel ne s’étant pas encore remis de son accrochage avec Covid. L’Allemand a passé une bonne journée dans la voiture, même s’il a rappelé à son ingénieur qu’il voulait se concentrer sur le pilotage. Stroll n’était pas non plus toujours serein sur les ondes alors qu’il essayait d’extraire un peu plus de rythme de l’AMR22, Aston Martin étant l’une des quatre équipes qui n’ont pas encore décollé cette saison.

Nico Hulkenberg – FP1 : 1:33.034, P16 ; FP2 : 1:31.615, P16

« Je pense que ce fut une première journée productive de retour dans la voiture. C’est un nouveau circuit que je dois apprendre, ce qui représente toujours un défi, mais c’était une expérience excitante. C’est un circuit à très grande vitesse et un tour intense, plus qu’il n’y paraît à la télévision. L’équipe a complété son programme, nous avons fait bon usage des tours, et je pense avoir appris autant que possible sur la piste. »

Lance Stroll – FP1 : 1:32.582, P12 ; FP2 : 1:31.372, P14

 » Nous avons effectué de nombreux tours aujourd’hui, nous avons essayé de nouvelles choses et nous continuons à apprendre comment optimiser cette voiture. La FP1 n’est pas très représentative ici [being run in the daytime]mais ce sont des données utiles pour les courses à venir. Chaque tour est utile à cette époque de l’année. Nous avons continué à travailler sur l’équilibre de la voiture dans la FP2 et nous avons fait toutes les évaluations habituelles des composés de pneus. Nous allons décortiquer les informations ce soir pour voir où nous pouvons trouver plus de performance avant les qualifications. »

Williams

Albon s’est fait une petite frayeur en croisant un Hamilton qui ralentissait alors qu’il effectuait un tour rapide. Il a dû couper les bordures de trottoir à toute vitesse, faisant jaillir des étincelles. Mais en dehors de cette excitation, c’était une journée stable pour Williams, qui a complété son programme mais semble manquer de rythme une fois de plus. Latifi s’est également plaint de l’usure des pneus, il reste donc à voir si la FW44 est plus dure sur ces pneus Pirelli que ses rivales.

Nicholas Latifi – FP1 : 1:33.529, P18 ; FP2 : 1:31.814, P18

 » Nous avons appris pas mal de choses sur la voiture, ce qui est bon pour les objectifs à long terme de la saison.

« Je pense que nous luttons toujours pour le rythme, mais néanmoins ce fut une journée de pilotage très agréable car c’est un circuit amusant, un circuit de rue très rapide et c’est agréable de retrouver cette sensation d’adrénaline.

« Nous avons du travail demain pour trouver un peu plus de vitesse et nous verrons ce que nous pouvons faire ce soir. »

Alex Albon – FP1 : 1:33.087, P17 ; FP2 : 1:31.866, P19

« Je pense que nous avons une voiture qui se comporte plutôt bien. Nous avons un peu de travail à faire sur les petits tours, mais sur les longs tours, le rythme est prometteur et semble positif pour le week-end.

« Il y a un peu de rangement à faire, c’était mon premier jour sur ce circuit, donc de mon côté j’ai un peu de temps sur la table, j’espère que ça nous mettra en bonne position demain. »

Dave Robson, Responsable des performances des véhicules

« La voiture a raisonnablement bien fonctionné aujourd’hui et les deux pilotes sont assez satisfaits de l’équilibre.

« Nous avons quelques décisions à prendre sur le niveau d’appui et nous avons un peu de travail à faire pour comprendre comment minimiser au mieux le portage, mais sinon nous allons nous pencher sur les choix de configuration de routine.

« Aujourd’hui, c’était la première fois qu’Alex courait sur le circuit de Jeddah, mais il s’est rapidement mis au diapason de sa voiture.

« La voiture et les pilotes ont encore des progrès à faire ce soir, et nous chercherons à maximiser les performances pour le reste du week-end. »

Pirelli

Mario Isola, Directeur du sport automobile

« Il est difficile d’obtenir une lecture exacte de la performance des pneus car il y a eu beaucoup d’évolution de la piste aujourd’hui, dans la FP1 et aussi dans la FP2, avec du sable soufflant sur la piste et les voitures glissant autour, surtout au début de chaque session. Nous avons vu un certain grainage tout au long de la journée, en particulier sur le composé le plus tendre, en raison de la configuration de la piste ici avec de grandes charges latérales et du sable réduisant l’adhérence. Cela a évidemment augmenté la dégradation et l’usure, même si certains pilotes ont été capables de bien la contrôler. L’évolution de la piste que nous avons vue aujourd’hui devrait se poursuivre, surtout si le vent se calme. Nous avons vu la majorité des longs runs sur le pneu medium, que les équipes considèrent probablement comme un pneu de course fort, ainsi que sur le dur, qui a montré beaucoup de constance. Le tendre est probablement moins adapté à ce circuit car le grainage entraîne une dégradation accrue, mais nous ne sommes que vendredi et nous n’aurons pas encore une vue d’ensemble ce week-end. »

Article précédentHors piste avec … Kyle Kirkwood
Article suivantCotes de la Formule 1, pronostics de la F1 : Pronostics surprenants du Grand Prix d’Arabie Saoudite 2022, meilleurs paris d’un modèle éprouvé